Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Intervenants récents

Le 16 avril avec Linda Gandolfi

medium_LindaGood.jpg

ÉGOÏSME OU ALTÉRITÉ : QUID DE LA RELATION AMOUREUSE ET SEXUELLE ?

"A partir du jour où l'homme commence à s'exprimer en disant Je, il met partout au premier plan, dès qu'il en a le possibilité, son cher Moi, et l'égoïsme progresse irrésistiblement"
Emmanuel Kant

Notre société, ancrée sur les grandes religions monothéistes, se réclame haut et fort du souci des autres. Aujourd'hui, elle prône cependant l'individualisme, la libre entreprise, la débrouillardise sous toute ses formes. Elle porte aux nues le génie quel qu'il soit, pour peu qu'il intéresse les médias. Selon Linda Gandolfi, les attitudes égoïstes sont révélatrices d'un monde en profonde mutation. Là où l'on disait : "soit bon et juste, la vie te le rendra", on dit aujourd'hui : "développe-toi, regarde où est ton intérêt". La nécessité de réussir, au détriment des valeurs fondatrices, ne vise à servir que soi-même et contourne habilement les questions existentielles.

D'après Linda Gandolfi, nous sommes tous reliés par un réseau d'interractions qui nous rend vulnérables. Puisque la conscience d'exister se structure autour du regard de l'autre, quelle est la place de cet autre ? Les hommes sont-ils plus égoïstes que les femmes et ont-ils autant de mal à s'engager qu'on le prétend ? Peut-on raisonner un(e) égoïste, le/la mener à intégrer son partenaire dans la vie quotidienne et au lit ?

Lundi, au Café de l'Amour, Linda Gandolfi a éclaireré notre réflexion : irresponsabilité, désir à sens unique, mensonge, manque de générosité dans la sexualité, effet miroir, elle nous a montré comment, à partir de la réalité, parfois triste, on peut être guidés sur le chemin de l'éthique réciproque.

Au coeur d'un café/conférence ponctué d'ateliers ludiques et de saynettes, elle a révélé les manifestations de l'égoïsme dans les grandes typologies névrotiques : comment aime chacun et qui manipule qui ? Dans la foulée, elle traquera l'égoïsme à l'aune des péchés capitaux et de leur symbolique, avant de proposer quelques pistes pour le dépasser.

Après des études de droit, puis de psychologie, Linda Gandolfi rencontre la psychanalyse et se passionne pour les thèses de Groddeck. Elle dirige alors sa recherche vers les causes symboliques des maladies. Elle écrit, en collaboration avec le Dr René Gandolfi : « La maladie, le mythe et le symbole » éd du Rocher, 2001.

medium_maladie.jpg


Elle cherche ensuite à faire évoluer la psychanalyse et crée avec René Gandolfi l’école d’anthropologie pragmatique, qui accorde une place prépondérante à l’interprétation symbolique.

http://www.pragmatique.net



medium_petiteshistoires.jpg


Auteur d’un recueil de nouvelles tirées de son expérience « Petites histoires analytiques », éd du Rocher, 2002, elle a également publié « Egoïste, toi-même, comprendre, cerner et dépasser l’égoïsme » éd Flammarion, 2006.

medium_égoiste.gif

Synthèse de Gilles, notre poète : Café_amour_16.4.7.doc

2007.04.10 12:20 Publié dans Intervenants récents | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook | |

Commentaires

Cetait sympa... mais je preferai lautre lieu à Bastille qui etait plus sympa !
Heureusement que tu as fais quelques animations car lintervenante etait trop theorique meme si cetait intéressant...
Bonne journee
Philippe

Écrit par : Philippe Marty | 2007.04.17

Bonjour, j'ai passé une bonne soirée !

