Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Intervenants récents

André Harvey, L'art de pardonner en amour

André Harvey était au Café de l'Amour à Paris le 12 mai 2008.


L'ART DE PARDONNER EN AMOUR
Facilement et pour de bon !


"Faute avouée à moitié pardonnée", "Je ne lui pardonnerai jamais..." S'il y a un mot qui a le don d'écorcher toutes les lèvres sur lesquelles il se pose, c'est bien le mot pardon. On dit de l'autre : « Je lui ai pardonné, MAIS... » Au fond, quelque chose reste, qui nous empêche d'être vraiment en paix en sa présence ou lorsque l'on pense simplement à lui.

Pour André Harvey, pardon et jugement vont de pair. Souvent, nous considérons que l'autre agit de façon nuisible, immorale ou incompatible avec nos idées.
Or, un pardon profond et entier doit passer par le cœur, l'âme ; il demande donc une autre connaissance de soi !

Lundi au café de l'amour, le truculent québecois André Harvey nous permettra d'approfondir notre relation au pardon. À l'aide d'exemples tirés de la vie quotidienne, de musique et d'exercices de son cru, il illustrera avec simplicité et humour les particularités de la personnalité, du coeur et de l'âme, pour que nous puissions mieux identifier nos fonctionnements et, ensuite, pardonner plus facilement.

Depuis plus de 20 ans, André Harvey anime des conférences, un peu partout dans la francophonie. Il a écrit de nombreux ouvrages tournés vers l’humain, ainsi que deux cd. Il y aborde des sujets qui nous interpellent tous un jour ou l’autre ; le bonheur, les relations, le bien-être, la sexualité, la mort, l’au-delà…Il compose et chante ; ses chansons, peu banales, s’écoutent comme des histoires et se glissent jusqu’au fond de l’âme…

Texte de Gilles, notre poète : Café Amour 12.5.8.doc

2008.05.06 01:30 Publié dans Intervenants récents | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook | |

Commentaires

Très bien, André Harvey qui chante de pardonner sans oublier.
J'étais tout à fait en phase avec sa manière d'aborder la vie.
Bien cordialement,
Manon

Écrit par : Manon Riou | 2008.05.14

Je l’ai trouvé très bon, en fait meilleur le lendemain que sur le coup… Ses messages simples portent, sa bonne humeur, son ouverture, sa simplicité donnent un coup de frais… Pas beaucoup de monde, jour férié, donc en terme d’énergie un peu moins bien que d’hab et pas facile de canaliser les personnes qui interviennent longuement pour se raconter sans réel apport pour le groupe…
A ré inviter si c’est ta question sous jacente…
Je reverrai bien Suudir Roche et Florence Vasseur aussi
Bises

Écrit par : Catherine Delmotte | 2008.05.14

Salut,Bénédicte.


J'ai trouvé original et sympa et plein d'humour André Harvey. Il croit en ce qu'il fait et c'est tout à son honneur. En revanche, sa conférence manquait de profondeur. Ses chansons étaient belles,vraies, gentilles,bien amenées,mais je sentais André en représentation: c'est dommage.Cependant,je chantonne:
Je te pardonne, mais je ne t'oublie pas
On se reverra dans l'au-delà
Ça fait bizarre, mais je ne t'en veux pas…
IL faut pardonner en chantant.: voilà la recette. On oublie pas, on range. Et puis, c'est avec le cœur que l'on pardonne. Le pardon se fait pour soi
André nous invite à consulter ses livres. Eh, oui, la réponse se niche dans ses guides.
Il n'y avait pas beaucoup de monde ce lundi, il faut dire que c'était le lundi de Pentecôte.
Merci à toi, Bénédicte pour l'énergie que tu déploies.

Bien à toi


Bises

Bruno.

