Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Intervenants récents

Le 5 novembre avec Sarah Sérievic

ROMPRE AVEC SES RÔLES ET ÊTRE SOI-MÊME
Faire tomber nos masques à travers le Théâtre Authentique

926a1235804161ad9dc2bdd6d5f1889d.jpg



Comment retrouver le chemin de nos propres besoins, prendre du recul, créer un autre mouvement pour sortir d'un état stérile et destructeur, cesser de désirer le désir des autres ?

D'après Sarah Sérievic, rien n'est jamais définitif, tout peut se comprendre, se jouer, se dénouer, se transformer... même les émotions et les freins qui nous mettent en exil de nous-mêmes et nous détournent de notre véritable destin... Apprenons simplement à rester dans l’élan du jeu... !
.

ab8c8fa1810c389a77433b7f45cbf903.jpg



Lundi, au Café de l'Amour, Sarah Sérievic nous a entraînés vers la connaissance de nous-même et nous a inviteré doucement à explorer les rôles qui nous mettent en décalage avec nos véritables élans. Elle a montré comme il peut être dévastateur de nous accommoder d'un "malheur confortable", et surtout comme il est vital de nous réapproprier notre identité.

2b60ea21cbf0fb619a797e1af5cfd2cf.jpg



Après 15 ans de scène, quelques rencontres importantes et une solide formation de plusieurs années au Psychodrame avec Anne Ancelin Schützenberger, Sarah Serievic a créé son Théâtre Authentique : un parcours initiatique, qui mène du théâtre à la thérapie. Elle a écrit "Passage à l'acte de vie" et "Rompre avec ses rôles" aux Éditions du souffle d'or.

5c7621f705f9f03897cb2ca93691ff84.jpg

href="http://www.sarah-serievic.com/">http://www.sarah-...

 

 

2007.10.31 08:40 Publié dans Intervenants récents | Lien permanent | Commentaires (15) |  Facebook | |

Commentaires

Merci Bénédicte pour ces moments intenses vécus avec Sarah...

Oui, rompre avec mes rôles est un programme subtil pour l' acteur que je suis...

Combien de passagers clandestins se sont embarqués avec moi dans ma vie lors de ma conception ? Dans les aéroports, comme le disait Christiane Singer,
il est recommandé de ne pas accepter de prendre en charge les paquets et les bagages qui ne nous appartiennent pas . J'ai dû oublier de lire les panneaux dans la salle d'attente avant mon envol ! ... et à ma naissance, je suis sans le savoir et à mon insu
devenu le débiteur insolvable de créances inconnues et insoupconnables léguées par les générations qui m' ont précédé...

et .... , un demi siècle plus tard dans cette relation vécue avec cette femme qui me touchait le coeur et le rendait sensible, la relation progressivement est devenue source de souffrance. Elle m'aimait et me voulait du bien mais sans doute a t elle a eu le malheur de mettre le doigt sur une de ces blessures enfouies que je ne connaissais pas encore...

Sarah a cette capacité à m' accompagner dans la découverte de ce que je ne connais pas de moi, mais que je peux rencontrer avec son aide et le groupe de ceux qui ont le même désir.

- Oui, il existe un chemin différent que je peux emprunter et que nous pouvons emprunter.... en nous libérant de nos bagages et passagers clandestins...
Alors, je pourrai m'aimer, nous pourrons aimer et nous aimer autrement sans endosser ce role ou ce masque maintenant connu. , pour accueillir celle qui vient à ma rencontre et ... vivre ensemble de nouveaux possibles ...

Merci Bénédicte d'avoir toi aussi osé faire ton chemin en confiance avec Sarah et de nous avoir ouvert la possibilité de vivre et de partager cette soirée unique. Merci Sarah pour ce que tu es et ce que tu nous invites à être.
Vincent

Écrit par : Vincent Leurent | 2007.11.06

Chère Bénédicte,

Merci pour cette belle soirée et de ton accueil hyper charleureux. Sarah a une fois de plus été redoutable !!!