C'est vrai que la toute premiere fois, on ne sais pas trop ou on tombe mais, finalement, au fil de la soirée, en faisant les exercices, ca crée des liens avec les autres du groupe.
c'est vrai que l'idée est assez originale, j'etais plus habituée à des cafés "philo" ou chacun était dans son coin à ecouter l'intervenant sans interagir comme cela.
Les scenettes aussi etaient très marrantes, les comédiens ont très bien mis en scene les différents sujets abordés.
Et j'ai adoré le poème de gilles à la fin, vraiment un beau resumé de la soirée mis en prose de cette facon, un éloge aussi à Linda qui a dû surement apprécier ! Sourire

J'ai recu les "listars" confirmant mon inscription à la liste
vous avez aussi pris des photos, les mettrez vous sur le site ? Et le poeme de gilles sera-t- il lui aussi mis sur le site ? J'aimerais vraiment le relire....
Finalement je ne regrette pas d'etre venue, j'attends de savoir quelles seront les autres soirées proposées
au plaisir, et bonne continuation pour le café de l'amour !
Camille

Écrit par : Camille Legrand | 2007.04.17

Bonjour,

Cette formule est en effet originale. J'ai trouvé l'ambiance sympathique et les exposés de Linda Gandolphi très enrichissants quoique trop brefs... mais il y a tant à faire en 2 h.!
Cordialement
Valérie

Écrit par : Valérie Lamotte | 2007.04.18

Bien, quoiqu’un peu didactique ! J’ai beaucoup aimé les piécettes de théâtre qui ont mis de la légèreté …la prochaine fois j’essaie de me lancer !
Anne

Écrit par : Anne Dumont | 2007.04.18

Bonjour Bénédicte,

Tout d'abord, je tiens à te remercier pour cette "toute première fois".

J'ai beaucoup apprécié le melange savant entre les petites saynettes et les interventions de Linda. Mélange que tu as su savamment orchestrer par ta présence et ton énergie.

Je pensais que je resterais dîner, mais je me suis eclipsé.

Enfin, j'ai passé une très belle soirée, animée par une charmante et belle Bénédicte que je rencontrais pour la "toute première fois".

Je te souhaite une très belle journée, remplie de soleil et de Lumière.

phil.

Écrit par : Philippe Legendre | 2007.04.18

Salut bénédicte,

Très intéressant le théme de lundi dernier.
Merci bcp, on en a parlé énormément avec mon ami et je pense que ce n’est pas fini.

Concernant le lieu en revanche je ne suis pas fan, si je puis me permettre, on n’a pas de persperctive comme à Bastille ; souvent je regardais dehors pour me recentrer et respirer, car les sujets sont très denses et là on a un sentiment d’enfermement et je n’étais pas la seule à avoir cette impression.

Nath

Écrit par : Nathalie Bourdieu | 2007.04.18

Je trouve grandissante ta présentation de l'invité ; elle devient plus spontanée, sincère, plus fouillée aussi avec des pointes d'humour.

La soirée du 16, je l'ai trouvée animée, pleine de surprises. J'aime bien quand les participants sortent de leur coquille pour devenir actrice, acteur. La soirée était bien menée ; avec Linda, vous formiez un tandem soudé. J'ai bien apprécié les explications données par Linda à l'issue de chaque saynète. J'ai pris des notes tout au long de la soirée ; j'aime savoir et comprendre.

Pour la médiation d'amour tellement attendue, x a bien voulu se prêter au jeu. Au moment d'ouvrir les yeux, elle m'a parlé de son divorce qui n'est pas facile. Plus tard,elle ne voyait pas comment positiver une attitude négative chez son ex conjoint. Avant le dîner, elle s'est éclipsée…

A ma table, l'ambiance était très détendue, sympa comme si nous étions de vieux amis. Dans cet éclairage intime, passé minuit, les gens se livrent : les mots changent de couleur.

Écrit par : Stéphane Langlais | 2007.04.21

Bonjour Bénédicte,

je trouve que ce café de l'amour est très convivial. C'est une idée intelligente d'avoir créé ce club. Et je pense que c'est un bon moyen de se faire des amis.

Néanmoins cela ne correspond pas à mon caractère réservé et je ne reviendrai que si, comme c'était le cas hier, le sujet correspond à ma recherche personnelle.

Peut-être à une autre fois, et en tout cas bravo pour votre énergie et bonne continuation.

Écrit par : Renaud Delataille | 2007.04.24

Merci, c'était très intéressant et cela m'a fait rire
car les saynettes étaient jouées avec talent; et
parfois c'était malheureusement criant de vérité.
Inès

Écrit par : Ines Dante | 2007.04.24



Les commentaires sont fermés.



Déjà plus de 900 abonnés twitter suivent le Café de l'Amour !