Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Intervenants récents

Yvon Dallaire, Séduction, romance et sexualité : mythes et réalité

Yvon Dallaire était au Café de l'Amour à Paris le 17 mars 2008.
23329509c9305f67bad4d0fcc39406bf.jpg
www.yvondallaire.com

SÉDUCTION, ROMANCE ET SEXUALITÉ : MYTHES ET RÉALITÉ
Ce qu'il faut cesser de croire et de faire pour être heureux en amour


Tout commence par la séduction... Séduire, du latin seducere, signifie "amener à l'écart pour obtenir des faveurs". Qu'en est-il réellement ? Connaître les codes utilisés par l'autre sexe permet de mieux apprécier le jeu et de... gagner plus souvent. Chaque personne possède un pouvoir de séduction, mais tous ne savent pas nécessairement comment bien l'exploiter.

Puis vient l'intimité... et parfois l'amour !

Passion, érotisme, sentiments, affection, âme soeur, communication, aphrodisiaques, orgasmes simultanés, gadgets sexuels, tantrisme et taoïsme, performances sexuelles... De nombreux mythes et fausses croyances, souvent sources d'illusions, de sentiments d'anormalité ou de culpabilité, entourent encore la sexualité, la relation et engendrent de nombreux conflits.

Lundi, au café de l'amour, le thérapeute quebecquois psychologiquement incorrecte, Yvon Dallaire* partagera avec nous son expérience et démêlera le vrai du faux. De mise en situations en interactivité, il démythifiera de nombreuses idées reçues et nous donnera des clefs pour savoir comment se comporter et ce qu'il faut éviter pour être heureux en amour à long terme.
5e0d61d852ef73671a770be1a5e37fb6.jpg

Yvon Dallaire*, psychologue, sexologue, auteur et conférencier de réputation internationale, exerce en pratique privée depuis trente ans. Il a déjà écrit douze livres sur la relation hommes/femmes, dont plusieurs sont des best sellers, parmi lesquels : " Qui sont ces couples heureux ? " aux éditions Hachette, " Guérir d'un chagrin d'amour " chez Jouvence, "Homme et fier de l'être".
Texte de Gilles, notre poète :Café Amour 17.3.8.doc

93112782d6b8a1d7b3eb6ab615e5f90f.jpg

2008.03.11 00:35 Publié dans Intervenants récents | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook | |

Commentaires

Bonjour Bénédicte,
A propos de la conférence d'Elsa Cayat, j'ai trouvé que tu l'as coupé constamment pendant son exposé, du coup son entretien n'avait plus de cohérence. Je comprends très bien qu’elle n’ai pas voulu terminer…
Je n'ai pas trouvé que cette attitude juste.
bien cordialement
Sylvie

Écrit par : sylvie | 2008.03.11

j'ai passé une très bonne soirée, j'ai apprécié l'endroit , l'intervenant, les participants.
Je reviendrai ; je pense prendre un abonnement la prochaine fois.
Merci à vous d'organiser des rencontres de ce style,
à très bientôt
amicalement
Séverine

Écrit par : Séverine Dumoulin | 2008.03.18

Cet exercice de sain plait nous a fait devenir moins gauche.

Les révélations d'Yvon, bousculant au passage idées reçues, et autre slalomé géant, simplifient les rapports hommes-femmes par le constat pas toujours amiable des situations.

Nés gosses, nous avons du mal à grandir au négoce de nos reproches et de nos idéaux.

L'amour sucre n'est pas toujours soluble et l'amour l'amer peut parfois prendre le dessus, souvent même.

Être en couple, c'est aimer à nourrir, à se nourrir.

Je le rejoins assez dans son développé.

Dire ce qu'il faut dire en ménageant les formes, être soi sans illusionner, bien lire la partition qui est à portée de nos bras, c'est tout cela ce vers quoi on soupire tout en étant accompagné de la plus belle main du monde.

J'ai été séduit par cette présentation simple, franche, rafraîchissante.


Hubert

Écrit par : Hugues Duquesne | 2008.03.18

Merci pour cette belle soirée.

J'ai ri, j'ai appris dans la joie et dans un cadre très agréable.

Le conférencier est un grand orateur, beaucoup de talent car pour animer, avoir le sens de l'humour et être incorrect avec un sujet, somme toute, difficile et en même temps, facile à comprendre avec sa tête, n'etait pas gagné.

Je vais acheter ses livres car ils avaient tous disparu avant le dîner.

J'apprécie que les gens n'interrompent pas le conférencier qui est invité pour nous parler, qui sait de quoi il parle et donc qui est intéressant. Les gens coupent, parlent souvent pour ne rien dire d'important ou pour se faire remarquer.

