Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Intervenants récents

Le 12 mars avec AM Filliozat et G Guasch

AIDE-TOI, TON CORPS T'AIDERA
Transformer l'énergie négative du stress en énergie vitale positive, au plus grand bénéfice de notre santé et de notre relation amoureuse ?

 





shapeimage_2-1.png
shapeimage_3.png




 

"Le bien être, c'est peut-être pour plus tard, mais le mieux être, c'est tout de suite !"

 

 

Selon Anne-Marie Filliozat* et Gérard Guash*, les émotions tiennent une place prépondérante dans le concert psychosomatique. Colère, peur, chagrin, ressentiment : ces affects anciens ou nouveaux, souvent bloqués, resserrent le maillage de notre tissu émotionnel et font obstacle au libre flux de notre vitalité. La santé physique et psychique et le désir s'en trouvent affectés. La peau, les muscles, les organes et fonctions, nous envoient à tout moment des messages, parfois bruyants (démangeaisons, impuissance, infections, fatigues, douleurs, malaises) et quelquefois plus subtils (sensation de stress, déprime, anxiété, insomnie) : notre corps sans cesse nous parle.

L'écoute psychosomatique n'est pas réservée aux spécialistes ; chacun de nous peut la pratiquer avec succès pour son mieux-être et celui de l'autre. Ecouter notre corps et nos humeurs permet de mieux répondre à nos besoins et de développer des attitudes salutaires à notre santé et celle de notre couple.

Lundi, au Café de l'Amour, les techniques psychocorporelles, qui tirent leur origine à la fois dans les données des neurosciences et dans les pratiques millénaires du tao, nous ont appris à dynamiser notre énergie. A la faveur d'exercices pratiques, animés par Anne-Marie Filliozat* et Gérard Guasch*, nous avons découvert l'étonnante puissance de la visualisation et ses immenses possibilités d'application dans notre vie intime.

 

medium_aidetoi.jpg


Psychologue, psychanalyste, *Anne-Marie Filliozat a cosigné avec sa fille Isabelle "Le défi des mères, pour en finir avec la culpabilité des mères qui travaillent", Editions Dervy.

*Gérard Guasch, médecin pyschosomaticien, homéopathe et acuponcteur, a publié une dizaine d'ouvrages, dont "Wilhelm reich énertie vitale et psychothérapie" aux éditions Retz,"Quand le corps parle" chez Sully ; "Arsène Lupin sur le divan", L'harmattan. Ensemble, ils ont écrit : "Aide-toi, ton corps t'aidera" chez Albin Michel




Les coordonnées d'Anne-Marie : am.filliozat@wanadoo.fr
Tel : 01 45 39 53 33
Synthèse de Gilles, notre poète : Café_amour_12.3.7.doc

medium_P1010273.JPG

 

medium_P1010290.JPG
medium_kfé.JPG

medium_gguasch.JPG

2007.03.06 15:30 Publié dans Intervenants récents | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook | |

Commentaires

Bonjour Bénédicte,

mon premier "bain" dans votre lieu (dommage, trop exigu!) s'est bien passé. Je souhaiterais connaitre les prochains thèmes des prochains lundis afin de voir si je m'inscris ou pas.

BRAVO pour les exercices concrets qui permettent d'ouvrir....son coeur!

bonne journée à vous.
Chrystelle

Écrit par : Chrystelle | 2007.03.13

Hello Bénedicte,

Petit retour de la soirée que j'ai trouvé très sympa bien animée et dynamisée par toi , tu es mûre pour le télé j'ai eu la sensation de voir certaines animatrices de l'équipe de Christine Bravo.
J'ai rencontré comme tu as pu le voir un mec gentil et sympa qui deviendra peut-être un " pot " mais pas plus car pas plus de feeling que ça.

Est-ce que d'autres hommes m'auraient plu ? 6ui j'en ai ai vu 2 ou 3 que je trouvais attirant physiquement mais le physique ne fait de loin pas tout, la preuve, je trouvais celui que j'ai rencontré mimi et j'ai senti très rapidement une personnalité qui ne me correspondrait pas et réciproquement peut-être ?

La magie de l'interaction et de la même fréquence est quand même assez rare surtout quand on est quelque peu "atypique" enfin c'est ce que me renvoit l'entourage (même peu classique)

En tous les cas je serai ravie de revenir ma chère Béné, j'ai trouvé les exercices sympas j'apprend toujours des petites choses nouvelles

A une autre fois
Stéphanie

Écrit par : Stéphanie Poulenc | 2007.03.13

Bénédicte,

Je l'avoue bien volontiers ; hier soir à la soirée d'A-M. FILIOZAT et de M.GUASCH je me suis sentie au départ déroutée car je m'attendais à plus d'intervention "psy" de la part des intervenants et à moins d'interventions ludiques.

Bref, après quelques moults hésitations, je me suis mise à jouer le jeux et par je ne sais quel hasard (!) j'ai apprécié ces moments ou sont présents l'échange, la légèreté comme la gravité et aussi des rires.
Alors merci.

Nathalie

Écrit par : nathalie Bourdieu | 2007.03.13

Un immense merçi à toi Bénédicte qui a su catalyser une énergie et beaucoup d'émotions avec les deux brillants intervenants de cette soirée Anne Marie Filiozat et Gérard Guasch.
Tu as réussi la prouesse de faire émerger de cette nombreuse assemblée beaucoup d'Amour et plein de douceur.
Vous avez réussi à nous faire toucher nos émotions, en parler,les reconnaître, les accepter.
C'était pour moi une soirée magique, merveilleuse.
Ce matin je suis plein d'énergie et d'enthousiasme.
A bientôt.
Je réserve ma soirée pour le lundi 26 mars.
Merçi pour les nouvelles rencontres grâce au café de l'amour.
Daniel K.

