Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Intervenants récents

Le 12 novembre avec Marc Vella

LA MUSIQUE DE L'AMOUR

Une approche tantrique de la vibration


Qui n'a jamais souffert de l’amour ? Pourquoi associe-t-il souvent plaisirs et peines ? Pour Marc Vella, les deux vont de pair, comme jour et nuit... Quand l’amour s’en va, et que nous perdons toute joie, il nous faut, selon lui, rester confiants. Ce ''non'' si difficile à entendre peut devenir un ''oui '' à d’autres possibles... La musique de l’amour se joue toujours sans partition, chaque note nouvelle s’inscrit dans l’instant nouveau. Autrement dit, en amour, comme en improvisation musicale, nous devons nous laisser traverser par ce qui vient, "livrer passage" selon Christiane Singer...

d90c9439f33c81ff483642867b34738f.jpg


http://www.marcvella.com/

 


 



Lundi, au Café de l'Amour, Marc Vella nous a invités à improviser sur un piano, et nous sommes émerveillés d'un jeu sans fausses notes. Gageons que notre personne toute entière, jusqu’à la moindre de nos cellules, a enregistré ce message de vie, joyeux et guérisseur. Nous avons, peut-être, découvert la dimension vibratoire de notre être, le plus court chemin vers l’harmonie... Nous l'avons vécue à travers divers exercices ; nos doigts ont filé délicatement sur nos corps métamorphosés en instruments et nous nous sommes abandonnés à nos ressentis.

55254722c469b2766c19e41599c9ae68.jpg



En 20 ans, Marc Vella, a parcouru trois tours de la planète avec son piano, pour célébrer l’humain. Les variacordes de son invention rendent unique le son de son piano à queue. Concertiste virtuose, prix de composition à Paris et 1er prix de composition à Rome au TIM 99, il est l'invité des plus grands festivals . Il a écrit : le pianiste nomade et le funambule du ciel, aux Presses de la Renaissance. Concepteur de la caravane amoureuse, il emmène ceux qui, comme lui, expriment leur amour des autres et du monde. www.caravane-amoureuse.com

64e92ceac151650bdfa2766280e95e9c.jpg

7020661a3f17a42d1ad0e12653b26dec.jpg

37d407262fe06055117afae6827a3159.jpg

22956774a6f22803515dc7c9a0302a39.jpg

72df49e738c5f58cf6c0d85126b5075d.jpg

Synthèse de Gilles, notre poète :
Café amour 12.11.7.doc
Synthèse de Gilles, notre poète : Café amour 12.11.7.doc
Le chant des libres, texte écrit par Marc Vella : Le chant des libres.doc

2007.11.06 14:20 Publié dans Intervenants récents | Lien permanent | Commentaires (24) |  Facebook | |

Commentaires

"Quand l’amour s’en va, et que nous perdons toute joie, il nous faut, selon lui, rester confiants. Ce ''non'' si difficile à entendre peut devenir un ''oui '' à d’autres possibles... La musique de l’amour se joue toujours sans partition, chaque note nouvelle s’inscrit dans l’instant nouveau. Autrement
dit, en amour, comme en improvisation musicale, nous devons nous laisser traverser par ce qui vient, "livrer passage" selon Christiane Singer... "


TRÈS Beau ! Dommage que je sois si loin....Bravo à Marc Vella, dont la musique m'a déjà enchantée, et bravo à ces mots, qui pour moi actuellement résonnent très fort.
livrons passage.........
Cordialement,
Véronique

Écrit par : Véronique Artaud | 2007.11.07

Amour, musique... et lâcher-prise !

C'est vrai, il reste surtout à oser, à oser être soi, à oser ses passions !
L'amour qu circule.
L'amour qui improvise
L'amour qui surprend

Juste se laisser surprendre... dans le geste juste, l'attitude juste, l'osance juste.

Pour moi c'est ça l'amour vécu pleinement.
Pleinitude de l'instant totalement savouré.

Pour moi c'est le vécu tantrique.
Ouverture et confiance... au Tantra de l'amour.
Amour de soi, amour de l'autre: deux inséparables !

François Notter

Écrit par : François Notter | 2007.11.10

Bonjour Bénédicte, j'ai été assez enthousiaste de la soirée de lundi que malheureusement je pensais être un peu plus courte. Il ne me sera pas évident d'y aller régulièrement car j'ai de multiples occupations les soirs de semaine. En tout cas cela ne manque pas d'originalité. Merci de m'envoyer les programmes à venir. Amicalement. Fabienne

Écrit par : Fabienne Chapuis | 2007.11.13

J'ai trouvé Marc VELLA fabuleux hier soir ; une simplicité et un amour - avec un petit "a" - qui m'ont beaucoup touché.

