Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Synthèse des quelques cafés

Les différentes façon d'aimer

Lundi 27 juin 2005 à Paris

Nous avons évoqué une phrase de George Sand :

Il m'aimait à sa façon mais sa façon de m'aimer ne me convenait pas.


Différentes raisons peuvent justifier qu'une certaine façon d'aimer ne nous convienne pas.


D'abord, une capacité à projeter sur l'autre un être fabriqué dont il devrait se rapprocher. Les individus nourris aux contes de fées, à l'imaginaire parental (le conjoint idéal rêvé par le père ou mère) ou aux magazines de mode ont tendance, tels des princesses ou des princes, à comparer le modèle idéal à la triste réalité d'un "soupirant" motivé mais humain. Dans cette perspective, seul un travail approfondi sur soi permettrait d'éviter une course sans fin, à la recherche de l'être parfait susceptible enfin d'applanir d'un coup de baguette magique toutes les difficultés vécues précédemment.


Ensuite, situation fréquante, notre inconscient choisit pour nous un partenaire dont le lien (identique ou en opposition totale) avec le parent référent justifie des années de souffrance à "laisser une chance à la relation", attendre qu'elle évolue dans le sens souhaité.


Enfin, de simples différences de rythme, de mode de vie, d'intensité peuvent créer des conflits insurmontables : l'un est du soir, l'autre du matin ; l'un a une énergie folle, l'autre se traine ; l'une aime faire l'amour au moins une fois par jour, l'autre se contente d'une fois par semaine et encore ; l'un a besoin de signes (msm, mails, déclarations), l'autre considère que sa présence est une preuve d'amour, etc.


Bref, les deux dernières propositions nous conduisent à la synthèse suivante :


- Même si l'état amoureux devance l'amour, le bien-être, le partage, le plaisir, l'authenticité, la qualité de la communication, la fluidité de la relation sont autant de signes positifs qui, lorsqu'ils manquent, évoquent davantage la liaison passionnelle que la naissance de l'amour.


Quelques points de référence :


- Etes-vous souvent frustré d'appels téléphoniques, d'échanges souven ?

- Exprimez vous des désirs qui semblent entendus mais dont les faits ne tiennent pas comptent ?
- Avez-vous tendance à punir l'autre (ou a être puni) par le biais d'une grêve des appels ou d'une disparition brutale ?
- Avez-vous souvent des explications sur pourquoi du comment de ce qui s'est passé ?
- Ces explications ont-elles tendance à ne servir à rien ?
- Vous sentez vous émotionnellement en demande permanente ou, à l'inverse, souvent débordé par la demande de l'autre ?
- Eprouvez-vous quelques difficultés à mener à bien un projet (voyage, we, présentation de la personne aux amis, choix de sorties, etc.) ?
- Sur le plan sexuel, êtes-vous en phase ?

Le simple fait de vous être posé ces questions et (warning) d'avoir répondu oui à certains devrait vous mettre la puce à l'oreille. Pendant que vous vous escrimez à attendre que l'autre change, vous aime davantage ou de la façon dont vous voulez qu'il vous aime, le temps passe, vous vous étiolez et vous passez peut-être à côté d'une personne avec laquelle vous seriez plus en phase...


Une participante a évoqué la règle d'or édictée par Michel Reynaud, l'auteur du livre "L'amour est une drogue douce en général" qui dit : "Je dois être la personne la plus importante pour la personne qui est la plus importante pour moi".



Lundi 4 juillet, nous verrons comment évoluer après des liaisons de ce type et rencontrer des personnes "en phase" avec ce que nous sommes.


Et comme chaque semaine, la synthèse personnelle de Gilles :


“ Il m’aimait à sa façon, mais sa façon de m’aimer ne me convenait pas ”, George Sand



Il m’aimait ...

à sa façon ... mémé,
pas ma façon ... d’aimer,
mais ...
mais ...
y’a pas d’mais !,
“ - Je t’aime,
- Moi non plus ...”
Gainsbourg, “ La plus belle façon d’aimer,
donner,
c’est de donner, Sur Soi,
Moi, une priorité à L’Autre ...” Toi , Emmanuel Levinas,
“ Je ne m’aime que Lorsque je me préfère ... Toi ”, Jean Rostand, L’amour est mutuelle co ...naissance’,
en réciprocité, co-naît ...sens, du Je au Tu, En ...jeu, qui tue,
du Je au Nous,
don, À Je-Nous ...
“ Parce que c’est’ en donnant qu’on reçoit,
en S’oubliant, Soi-même ...
qu’on Se trouve Soi-même ”, François
d’Assise,
“ L’on ne prête’ À L’Autre ... que Les sentiments’, Amoureux,
dont L’on’ est Soi-même porteur ”, André Gide,
c’est Le cœur ...
“ L’amour, pour une’ orange ...
N’est pas d’être’ un’ abricot ”,
Catherine Preljocaj, Au regard, de L’Autre’,
À L’écoute de L’Autre’, Au senti,
re-senti, de L’Autre’,
Au toucher, de L’Autre’,
Au goût, de L’Autre’,
Érotique’, Esthétique,
cinq’ sur Cinq-Sens, musique !,
“ La plus belle des folies, Amoureuses, n’est pas d’Aimer,
mais de permettre’ À L’Autre ... de S’Aimer ”,
Jacques Salomé, “ Ouvre Les’ yeux
Dans Les’ yeux
que tu crois’... Avoir ouverts ! ”, Christiane Singer,
Cas-fée, De L’Amour,
de La Mère’...hi !,
de Seins-Sulpice, Bénédicte Bulle’ haut,
La Barre, Barre’ haut, d’Amour, 27. 6. 2005,
ces-jours, de Messidor, Gilles Rocâ ...l’un, ... d’œil,
l’Autre d’Amour Accueil,
Gilles de Messidor

Commentaires

Merci, c'est gentil d'avoir répondu à ma requête.
Le sujet est super interéssant et j'aurais aimé y participer. Bonne continuation et surtout, j'attends le compte rendu suivant

Écrit par : Mounir | 2005.06.28

Les amours de George SAND étaient surtout saphiques (que de femmes sont passées dans son lit !!!) et intéressées avec les hommes ( pour la carrière, le pognon etc. Musset, Chopin, Sandeau) mais elle n'a jamais aimé les hommes !!!.. de façon désintéressée. Son dernier amant - en réalité un gigolo - , un brave paysan berrichon est mort au boulot !!!...)

Moi, j'ai toujours aimé les femmes de façon totalement désintéressée et pour le sentiment, et ce qui avec et/ ou après!...

Écrit par : Jean | 2005.06.29



Les commentaires sont fermés.



Déjà plus de 900 abonnés twitter suivent le Café de l'Amour !