Je n'ai hélas pas pu rester plus longtemps hier soir pour continuer de discuter avec toi et te dire au revoir.

J'ai bien l'intention de revenir car je trouve ton concept vraiment super et les quelques personnes avec qui j'ai pu discuter assez intéressantes.

Je t'embrasse et à très bientôt Bénédicte !

Marie-Sophie

Écrit par : Marie-Sophie Duriez | 2007.11.06

Merci avant tout pour cette nouvelle soirée, Bénédicte. Merci aussi pour l'énergie mise à faire vivre ce Café de l'Amour... et donc l'amour tout court. J'ai toujours beaucoup de plaisir à y participer.

La soirée d'hier a été moins "percutante" pour moi que certaines autres. Mais c'est bien sûr une question d'histoire personnelle. J'ai néanmoins pu conforter quelques idées déjà bien ancrées en moi.

La précédente soirée à laquelle j'ai participé, avec Vincent Cespédès, m'a en revanche enchanté. Elle m'a notamment permis de mettre des mots sur des choses qui sont en moi et que je ressens, sans doute depuis toujours. Je termine actuellement son livre "Mélangeons nous".

Les partages au cours du repas d'hier ont été tout aussi agréables, et la multiplicité des personnalités est très enrichissantes, même si, au fond, notre plus petit dénominateur commun demeure, encore une fois... l'amour. Celui que l'on a besoin de donner et celui que l'on a envie de recevoir.

Avec tendresse.

Nicolas.

Écrit par : Nicolas Ravier | 2007.11.06

J'ai beaucoup aimé, même si quelques paroles parasites de voisins peu centrés étaient perturbantes.
J'ai cependant trouvé certains exercices un peu long (les 4 regards), exercice que j'avais réalisé en stage et avais beaucoup apprécié ; mais c'est toujours un grand bonheur que d'être dans l'énergie de Sarah.

J'ai trouvé très approprié et puissant l'exercice en mouvement sur les peurs, croyances, attentes, élan...
Merci à toi pour ton implication et nous permettre de nous reconnecter avec profondeur et joie à certaines parties cachées de notre être...

Belle journée, Nathalie

Écrit par : Nathalie Bourdieu | 2007.11.06

- Vraiment surprise de constater que dans un laps de temps si court, l'on puisse déjà être interpellé, voire ébranlé par un exercice apparemment ludique mais dont la résonance se révèle forte.

Cela donne envie de vivre l'expérience de façon totale et l'on imagine bien que l'on en sort pas indemne !

Merci à toi Bénedicte, une fois de plus, c'était super !

Isabelle G.

Écrit par : Isabelle Genty | 2007.11.06

J'ai passé une très belle soirée. Sarah est une intervenante de grande qualité et j'ai très envie de suivre ses stages. Merci pour cette rencontre.

Écrit par : Laétitia Malibu | 2007.11.06

J'ai tout simplement a-do-ré !

Sarah est une grande dame ! Elle a su capter l'attention de toute la salle ! Il n y avait aucun bruit. Elle a touché des points extrèmement sensibles pour une grande majorité des gens. Et tout cela avec beaucoup de doigté, une grande finesse. De sa voix émane beaucoup de douceur. Elle dégage un charisme très communicatif ! On a envi d'en savoir plus et de parler d'elle autour de nous.

J'ai passé une exellente soirée. Mon partenaire qui la connait, m'a dit qu elle avait transformé sa vie en bien-être total. Je suis ravie d' être venue. Merci beaucoup Bénédicte. J'ai apprécié les petites bougies et puis ça sentait bon!

Encore merci.

Écrit par : Bérénice bethier | 2007.11.06

Ce fut une soirée mémorable, d'un trés haut niveau, merci,
Stéphane.

Écrit par : Stéphane Mareil | 2007.11.06

bonjour Bénédicte,

J'ai trouvée cesse cession très intéressante.

Sarah a une présence frappante, ainsi qu'une paix intérieure qui se transmet à la salle (c'était en tout cas mon impression).