Écrit par : Bruno Cames | 2008.05.14

Merci pour la soirée ! j'ai commencé a appliquer les précepts de lundi ! Pas facile, pas facile non plus de discuter, les gens restent cloisonner dans leur silence et leur égo, la communication meme pour ceux qui veulent s'ouvrir n'est plus aisée aujourd'hui, mais j'y retournerai ; les thèmes sont sympas. La prochaine fois je resterai dîner, mais la belle que tu m'a présenté un peu trop visible et trop canon je ne recherche plus de ce genre là, mais comme connaissance oui!

Écrit par : Jean-Noel Rougement | 2008.05.15

Bonsoir,

je n'ai pas l'habitude de faire cela, je me contente d'un merci et parfois d'un grand MERCI lorsqu'un conseil m'a aidé à me sortir d'une situation et à aller mieux.

Mais là, étant donné l'importance des bienfaits que votre conférence m'a apportée, je tenais à vous le témoigner.

J'ai eu le plaisir d'assister à votre conférence au "Café de l'amour" à Paris en mai dernier, et déjà à la pause, j'étais venue vous dire que j'avais posé "ma Germaine"...

Je vous ai pris 2 ouvrages, "L'art de Pardonner" et "Renaître par la passion de vivre".

J'ai immédiatement lu les deux et mis en pratique vos bons conseils. En sortant de votre conférence, je suis partie réconfortée et en me disant, j'ai passé le cap qu'il me fallait pour laisser derrière moi toute cette histoire qui m'a tant et si profondément blessée, et en fait je me suis fait à moi-même du "bla-bla".

Je croyais avoir pardonné à ce moment-là, et pourtant, j'ai continué à ressasser, à faire "ma germaine", jusqu'à cette nuit du 23 septembre dernier où une fois de plus, je ne dormais pas et je pleurais sur le mal que l'on m'avait fait, et là, je me suis "engueulée", je me suis dit : "ça suffit, il faut que je te pardonne cela, alors oui je te pardonne" et j'ai passé ainsi en revue toutes les horreurs que l'on m'avait faites ou dites et à chaque fois, j'ai répété : "je te pardonne".

A partir de ce moment, ma vie a changé, ma vie est aujourd'hui celle que je connaissais et mieux encore. Je suis heureuse, enthousiaste. J'ai l'impression de vivre Noël chaque jour. Certaines personnes m'ont demandé si j'étais amoureuse et j'ai répondu : "oui, de la vie". Parce que d'avoir pardonné, non seulement, cela m'a redonné des ailes, mais en plus cela m'a rendu la passion de vivre.

J'ai même pris mon courage à deux mains et j'ai contacté la dernière personne du groupe qui m'a profondément blessée. Il a accepté que l'on se rencontre et je lui ai lu, parce que je ne pouvais pas lui dire en improvision, le fait que je lui avais pardonné, ce que j'avais ressenti comme souffrance et nous avons discuté de cela et je pense que nous sommes repartis tous deux apaisés.

D'ailleurs, nous nous sommes reparlé aujourd'hui et même si je ne qualifie pas notre relation aujourd'hui, je sais que je vais beaucoup mieux et j'ai le sentiment que de l'avoir rencontré et de lui avoir dit que je lui avais pardonné, même s'il a estimé au début ne pas être en faute, lui a fait à lui aussi du bien. Il a reconnu quand même qu'il avait des reproches à se faire, qu'il savait qu'il avait fait du mal à des tas de personnes, mais que moi, j'étais la première à le lui dire, à faire cette démarche avec lui. Je lui ai surtout dit les belles choses que je pensais de lui à l'époque et qui ne m'ont à ce jour pas quittées, et je crois qu'il a apprécié.

Je tenais sincèrement à vous dire merci pour tout cela.

Même s''il m'a fallut du temps entre mai, où je croyais avoir tout compris et septembre où en fait, je l'ai réellement appliqué, votre enseignement sur l'Art de Pardonner m'a sauvé.

UN TRES TRES GRAND MERCI A VOUS

Laurence D (de Paris)

Écrit par : Laurence Dubreuil | 2008.11.24



Les commentaires sont fermés.



Déjà plus de 900 abonnés twitter suivent le Café de l'Amour !