Les mains fraîches de x m'ont aussi touché, surtout pendant le deuxième exercice. Communiquer à quatre donnait un plus grand espace de liberté. Cela se rapprochait plus du massage que du jeu avec un instrument. Mais à la fin je n'ai pas osé la prendre dans mes bras ou plonger mon regard dans le sien : j'ai fuis dans l'escalier avec le piano et elle n'est pas restée au dîner ; quel dommage !

Moi qui avait décidé de ne pas acheter de livres mais de privilégier la pratique en stage pour couper l'intellect, mon coeur m'a porté vers les deux livres de Marc et un CD. Et, dans le RER, mon regard s'est plongé dès hier soir et ce matin encore dans l'histoire du funambule.
Je trouve vraiment géniales les soirées que tu organises et je t'en remercie sincèrement.
Je serai là lundi prochain.

Olivier

Écrit par : Olivier Filliou | 2007.11.13

Bénédicte, j'ai passe une soiree delicieuse, je reviendrai (je me suis formee avec Paule Salomon dont je suis proche) merci a vous d'organiser ces soirees cordiales pensees Mathilde

Écrit par : Mathilde Robert | 2007.11.13

J'ai enfin compris pourquoi tant de soit disant prof m'ont dégouté d'apprendre à jouer d'un quelconque instrument...

Que d'enthousiasme, d'émotion de sincérité de vérité dans ses paroles....
Une conséquence hélas : Pas assez de temps consacrés en exercices !
Pour ceux (celles) qui ont eu l'ouïe fine : a-t-on pu entendre ça et là...

Et merci à toi Bénédicte, pour ton enthousiasme à répétition. Pour moi, tu n'es pas mais je vis cela :

Écrit par : Fraçois Pluck | 2007.11.13

J'ai plus apprécié le musicien en lui-même que les exercices un peu courts. Ceci dit j'ai passé une très bonne soirée. Et je me dis aussi que j'ai un piano qui dort chez moi depuis des années et que je pourrais reprendre des cours en essayant une autre méthode plus ludique que celle qui m'a fait galérer pendant un an et m'a un peu découragée.

Biz

Écrit par : Stéphanie Leduc | 2007.11.13

Mais que cela fait du bien !

Ces chemins de faire que tu nous montres s'enchaînent sans chaînes.
En faim de conte, on ne sait plus où donner des sens.
Cette liberté d'ex pressions que tu sais faire naître modifie les faits du logis.
Ta cape à citer le toujours, le toujours différent, nous a encore enveloppés hier soir.
Nous avons joué une partition en clé de vie : se fondre et revenir à soi !
Ce fut une note d'excellence sur notre bulletin de naissance, en portée d'elles sur ce château de quarte, avec le silence des yeux en témoin.

Tu n'es pas prête d'être débarrassée de moi
Je reviendrai

Hubert

Écrit par : Hubert Fanget | 2007.11.13

Bénédicte,

désolée d'être partie avant la fin mais j'étais très fatiguée,
j'espère que ça ne t'a pas trop contrariée !
Cela ne m'a pas empêché de passer, comme d'habitude, une très bonne soirée.
L'exercice à quatre m'a fait beaucoup de bien ; les rires ont été très bénéfiques et se sont terminés par une étreinte forte en sensations et émotions.

J'en profite pour te dire que c'est vraiment un cadeau que tu nous fais par ta curiosité et la largesse des intervenants
que tu nous proposes, toujours de très bonne qualité et qui correspond à ma quête personnelle,
c'est assez étonnant de voir quelqu'un comme toi d'assez "speed", ouverte à toutes ces approches...

Écrit par : Sidonie Riou | 2007.11.13

Je te confirme que cette soirée était géniale. Marc a su faire passer plein de messages d’amour et en plus c’est un pianiste virtuose.

Le problème, c’est que j’en ai pratiquement oublié les nanas qui m’entouraient. Je ne regrette rien.

A bientôt.

Philippe

Écrit par : Philippe Volkoff | 2007.11.13

Merci pour la soirée avec Marc Vella : ça m'a bc plu et il a dit bc de jolies choses.

Pour les exercises aussi, j'ai eu de la chance, les personnes ont très bien "joué" sur mon corps, un vrai plaisir quoi.

Mais hélas, il faut revenir à la réalité et me voilà en train de refléchir comment m'organiser pour venir au travail demain ...