Personnellement, je viens d'abord pour le thème et le conférencier. Ensuite, alors, les 15 dernières minutes, les questions : oui, les échanges : oui.

Les ateliers sont comiques car nous retournons en enfance avec les gênes, les rires, les regards. Deux : c'est bien. Trois : j'ai l'impression que c'est trop et trop peut gâcher ou agacer.

Voici donc quelques critiques positives et en plus le lieu est top, l'accueil très agréable comme dit précédemment. Merci encore pour cette belle soirée.

Écrit par : Véronica Bensoussan | 2008.03.19

Mon retour sur Yvon : je côtoie beaucoup le monde médical, para-médical, psycho-social, de part mon engagement associatif dans le monde médico-social. Je suis amenée à aller dans beaucoup de conférences de tout type.

Au café de l'amour, j'y viens pour moi, en tant qu'individu, et non plus représentante publique de milliers de malades et j'ai un autre regard...

Je pense que nous cotoyons deux cultures fondamentalement différentes, la canadienne et la française. Ton approche te rend ouverte à son approche car tu "baignes dedans". Je suis consciente qu'il était difficile pour lui de faire une "conférence active". Il doit être plus habitué aux conférences devant un public assis écoutant (une hypothèse de ma part).

Il a dit des choses justement dignes d'une conférence avec débat. Il aurait été intéressant de pouvoir l'interpeller sur certaines de ses idées conventionnelles en désaccord avec son attitude provocatrice (je cite par exemple de vivre en couple "apart together", soit côte à côte dans deux maisons ou appartements (j'ai vécu ainsi 17 ans avec mon deuxième mari).

Mais... je ne juge pas. Il défend très bien son point de vue. Je pense que c'était peut être difficilement applicable au "Café de l'Amour"...

As-tu eu ainsi des échos en ce sens ?

Mais... chaque expérience est une expérience. Je n'ai pas regretté car il m'a confortée dans ma démarche tantrique issue du partage et de l'échange dans le respect de soi et de l'autre, et j'ai fait de belles rencontres.

Et je l'ai apprécié, Yvon, pour ce qu'il est et ses convictions.

Écrit par : Sabrina Bellaïche | 2008.03.19

Une soirée placée sous le signe de la détente et de la bonne humeur! Yvon dallaire a contribué à cela aussi! L'humour était au rendez-vous !

Il est vrai que je savais pas mal de chose sur ce qu il a dit mais j ai appris aussi ... L oeil gauche, très significatif... le temps nécessaire pour se rendre compte si on ne trompe pas !

Bref, soirée sympa ! Les échanges avec certaines personnes, très agréables aussi! J'ai bien apprécié le buffet, j'ai trouvé cela très convial. Et bien sur, tu as assuré. C'est quand meme très important de savoir diriger et mener une assemblée ! Donc, je te dis bravo et continue dans ce sens ! A très bientôt, Delphine.

Écrit par : Dephine Duchemin | 2008.03.19

Bonsoir Bénédicte,

J'ai bien aimé le contexte dans lequel s'est déroulée la soirée.

Les thémes abordés ont été bien présentés, avec humour, et beaucoup de clarté dans les réponses.

Je connaissais assez bien les différents points traités ; j'ai donc pu les confronter à mon vécu, et analyser le besoin de
séduction que nous pratiquons tous, souvent de maniére naturelle, et de la difficulté à vivre heureux à deux si certains antagonismes sont trop importants.

Je tiens à vous remercier pour votre accueil si chaleureux, et c'est avec plaisir que je vous rendrai visite en fonction
de mon emploi du temps.
A bientot.
Olivier

Écrit par : Olivier Chambrun | 2008.03.20

Salut,Bénédicte.


Une belle soirée très réussie,conviviale.


Yvon m'a conquis en portant sa lumière avec humour sur les zones d'ombres de nos vies de couple.Le rire était de la fête, le sérieux aussi. Pour les exercices, je me suis trouvé en compagnie de deux femmes et, de façon ludique,nos regards se sont pénétrés. A ce propos,j'ai appris que lorsqu'on fixe quelqu'un du regard, c'est l'œil gauche qui domine. C'est l'œil de la séduction: sous forme de jeux,j'ai découvert un monde plein de secrets.
Je me suis réveillé trop tard pour acheter son livre que j'ai feuilleté en début de soirée. Dans la semaine, je me le procurerai. Depuis ses brillants conseils, les portes de mon monde se sont ouvertes m'inondant de soleil.
Bénédicte, je te tire ma révérence et te dis un grand merci du fond du cœur.

Bien à toi

Bises


Bruno.

Écrit par : Bruno Cames | 2008.03.20



Les commentaires sont fermés.



Déjà plus de 900 abonnés twitter suivent le Café de l'Amour !