Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Synthèse des quelques cafés

Sujet du 29 août


Après l'évocation, le lundi précédent, des liens entre nos choix de partenaires amoureux et l'héritage parental (éducation, mission trans-générationnelle), nous avons poussé la réflexion. Que se passe-t-il lorsque l'un des deux souffre d'un manque récurrent ?

Paulo Coelho nous a offert une piste : "Enfin,il m'a expliqué que la souffrance naissait quand nous attendons que les autres nous aiment comme nous l'imaginons, et non comme l'amour doit se manifester- librement, sans controle, nous guidant de sa force et nous empechant de nous arrêter-"

Le Zahir

Le sujet semblait léger à priori mais il ne le fut pas. La discussion tourna davantage autour de la dépendance, le respect de l'autre et l'accordage de la relation.



Au-delà de la synthèse de Catherine, quelques points de précision méritent le détour.

La puissance de l'idéalisation conduit a des états pathologiques.

Un participant a dit : "Je me mets en scène, je suis beau dans l'abandon". Il semblerait que le manque soit parfois érotisé, comme si on reprojetait vers l'autre la carence sur laquelle on est fixé. Il y aurait une complaisance à investir le manque supérieur à la joie d'aimer. Pour certains, il existe une intensité dans la souffrance qu'il n'y a pas dans une relation d'amour tranquille.

Aimer un être, c'est faire appel en permanence à son énergie créatrice, un accordage permanent. Les deux dansent le tango de la relation et non pas celui des illusions.


Synthèse de Catherine :

J’ai donc découvert ce café où l’on cause d’Amour…

Intéressant, 2h15 pour évoquer sur un thème son expérience personnelle et la partager, sans jugement et sans projection.

Quelques points importants que j’ai retenus pour m’aider dans la relation à l’autre :

-         être dans une relation d’adulte, cad:

o      sans attente

o      sans projet personnel (je veux qu’il soit comme ci ou comme ça)

o      sans reproche


Il ne s’agit pas d’être éloigné et spectateur, mais d’accueillir la relation comme elle est

-         laisser l’autre libre, lui donner du temps pour l’accueillir

-         Rester soi, authentique, exprimer ses envies, ses désirs simplement, sans attendre que l’autre y réponde

o      Cela permet de se respecter soi-même

o      Cela permet d’avoir une relation vivante

 
    - Rester vigilant au fait que le premier autre, c’est soi.

   - comment je me (mal)traite (gestion de mes besoins)

   - dans une relation, je me (mal)traiterai de la même façon et je le (mal)traiterai la même façon.


-         Identifier le rythme de l’autre, lui demander ses besoins afin de mieux s’accorder.


En conclusion, une relation, c’est du boulot… être vigilant à l’altérité, un véritable tango à danser à deux, avec ses pauses, ses retours vers soi, ses accords à deux…Une belle altérité à réinventer à chaque instant…

 
Voilà mon écho du Café de l’amour d’hier soir. Un rappel dans une ambiance bien sympathique pour être bien à deux.

 

Synthèse de Gilles :

Un manque récurrent, d’un des deux partenaires, ... Paolo Coelho nous propose’ une piste :

“ Enfin, il m’a expliqué que la souffrance naissait
quand nous’ attendons que les’ autres nous’ aiment
comme nous l’imaginons, et non comme l’amour doit se manifester
- librement, sans contrôle, nous guidant de sa force’ et nous’ empêchant de nous’ arrêter - ”
___________________________________________________________________________

Déséquilibre’, Amour,
Amour, des’...équilibres,
Des’, inégaux’, Amours,
Amour, in’...égo, libres, Récurrence
d’enfance’, En souffrance
Carence’, Absence solitude’,
Attente dépendance,
Rassurance’
Attitude’, À l’écoute d’entente,
Risque question / réponse, Base communicante,
Projet, que l’on’ énonce,
La fiction -
Projection,
L’affliction -
Projection, Se découvrir, et s’endiguer,
Ses propres’ amarres larguer,
L’un L’autre se jauger,
Se façonner, forger, Canaliser,
Valoriser,
Dynamiser,
Voire’, embraser, Dynamique’,
Authentique’,
Abordage’,
Accordage, La course’, en transe’, en danse’,
À la correspondance, L’un manque l’autre pas,
Un manque récurrent,
L’un’ Aimant’, Attirant,
Ce que l’autre n’a pas, Un manque récurrent,
Qu’il tient de ses parents,
Dont’ il souffre’, en’ errant’,
Amour, des’...Altérants, Écart,
où l’on s’égare,
des haltes, errant,
et non désaltérant ... Décalage’, entre deux, Un frustré, sur les deux,
L’un L’autre’, Altérité,
Complémentarité, Ce qu’a l’un,
Ce qu’a l’autre’, Un manque’, À combler, l’un,
Un manque’, À combler, l’autre’,
Un plus’ À ce qu’a l’un,
Un plus’, À ce qu’a l’autre’, Et L’un L’autre’, un câlin
L’un L’autre, ce câlin ... /