Bonne semaine à toi.
Svetlana

Écrit par : Svetlana Nabrova | 2007.11.13

Bonjour Bénédicte,
Je n'ai pas de critiques mais que des compliments à
faire pour le choix des intervenants. Tous sont
stimulants et cela me fait beaucoup de bien de venir
me "frotter" à tout cela.
Donc, merci et à bientôt !
Florence

Écrit par : Florence Sabatier | 2007.11.13

Bonjour Bénédicte,

Je vous remercie pour l'élan et la spontanéité du à votre métier et votre savoir faire.

J'ai souvent été fasciné par les "Bénédicte", et c'est devenu le prénom d'une de mes trois enfants.

Pour rebondir sur cette soirée, j'aimerais beaucoup avoir le récit du poète, les discours des spectateurs (si vous en recevez) et bien sur les sujets suivant.

Pour ma part, je n'avais entendu que des récits vécus auprès de Marc VELLA, et il m'a pas mal bluffé sur cette approche du naturel de l'homme, tel qu'il devrait être, sans se poser toutes ces questions perfides de la vie de ce siècle.

Je vous embrasse et vous souhaite de continuer et de me surprendre une
prochaine fois.

Jérôme

Écrit par : Jérôme Garcin | 2007.11.13

Merci Bénédicte pour la grande merveilleuse qualié des intervenants. Antoine.

Écrit par : Antoine Delmotte | 2007.11.13

Belle soirée sympa avec un personnage hors du commun, et qui prolonge dans ses actes ce qu'il dit. J'ai bien aimé sa pensée et sa façon d'en parler. Ce qu'il a dû vivre lors de ses voyages avec son piano a dû être vraiment extraordinaire. C'est très bien que toutes les soirées du café de l'amour ne soient pas consacrées à des "intellectuels" mais aussi à des artistes ou à des inclassables. Bravo Bénédicte.

Pour l'organisation, juste une remarque : comme à chaque fois, j'ai mal à la tête en sortant. Je me demande si c'est le manque d'air, la lumière ?

Écrit par : Bruno Coiftier | 2007.11.14

J'apprécie bien Marc Vella, sa gentillesse, son énergie !
Et les tiennes aussi, Bénédicte...

J'aurais bien aimé poursuivre la soirée avec vous, aller au restaurant libanais par exemple (en principe j'aime beaucoup les restaurants en général, et les libanais en particulier ! )...
Mais il était très tard, j'étais fatiguée et devais me lever très tôt !
A priori ce restaurant me semble une meilleure formule que de dîner au Don Camilo.

Avez-vous l'habitude d'y aller ? Peut-être qu'une prochaine fois je serai du groupe des dîneurs...

Pour ce qui est du lieu : le Don Camilo a l'avantage d'être grand, calme.

Par contre je n'aime pas trop le quartier... L'avantage quand même : assez central !
Le choix des consommations est un peu pauvre... Pourquoi pas un verre de vin, ou une bière ?

Hormis ces critiques mitigées de détail, je profite de ce que j'ai un peu la parole pour essayer d'exprimer le fait que je ne suis pas très à l'aise avec les exercices-jeux de contact physique...

Je trouve à cela un côté artificiel.

Toutefois dans la vie courante je me sens plutôt relationnelle, ayant le goût de la rencontre ! Et pas "froide"...
Bien sûr, ces exercices sont proposés et non obligatoires, je suppose...

Au total j'ai passé une très bonne soirée !

Alors, au plaisir d'une prochaine, un de ces jours...

Sylviane Mook

Écrit par : Sylviane Mook | 2007.11.14

BRAVO pour ce 1er café de l'amour, fort sympathique et surtout Marc VELLA (que j'ai pu découvrir) remarquable : un petit génie.

J'aurai aimé avoir les coordonnées du Monsieur (x) qui s'était proposé à faire le piano mais il parti comme un voleur !!!
Bref, à quand le prochain ?
MERCI encore, vous êtes pure, directe et connaissant bien votre boulot.

Écrit par : Béatrice d'Ormeuil | 2007.11.14

C'était une soirée très originale avec un personnage : marc vella : pas classique : RAFRAICHISSANT ! BRAVO !

Aurélie

Écrit par : Aurélie Lahaie | 2007.11.14

Ce café là avait vraiment beaucoup de grâce et dégageait de l’amour aussi ; il faut dire que le pianiste avait une telle empathie et générosité, que l’on aime ou pas sa façon de jouer.

Il aurait été parfait aussi dans le cadre du festival de Cabourg « une autre façon d’aimer »
Marc donne l’impression de pouvoir déplacer et faire déplacer des montagnes.
Le démontage ensuite était dans la même veine, les hommes semblaient ravis de porter ce piano, la scène était quasi surréaliste…On a vécu un grand moment et la 1ere jeune femme était très touchante aussi.

