Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Synthèse des quelques cafés

Sujet du 10 octobre

Suite aux nombreuses réflexions suscitées par l'intervention du docteur Anne Sachsé et au désir exprimé par certains d'entre vous, le sujet "Dis-moi comment tu souhaites être aimé(e) ?... " a été débattu, approfondi et enrichi.

Synthèse : certains débordent l'elu(e) de présence, de sentiments et de cadeaux. Seulement, plus ils se consacrent à la relation, plus salée est la facture qu'ils présentent : leur attente est proportionnelle à leur don. D'autres, à l'inverse, ne croient pas qu'ils puissent être aimés. Ils font semblant, se montrent attentistes et guette le partenaire potentiel du coin de l'oeil. Ils attendent la faille qui prouvera l'insincérité, l'éphémère, bref ce qui leur épargnera de se "laisser aller". D'autres, enfin, craignent "d'être oubliés sur le bord de la route". Méfiance, appréhension, projection, attitude arc-boutée sur des croyances, auto-censure , les êtres ont bien du mal à trouver le chemin de l'amour.

Et une une voix d'homme s'est élévée : "J'ai envie d'être aimé pour ce que je suis, dans la tolérance (ce qui ne signifie pas permissivité), dans la légéreté(qui n'est pas le contraire de la profondeur) et, surtout, d'être physiquement désiré, touché, caressé, chatouillé, que chaque centimètre carré de ma peau soit exploré...

Commentaires

je suis ravie de t'avoir découverte toi et tout ton petit monde. Ces rencontres sont riches, sincères et parfois émouvantes.
On apprend toujours et toujours.......je m'enrichie chaque fois et la conseillère aussi.
Continue et à lundi

Ghsilaine

Écrit par : Ghislaine Bonneau | 2005.10.11

Chère et tendre Mademoiselle Orange,

Je vous ai fait faux bond, quel outrage!
Mais si vous connaissiez le motif de mon absence, vous
vous en réjouiriez, vous qui oeuvrez pour l'amour...
Lundi soir donc, je me préparais à me rendre au café
de l'Amour, toute excitée à l'idée qu'à l'issu de
cette soirée, je saurai enfin à quelle sauce je veux
être aimée.
En chemin, je rencontre un ami attablé à une terrasse
de café, j'avais encore du temps devant moi, je lui
offre donc ma compagnie autour d'un verre.
Et c'est au moment où je passe commande que
l'inénarrable se produit : le coup de foudre, le vrai,
l'inespéré coup de grâce m'envahit enfin de toute sa
superbe quand, à ma grande joie, je découvre les yeux
du serveur qui me font battre la chamade.
Vous me comprendrez donc si je vous dis que j'en avais
tellement l'eau à la bouche qu'il fallait bien que je
me désaltère...
Je ne suis pas venue au café de l'amour mais l'amour
est venu me chercher. Quant à la réponse à ma
question, je pense vouloir être aimée follement,
goûlument....
De quoi débattra-t-on au Café de l'Amour lundi
prochain?
A très vite...

Écrit par : Alexia | 2005.10.13

Malheureusement si j'ai bien compris, la dernière info du café du 14 novembre,la semaine passée, le serveur a consommé et est reparti sans payer l'addition.Montecristo aura t il plus de chance de séduire le petit chaton fragile qui se cache derrière l'apparente mante religieuse ?

Écrit par : Montecristo | 2005.11.20



Les commentaires sont fermés.



Déjà plus de 900 abonnés twitter suivent le Café de l'Amour !