En’ attendant, Cadeau,
Qu’ado, Adulescent,
Mi-Adulte, Mi-Ado,
Adulte Co-naissant,
Maturant, Crescendo,
Transe’, en danse Tango, La Valse des’ Ego,
En’ Attendant, Cadeau,
Que L’Autre soit’ Aimant
Sur notre Ligne’, Aimant,
La Ligne’ ... Imagino,
Mi-cata, Mi-cadeau,
Ami-Ami-cadeau,
Amour / haine’...mi-cadeau,
Je(u) ... Tu(e) ... Au Mikado ...
L’un se Le rêve’, et ...ment,
Ment’ À Lui-même quand
L’Amour doit, Librement, Pour être convaincant,
Sans contrôle’, Avancer’,
Et se manifester’,
En commun, nous’ guider,
De sa force d’Aimer,
Vital Élan, Magie,
Ondes’ et Vibrations,
Fusion, Fission, Passion,
Bonds, Rebonds’, Énergie, d’Alchimiss’...transformer,
Paolo Coelho,
Cana, noces, en Vin, L’eau,
Magique’, Et ...c’est d’Aimer’,
En nous’ empêchant de
Nous’ Arrêter, déroute’,
En Lieu et place de
Nous’ éclater’, en route’,
À deux, sur La Grand’ route,
Du Grand’ Amour, À deux,
Le Grand’ Amour, est-ce’...ex’,
ou futur ?, Pierre’ Étaix, Ann’...euh, ma ...sœur, Annie,
ma ...sœur, Fratellini,
Ann’ ...nid,
Fratelli ...nid,
d’Amour,
du Grand’ Amour ...
______________
Cas-fée, De L’Amour,
de La Mère’...hi !, de Seins-Sulpice,

Bénédicte’ Ann’ imatrice,

29 août 2005, Ces-jours de Fructidor,
pépites d’or, Gilles Rocâ ...l’un ...d’œil,
l’Autre d’Amour Accueil


Synthèse de Jean :

SONNET.
J’aime la liberté, c’est celle de l’amour,
Je n’attends rien de l’autre, et lui offre mon âme,
Si cela lui convient, mais sans en faire un drame,
Lorsque l’amour est là. C’est le sujet du jour !

J’arrive par hasard, au café faire un tour,
En allant en tous lieux, mais sans être un infâme,
Je trouve que c’est bien, que notre cœur s’enflamme,
En voyant de beaux yeux. Baisse un peu l’abat-jour !

Quand je vois ton beau corps, que dirais-je sans blâme ?
Presque rien, je me tais, puisque c’est une femme ;
Je fais ce que je dois, sans jamais réfléchir !

N’ayons aucun contrôle et sur moi et sur l’autre,
Advienne que pourra, contentons-nous d’agir,
En nous laissant aller, que le plaisir soit nôtre !

Alors tout ira bien, pour la femme et les hommes
A s’aimer simplement, librement, que cela !
La culture de l’autre aimons-la, car nous sommes
Objet-sujet d’amour, quand on se dévoila !
La plus bell’ femm’ du monde a donné ce qu’elle a !!!

Et n’attendons rien d’autre, ô quelle belle chose,
Acceptons toujours l’autre, et ne le changeons pas,
Sinon nous aurions tort, et ferions de faux-pas,
Je t’aime en étant toi, je trouve cela rose !!!


Ecrit par Jean CORYN, dit CORYNE, poète maudit, le 29 août 2005, entre 20 heures et 22 heures, à chaud, pendant le débat très animé, du « Café de l’Amour », Place Saint Sulpice, à Paris 6 ème.

Commentaires

Sujet du 29.8.2005:


Pour aimer, il faut avoir été aimé dans son enfance, de la naisance à l'adolescence, ,notamment et surtout par ses deux parents, père ET mère!

Mon père et ma mère m'ont beaucoup aimé, j'ai faillI m'appeler "Désiré", car c'était le Saint du jour de ma naissance.
Jean CORYNE,
"Etre avec des gens qu'on aime, cela suffit; rêver, leur parler, ne point leur parler, penser à eux, penser à des choses plus indifférentes, mais aupprès d'eux, tout est égal"
La Bruyère, " le coeur"

Écrit par : Jean CORYN, dit CORYNE | 2005.08.24

Débat du 29.8.2005 "être aimé"
Cette citation de Courteline que je livre à ta réflexion:

"Il est évidemment bien dur de ne plus être aimé quand on aime, mais ce n'est pas comparable à l'être quand on aime plus"
Courteline " La Philosophie de Georges Courteline"

Écrit par : Jean CORYN, dit CORYNE | 2005.08.24



Les commentaires sont fermés.



Déjà plus de 900 abonnés twitter suivent le Café de l'Amour !