Écrit par : Daniel Kerne | 2007.03.13

salut bénédicte

juste un petit feedback pour hier soir et la conférence, pour toi

j'ai trouvé le contenu assez décevant par rapport à la richesse potentielle que ces personnes auraient pu apporter
30 ans de travail et 23 ans de collaboration ont abouti à environ 15 minutes maximum de conférence
on a appris très peu de choses alors qu'ils disposaient de 1h30
-15 mns de préparation
-5 mns de speach
-10 mns d'introduction
-10 minutes à toucher le plafond mais ne débouchant encore là sur aucune explication autre que: "vous voyez cela fait quelque chose!"
-20 mns pour faire un tour de chaque peur de l'assitance pour déboucher sur 30 secondes de commentaire inutiles et sans intérêt
-30 mns pour un exercice pratique fort intéressant mais ne débouchant sur aucun commentaire non plus des conférenciers

bref, malgré le caractère sympathique et le fait d'avoir passé un bon moment, j'ai été très déçu que les conférenciers n'aient en tout et pour tout livré leurs petits secrets qu'au cours d'un maximum de 15 minutes. De plus, la femme était très soporifique et pas très convaincante. C'est surement pourquoi les livres ne se sont pas vendus d'ailleurs.
Si les conférenciers pouvaient un peu plus parler et nous livrer leur expérience plus que nous divertir dans une interaction pas toujours instructive... ce serait un meilleur mix
Salomé ou Athias, c'était plus réussi sur ce plan.

Voilà, c'était juste mon commentaire. Pour ma part néanmoins, j'ai capté un ou deux messages qui m'ont plus et permis de continuer d'avancer mon développement personnel, sur la nécessité de vivre ses émotions et sur la manière d'évacuer stress et fatigues...J'ai retenu je pense les messages essentiels et au moins pour cela je ne regrette pas d'etre venu...

et puis jolie rencontre pour la méditation... merci tu es un amour.

Écrit par : Fabien Dalloz | 2007.03.13

Bonsoir Bénédicte,

une première fois qui m'a séduite. Vous êtes une vraie professionnelle et vous gérez de main de maître ce genre de réunion. Un vrai bravo à vous.

Sur le sujet d'hier soir :
C'est un peu mon sujet d'action professionnelle, donc peu de découverte pour moi dans l'intervention des auteurs. Mais j'ai beaucoup apprécié l'exercice de la "phrase dans l'oreille". Sur un plan très personnel, j'ai découvert qu'il existait des hommes pour qui la tendresse était une valeur importante. Ça fait du bien à entendre et ça donne très envie dans rencontrer un "comme ça".

Sur la façon de rencontrer les autres, un petit regret de se trouver "bloquée" auprès d'un même voisin tout au long d'une soirée, alors qu'au loin d'autres semblent attirants. La disposition et la taille de la salle rend difficile de faire autrement, il est vrai.

J'avais eu l'occasion de pratiquer la méditation d'amour dans des stages de développement personnel. Avec une petite différence, on bougeait dans l'espace et on la pratiquait avec plusieurs personnes successivement, en se laissant attirer au grès de notre déambulation dans la salle. Cela rejoins mon regret de ne pas pouvoir entrer en contact avec plus de personnes. Mais là encore, pas possible de bouger au lounge bar.

Je serais heureuse de revenir biensur. mais la condition de venir accompagné d'un partenaire masculin me pose problème. Il y a sans doute qq. chose que je n'ai pas compris : Si on est déjà en couple, pourquoi venir au café de l'amour? Est-ce pour renforcer les liens du couple?
Si on demande à un connaissance masculine de bien vouloir nous accompagner, pour pouvoir être accepté au café de l'amour, et si on se retrouve cote à cote, plus possible de rencontrer qq. d'autre, d'autant que la connotation couple déjà formé, coupe court à des velléités de soupirants potentiels ...
Et si on se sépare de cet "accompagnant", son regard observant limite notre liberté d'action...


Je suppose que vous avez réponse à ces interrogations et que vous y avez déjà réfléchi.

Écrit par : Alexandra Potier | 2007.03.14

Sinon lundi dernier sincèrement je me suis un peu ennuyée, j'ai trouvé que ça manquait de profondeur et que
trop de généralités étaient dites. Ce couple de toute évidence était très pro mais peu ou pas d'émotions pendant la soirée.

C'est mon ressenti, cela dit vu le nombre de personnes qui n'arrivaient pas à partir à la fin, je suis peut-être une des seules à avoir ressenti les choses ainsi.

Mon voisin x était charmant, atypique, un peu sale gosse aussi et très rebelle ce qui me plaît toujours chez un homme. L'autre voisin avait l'air bien aussi mais j'ai beaucoup plus parlé à x puisque vers la fin on est allés chercher notre conso en bas et ça a été l'occasion de discuter un peu.

Écrit par : clothilde de Bellefond | 2007.03.14

Bonjour, merci tout d abbord de m'avoir permis de participer. Il est rare de trouver un endroit ou l'on parle d amour et d'émotion ; cela m a permit de me retrouver plus prêt de ma famille et de ceux qui me sont chers.
Amitié,
Jean-Pierre

Écrit par : Jean-Pierre Pons | 2007.03.22



Les commentaires sont fermés.



Déjà plus de 900 abonnés twitter suivent le Café de l'Amour !