Malgré le grand nombre de participants, elle a réussi à nous donner un aperçu de son approche. Le photographe était un peu perturbant...

un grand bravo à toi pour l'organisation de ses soirées et le profil toujours intéressant des intervenants... ainsi que ton talent pour placer les gens dans des situations qui favorisent des rencontres...

cordialement, Romane

Écrit par : Romane Dutilloy | 2007.11.06

Sarah Sérievic a un atout majeur. C'est sa voix. Le posé de sa voix lui donne une densité et une présence extraordinaire. L'interaction intervenant/participants prend alors toute sa dimension. Il lui sera répondu par une densité d'écoute qui "épuisa" certains.

Les autres intervenants ont tendance à chercher les causes loin en amont.
Là, Sarah ne s'attaque pas aux causes mais directement aux conséquences et aux blocages en tant que tels.

Approche toute particulière qui a l'avantage de mettre en application très rapidement des attitudes et des clés. Approche qui peut permettre de garder sa spontanéité et de rester dans le mouvement.
Les autres approches demandent une pause, un arrêt sur images et peuvent distraire un temps de nos préoccupations du moment.

L'idée du parlement est très bien, cela fait participer de manière forte et solennelle. Beaucoup d'interaction, beaucoup d'écoute de la part de Sarah.

Un petit bravo pour toi pour la reprise en main des débats. Car entre Jésus et son "suicide" et le participant frustré n'ayant pas réussi à dépasser ses démons et venu au café pour régler ses comptes, tu as su animer et amener ton petit monde à bon port. La qualité de l'animatrice n'est plus à démontrer.

Bref ! Réussi ! Comme d'hab !

Hubert

Écrit par : Hubert Fanget | 2007.11.07

Je pense que c'est un travail hyper intéressant mais pas dans ce contexte... Quand on entre en état de sensibilité, que dire des gens qui, gênés, et mal à l'aise, du coup discutaient, à côté, sans parler de ce bébé qui n'avait vraiment pas sa place là ! Quelle idée, pourquoi ne pas amener aussi des chiens, je sais bien que les gens ne te le diront pas en face parce que les enfants c'est sacré, mais moi j'ai entendu des commentaires à ce sujet. Moi, cela m'a complètement déconcentrée ; je trouve que c'est un sans-gêne absolu cette maman qui a préféré son plaisir de venir avec son bébé au respect des gens qui venaient là pour entrer dans un processus très sensibilisant...

Sarah est super, pleine d'amour et de savoir.

Bise Eva

Écrit par : Eva Charmeil | 2007.11.07

Bien qu'étant d'un naturel optimiste, cette première soirée m'a apporté des émotions et plutôt l'envie d'y revenir... Biensûr cela grâce à l'intervenante et à votre accueil.
Toutefois, ce café de l'amour du 5 nov me renvoie à des interrogations.

Votre accueil immédiatement positif m'a facilité l'entrée dans ce lieu "plein de monde et d'inconnu(es)" au sens mathématique du mot. Je me suis tout de suite sentie bien integrée.

La jeune artiste en robe rouge finissait de déployer ses diatribes contre les promesses... et me faisais déjà rire de cette propention à écouter les promesses ou à en dire moi même.

Je suis assise entre un homme et une femme: idéal pour la suite de la soirée, constituée d'ateliers à deux.

L'intervention de Sarah : tout le monde a dû dire combien sa voix déploie une tonalité juste, ni seductrice ni maternelle. Je n'ai pas adhéré à tout mais j'ai eu envie de participer à toute les activités car les consignes étaient claires et engageantes.

Les activités proposées:

le jeu de rôles 1 a suscité une situation d'empathie immédiate avec le partenaire du moment. Ce café de l'amour m'aiderait-il à avoir davantage confiance en moi ? En l'autre?

Activité 2, dite des lunettes, avec un long échange de regard avec un inconnu = ouf j'ai pu aller jusqu'au bout sans fuir... Et en plus Sarah n'a pas demandé nos impressions : café de l'amour = respect de son intimité ....?