Bref beaucoup de douceur, de partage et d’émotions.

A + tard

Écrit par : Anne M. | 2007.11.14

Je suis venue pour cette 1ère fois, incitée par la présence de Marc Vella que j’ai connu à l’Espace des Possibles il y a quelques années. Aimant sa musique, sa manière de propager un nouvel esprit du concert, ayant lu son autobiographie ‘Le pianiste nomade’, je suis arrivée au Café de l’amour, en ayant choisi surtout le thème de la soirée.

Marc Vella a tellement besoin de temps, il a tellement besoin de jouer avec des confidences, besoin de toucher les émotions des autres, de rencontrer aussi les touches de son piano comme s’il se mettait à parler avec son âme… que les deux heures du café de l’amour ont dû le frustrer, surtout qu’il a dû mettre en place des exercices à deux et à quatre…

J’ai aimé les premières notes qui ont émané d’une jeune femme débutante, c’était une bien belle musique très touchante, elle a su écouter le silence, la résonnance des sons. Marc a joué à la fin de la soirée et j’ai pu goûter, les yeux fermés, à l’espèce d’abandon qu’il suggère à l’esprit.

Redescendre le piano de Marc a fait partie du temps qui ne voulait pas finir…’

En ce qui concerne les exercices, c’est un moment de rapprochement avec les participants, nous sommes nombreux, nous pouvons surtout rencontrer les personnes les plus proches. J’avais la chance d’être près du piano, je rentrais encore dans la musique, plus que dans le massage que j’ai reçu d’un partenaire, où je ne me sentais pas devenir un instrument de musique malgré le choix que nous avions fait au départ… Ce n’est pas le plus important.

En revenant plusieurs fois on doit ressentir les choses différemment, comme vous le dites. C’est surtout le thème de la soirée qui m’attirera, musicien, écrivain, peintre, etc., une personnalité qui éveillera ma curiosité. Je sais que vous avez reçu le philosophe Vincent Cespédès, je l’ai manqué ou il est passé avant que je ne sois inscrite…

Et peut-être que l’on a plus de temps pour diner ensemble, après, c’est à voir pour une prochaine fois.

C’est difficile de trouver les avantages de la proximité dans un petit groupe et ceux d’une ouverture plus importante avec un grand groupe. Vous avez dû vous poser déjà des questions à ce sujet. En tout cas, encore merci pour votre organisation.

Et à bientôt.

Écrit par : Isabelle Alland | 2007.11.14

Salut Bénédicte.



J'ai passé une très belle soirée. Je ne l'imaginais pas ainsi. C'était un moment splendide,plein de musique, de sable et de soleil; le parasol jaune faisait des clins d'œil sous les projecteurs.
J'ai été tour à tour musicien et instrument. Musicien, mes mains ont pianoté un corps tendre et réceptif.Les yeux fermés,mes doigts ont tremblé. Instrument,des mains agiles et fermes ont fait des fausses notes et des silences qui ont couru sur mon buste et sur mes épaules. J'étais bercé : encore une sensation agréable qui redonne de la vie.
Je conserve un très bon souvenir de cette soirée,beaucoup de bonheur se niche dans la musique. J'ai trouvé remarquable l'œuvre de Marc Vella " Quand l'océan devient vertical" Sa musique est colorée,chaude de soleil.Son piano devient à lui seul un orchestre.Merci Marc pour tout et, Bénédicte,je te dis un grand merci du fond du cœur.



Bien à toi



Bises


Bruno

Écrit par : Bruno Cames | 2007.11.14

J'ai beaucoup apprécier cette première rencontre. On m'avait parle de Marc Vella personnage atypique et étonnant. J'ai eu la sensation de partager un amour universel au cours de la soirée et d'ouvrir ma conscience.
Je reviendrai.
Florence

Écrit par : Florence Robert | 2007.11.28

Bonjour Bénédicte,

Je dirai simplement que Marc était super pour nous, surtout par ses mots, et qu'il l'est aussi pour le monde surtout par la caravane d'amour. Je lui en avait fait les compliments après avoir participé à la descente de son piano.

Pascal

Écrit par : Pascal Juysmans | 2007.11.28

J'ai bien apprécié la soirée. Monsieur Marc Vella a été une vraie révélation pour moi . Sa musique n'est qu'enchantement ; trés inattendue, elle m'a arraché des larmes.

Mille fois merci pour ces simples et merveilleux instants .
Lili

Écrit par : Lili Marguilies | 2007.11.28



Les commentaires sont fermés.



Déjà plus de 900 abonnés twitter suivent le Café de l'Amour !