Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Intervenants récents

Dimanche 16 décembre avec André Moreau

910ed416198a4723e353d3e63e3b92c3.jpg

LES CENSURÉS DU CAFÉ DE L'AMOUR

POUR RÉVEILLER LE DIEU ENDORMI
SAGESSE ET COMMUNICATION AMOUREUSE

Comment retenir sans mentir, séduire sans importuner, charmer sans exagérer, bref, occuper une place de choix dans l'esprit d'autrui ?

http://jovialiste.tripod.com/

 


Il est trop subversif, trop insolite, trop dérangeant, trop authentique et trop pertinent, nous ne pouvions pas l'accueillir au Café de l'Amour du lundi...

Il est trop intelligent, trop cultivé, trop cohérent, trop intègre, trop une star dans son pays, nous ne pouvions pas l'éviter au café de l'amour...

Nous avons donc choisi d'inviter André Moreau au "Miroirs de l'âme" pour une soirée dînatoire en toute intimité. www.lesmiroirsdelame. Suzanne Moussette ponctuera la soirée de ses chants vibratoires.

André Moreau, Philosophe du bonheur, se considère comme un chasseur d’évidences sauvages. Docteur en philosophie (Sorbonne) et auteur de 47 ouvrages, l'originalité troublante de sa pensée l'a progressivement écarté des milieux universitaires. Son érudition, son sens de l'humour et sa capacité à surprendre ne laissent pas indifférent, son œuvre écrite, tour à tour, intrigue et séduit. En conférence et en séminaire, ses thématiques et son langage coloré se rapprochent de Krishnamurti. "Maharaja" André Moreau est un hédoniste avec de la profondeur. Moniste dans la tradition de la non-dualité, il ne se sent pas séparé… Il a prononcé à ce jour, tant au Québec qu'à l'étranger, plus de 20 000 conférences et donné au moins 250 entrevues pour différents magazines, quotidiens et hebdomadaires. On lui doit également plus de 1500 émissions de radio et de télévision sur la plupart des grands réseaux médiatiques du Quebec. Son dernier ouvrage a pour titre "Pour réveiller le dieu endormi" (novembre 2007).

e55a38cd2dc9a239b532c2c36b8cb6e7.jpg

Synthèse de Gilles, notre poète : Café amour 16.12.7.doc

2007.12.11 01:05 Publié dans Intervenants récents | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook | |

Commentaires

BONJOUR BENEDICTE,

SI TOUS LES INTERVENANTS SONT DE LA QUALITE
D’ANDRE MOREAU ALORS JE VEUX BIEN PRENDRE UN
ABONNEMENT.

JOYEUX NOEL ET A L’ANNEE PROCHAINE

ROSELYNE

Écrit par : Roselyne Dubarry | 2007.12.18

Bonjour Bénédicte,

La personnalité d'André Moreau m'a séduite sans pour autant que j'adhère totalement à sa manière de vivre. Son esprit pétillant de joie et d'intelligence est inégalable.
Le cadre des Miroirs de l'âme participe à l'ambiance de bien-être et de détente tout au long de la soirée.

Et Fabienne, dans une présence à la fois discrète et efficace, est pourtant LE personnage des lieux. Sa cuisine étudiée et délicieuse souligne la finesse de sa personnalité. Et vous, Bénédicte, enthousiaste, réactive, positive, généreuse. Que du bonheur
cette soirée, un régal du coeur, de l'esprit, des papilles et de l'âme. Merci.
Kristine

Écrit par : Kristine Laurément | 2007.12.18

La soirée de dimanche était très sympa. J'ai bien aimé les chansons avec la guitarre.

Sinon, globalement, je me répète, je sais, mais j'aime assez les thèmes des conférences. J'y ai appris bcp de choses.

Ciao.

Elo

Écrit par : Eloïse Turandot | 2007.12.18

Pour une fois, j'ai été un peu déçu. Le personnage était truculent et nous a servi quelques bonnes blagues bien drôles mais sur le fond, il y avait comme un décalage entre le partage prôné et l'image finalement laissé par l'auteur du discours, image floue, oscillant entre une gaité et une ouverture sympathiques et une impression d'autosatisfaction et de parade un peu ennuyeuses.

Par ailleurs, il n'y avait pas d'exercices, et nous sommes revenus en fait à une sorte de conférence, peu conventionnelle sur la forme mais conférence tout de même. Je crois que dans ce cas, on va contre ce qui fait l'attrait du café de l'amour. Ce qui est bien dans tes soirées c'est qu'on mixe la rencontre et l'écoute "intellectuelle". Si on se borne à l'écoute, on retombe dans un conventionnel qu'on peut trouver ailleurs. Ce qui fait le charme, à mon avis, du café de l'amour, c'est le piment des exercices, et le dépassement de soi qu'on fait, l'air de rien, à ces occasions. Et puis cela permet parfois des instants de rencontre privilégiés, même s'ils sont courts, et il en reste une ouverture particulière entre ceux qui les ont partagés.

S'il n'y a pas d'exercices (ou jeux, quel est le meilleur mot ?), on retombe dans la rencontre classique autour d'un verre. Cela peut être sympa mais c'est déjà mille fois vu.
J'ai parlé à 3 femmes après le speetch, nous avons tous les 4 été d'accord sur l'impression mitigée que laissait le personnage.

Je crois franchement que les gens viennent surtout pour les côtés gentiment troublants et érotiques des exercices (nous avons parlé des jeux en cercle, femmes au centre, hommes à l'extérieur ou l'inverse...). Passé la première fois qui bloque certains un instant, les gens aiment bien ça. Par contre la méditation de l'amour les yeux dans les yeux ne fait pas l'unanimité. Le partage long d'un regard pénétrant met les gens mal à l'aise et certains lisent dans les yeux de l'autre ce qu'ils aimeraient y voir, alors que le trouble est souvent plus dû à l'incongruité de la situation.