Activité 3 " les masques", le masque du gentil, Sarah nous donne des outils et des méthodes, et en plus il se passe qqchose entre l'assemblée et le monsieur Gentil : café de l'amour = solidarité entre les personnes ? outil de connaissance de soi ?

café de l'amour = tu repars avec qq choses en plus !

Bref pour résumé, ce fut la soirée baptême et j'ai bien envie d'y revenir au café de l'amour...

Pour les points négatifs ?

La quantités versée dans les boissons est minuscules, la poésie longounette, et puis, à propos des méthodes du développement personnel proposées lors de cette soirée, dont je ressens immédiatemment les effets positifs et incitatifs à la vie, je me pose la question des limites et du respect de l'autre .... ( se développer oui mais à quel prix, pour l'autre !!!!)

A bientôt Bénédicte

Écrit par : Julia Hoffman | 2007.11.07

L'objectif dans la vie est de "savoir qui on est vraiment" et non de "vivre l'amour". Cf. Neil Walsh et conversations avec Dieu.

De plus, c'était la difficulté avouée de départ de Sarah.... Je doute que sa recherche de l'amour y apporte une solution. En parcourant son livre, sa quête de vie était plus claire.

L'amour est plus souvent orienté mort que vie (sacrifice de Jésus ou de Roméo).

Les "thérapies" émotionnelles sont aléatoires (cf la réaction de la dernière personne qui eut du mal à sortir du rôle dans un groupe de Sarah) et sont trop souvent orientées "bonne conscience". D'entasser toutes ces peurs, ces croyances négatives et ces freins ne sont pas très orientées solution. De croire que la solution vient du client n'est souvent qu'une peur du thérapeute qui se réfugie derrière la "neutralité bienveillante" chère aux psychanalystes.

Points positifs. Bravo l'actrice!!! Elle sait mettre les personnes en haleine devant son "spectacle".
La réponse de Pierre Marie, "savoir accepter" était bien. Savoir dire merci aux parents pour sortir de cette peur d'être abandonné qui est normal quand on est petit. Le petit enfant a besoin d'appartenir au clan pour être en vie. Ce n'est plus exact quand on est grand. Dire merci aux parents permet de se libérer de ce "devoir".

La suite ? Etre au service de la vie en ayant des enfants ou en animant le café de l'amour...

Je te trouve de plus en plus à l'aise...

Michel Diviné

Écrit par : Michel Diviné | 2007.11.08

Je suis venue à cette soirée avec la sensation d'un grand besoin de venir. J'y ai senti qu'il me faut un grand travail sur moi. Les intervenants étaient différents pour chaque thème.
J'en ai trouvé certains difficiles.

Pour moi, l'organisation était comme d'habitude bien, sachant qu'elle ne peut pas être toujours pareile en fonction du thème de la soirée. Pour finir, Sarah, que je ne connaissait pas, a très bien tenue la soirée avec en plus sa voix.

Écrit par : Pascal Finley | 2007.11.08

Voici mon avis sur la soirée animée par Sarah SERIEVIC :
Je l'ai trouvée très bien mais ça passerait mieux avec un groupe restreint (un stage avec 12 personnes, par exemple). Les gens s'ils s'inscrivent exprès pour faire un stage, sont intéressés par le sujet et s'impliquent vraiment ; ils ne sont pas hostiles au travail proposé.

Au café, certains gens ont été reticents à l'idée de l'exercice proposée par Sarah : parler de soi de la part d'une personne qui nous avait aimés. Je suis tombée sur un monsieur qui m'a questionnée pendant tout le temps de cette exercice sur mes origines, si j'étais divorcée, etc. Du coup, on n'a rien fait. Et même si la suite de la soirée a été intéressante, je n'étais plus impliquée car cela devait être la suite logique de l'exercice dont je viens de parler.
Je m'inscrirai peut être au stage proposé par Sarah ...
.

Écrit par : Tatiana Tchenko | 2007.12.01



Les commentaires sont fermés.



Déjà plus de 900 abonnés twitter suivent le Café de l'Amour !