Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Synthèse des quelques cafés

Sujet du 12 décembre

En matière de sexe, la plupart des hommes se prennent pour des dieux. Manque de pot, en matière de sexe, la plupart des femmes sont athées.

Bernard Lherbier, Fluide Glacial, avril 1996

Au-delà de la provocation, nous avons abordé la sexualité, une énergie susceptible de permettre une union profonde et satisfaisante, à la fois émotionnelle, spirituelle et physique.

Nous avons exploré cette dimension, pimenté nos débats d'allusions aux ébats, laissé traits d'humour et saillies philosophiques nous régaler...


En attendant la venue de Christine Lorand*, en tant qu’intervenante, pour aborder la dimension du sacré dans la relation sexuelle, nous avons effleuré le sujet avec elle, cette fois participante.

* Auteur de : "le couple sur la voie tantrique"

Références : le dossier de « Nouvelles clefs » : Amour, sexe et spiritualité.

Livres conseillés :

 - Le Sou Nü Jing, de Maurice Mussat (Ed. GLM)

- Amour, sexe et spiritualité, collection Entretiens Clefs

Commentaires

votre note repose sur des conventions non fondées:
- la sexualité est une activité animale, ne générant qu'un plaisir animal (voir un reportage sur les bonobos pour s'en convaincre) et rien d'autre si ce n'est la reproduction. les broderies autour ainsi que les prétention simili-culturelles dites érotisme ne sont que manifestations vaniteuses emplies d'égotisme, vaines tentatives pour mythifier cela.

- Il n'y a aucun aspect spirituel dans l'activité sexuelle: les adaptations dites "tantriques" oublient de rappeler que l'aspect sexuel du tantrisme n'est qu'une micro-portion des enseignements tantriques.

- l'Amour n'a rien à voir avec l'altérité; l'Amour est un état d'être non lié à des évènements ou personnes extérieures: toutes les relations humaines sont basées sur l'intérêt, et l'intérêt n'est en aucun cas de l'Amour; l'immense majorité des couples se résument à "échange sexe contre sécurté et enfants", le reste n'étant que fanfreluches mensongers qui ne résistent pas 10 minutes à une analyse soutenue.

- qu'est-ce qu'un sentiment? c'est l'interprétation psychologique d'un ressenti; aucun humain n'est capable de produire ou d'émettre un ressenti, celui-ci ne peut-être qu'éprouvé, c'est sa nature: dans ce cas, êtes-vous capable de trouver le seul verbe qui ait une analogie de sens proche du verbe aimer?

Écrit par : gmc | 2005.12.13

En réponse à qmc, j'étais le premier à penser que la sexualité sacré c'était bidon, un truc de gourou pour manipuler les autres. C'est un aspect de la spiritualité qui ne m'avais jamais attiré. Ca m'est tombé dessus par hasard, le jour ou j'ai rencontré la personne avec qui ça a fonctionné seul, sans du tout le rechercher. Aujourd'hui je peux témoigner que ce n'est pas une histoire d'égo ou de mystification, mais que la sexualité permet d'explorer des très nombreux état de conscience.

Effectivement la pratique du tantra est basée en grande partie sur des techniques non sexuelles et beaucoup d'écrivains modernes occultent ce fait (et restent très light sur les techniques sexuelles, c'est en général plus du bon sens que du tantra). Cela n'exclue pas pour autant que ces techniques fonctionnent et permettent d'atteindre des choses qui ont un sens spirituel.

Et bien sur que la sexualité est animale, l'homme est animal, la fonction divine de l'homme est animal, tout ce qui n'est pas minéral ou végétal est animal ;-) C'est vrai que beaucoup de spiritualistes ont tendance à se prendre pour dieu, mais pour moi il s'agit de gens qui font fausse route, la pratique spirituelle permet au contraire de prendre conscience que l'homme n'est pas différent de l'animal.

Ensuite ce n'est pas parce que la majorité des relations sont effectivement plus basées sur l'interet personnel que l'amour désinteressé que l'on ne peut pas chercher à tendre vers l'idéal de l'Amour avec un grand A. Et justement la prise de conscience de beaucoup de mécanismes de ce genre peut aider à tendre vers cela.

Écrit par : Reiki Dojo | 2006.04.21

l'Amour avec un A majuscule se passe aisément de sexualité, c'est très clair et non-négociable. l'Amour s'appelle en grec Agapè est inconditionnel, inconditionné et non-théorisable.
tout le reste n'est qu'intérêt égotique.

Écrit par : gmc | 2006.04.21

Je ne suis pas d'accord avec ta dernière phrase, ce n'est pas parce que l'Amour avec un grand "A" se passe de sexualité que c'est incompatible, et forcement nuisible.

Écrit par : Reiki dojo | 2006.04.23



Les commentaires sont fermés.



Déjà plus de 900 abonnés twitter suivent le Café de l'Amour !