Si je peux me permettre une suggestion, une méditation de l'amour inspirée du tantra serait plus profitable (face à face, tête sur l'épaule du partenaire et respirer ensemble, en s'enlaçant ou pas, en se tenant les mains...). Les gens aiment l'érotisme paisible qui s'en dégage alors qu'ils craignent les troubles "agressifs" (yeux dans les yeux).

Voilà, grosse bise belle Bénédicte. Surtout continue le Café de l'amour, ces réflexions sont faites dans un esprit positif. On aime beaucoup ce que tu as créé.

Benjamin

Écrit par : Benjamin Rizzi | 2007.12.18

Le sujet était intéressant et l'orateur original avec son accent du Québec.

Par contre, la qualité de l'écoute a été perturbée par les nombreux retardataires bruyants qui venaient se mettre devant alors qu'ils auraient du rester tranquilles derrrière et par des allées et venues incessantes notamment du photographe sur un parquet grinçant.

La salle est belle mais inadaptée à tant de personnes, car trop bruyante et sans un accueil séparé d'où une perturbation par les arrivants.

Le Don Camillo est mieux adapté pour une assemblée aussi nombreuse que la nôtre.

Il a également manqué dans cette soirée des exercices pratiques qui permettent de briser la glace entre personnes qui ne se connaissent pas.

Écrit par : Philippe Noir | 2007.12.18

Bénédicte.



La soirée était sympa,André Moreau a largement contribué à cette ambiance drôle en maniant l'humour,la dérision. En tableaux vivants, colorés, André a dépeint la séduction sous toutes ses formes. Il dédramatise des situations. C'est un homme spontané, intéressant,captivant et attachant.
Le dîner était chaleureux, l'atmosphère était détendue: ce lieu est plus lumineux que le Don Camilo. On voyait les gens presque en plein jour.
J'ai apprécié les chansons à la guitare. Brassens était à l'honneur. Ces quelques heures étaient une fête, il faut en faire d'autres. Bénédicte, je te remercie pour avoir su mener à bien tout le déroulement de la soirée.
Je tiens aussi à remercier Fabienne,la maîtresse de maison. Elle était discrète et efficace.
Cette salle que je ne connaissais pas se prête à la méditation,son parquet blond accueillant brille comme un miroir.
Encore un énorme merci pour cette soirée originale,inattendue et authentique.

Merci ,merci et encore merci. Ah, la poésie du Québec!


Bien à toi.

Bruno.

Écrit par : Bruno Cames | 2007.12.19

chère Bénédicte,

Merci de nous avoir fait découvrir André Moreau.
J'ai aimé son humour, la profondeur dans la légéreté du propos.

Ce dîner était bon et très sympa. Merci de tt coeur pour cette organisation !
Patricia

Écrit par : Patricia Del ruelle | 2007.12.19

Un personnage que cet André Moreau que je ne connaissais pas !

De l'enthousiasme, de la joie, une envie de partager ce feu de vie, je suis preneur.

La salle était agréable si ce n'est les bruits parasites, notamment du parquet, mais cela faisait partie du "pakcage", j'ai pris l'ensemble.

Un temps pour les questions aurait pu être proposé, mais le temps est passé tellement vite et j'aurais pu l'écouter encore et encore cet homme passionnant, passionné, et aussi "maître de conférence", qui sait tenir son monde en haleine.

Bravo à l'organisatrice et à l'initiatrice de ce projet qui permet de faire se rencontrer des gens qui vont dans le même sens de découverte de soi et des autres, de l'autre, en soi et à l'extérieur.

Merci aussi aux participants de ce repas.

Je crois savoir qu'il reviendra en mars, cet André et il y aura de plus en plus de monde pour l'écouter je suppose.

Écrit par : Antoine Chabredoux | 2007.12.19

J'ai moyennement accroché sur l'intervention d'André moreau. Ca partait un peu dans tous les sens...

Le concept avec repas après est plutôt sympa... et le dimanche soir on est plus cools !

Donc je retiens les aspects positifs, d'autant que j'ai pu faire plus ample connaissance avec x... charmant !
A bientôt,

Élodie

Écrit par : Elodie Henry | 2007.12.19

Bonjour Bénedicte,

Je tenais à vous remercier pour l'excellente soirée de dimanche : le conférencier était en effet passionnant et le repas qui a suivi, très sympathique ... Quant au lieu, il convenait tout à fait à ce genre de rencontre.

Un grand merci à vous et à celles et ceux qui vous ont aidée dans la préparation de cette soirée très réussie !

Bonnes fêtes de fin d'année et Bonne Année 2008

Écrit par : Jacques Ceccaldi | 2007.12.19

Impressionné par le monde que tu as rassemblé. Est-ce dû au thème, à l'orateur ?
Il importerait de mieux préciser les règles du jeu après le repas dans la mesure où les participants se sont regroupés par affinité, ce qui en soi est intéressant et en même temps limite toute écoute et participation collective.

De mon côté je me suis senti un moment pris dans dans une énergie genre ouragan qui consistait à passer rapidement à autre chose après une chanson... Impression
bizarre quand tu m'as demandé avec détermination si je prêtais ma guitare.
Bien à toi Bénédicte et merci pour le service que tu rends à travers le café de l'AMOUR.......

Écrit par : Stanislas Verharen | 2008.01.20



Les commentaires sont fermés.



Déjà plus de 900 abonnés twitter suivent le Café de l'Amour !