Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Intervenants récents

Table ronde sur l'érotisme au féminin, fantasmes au masculin et vice-versa

Les trois auteur Clara Basteh, Maïna Lecherbonnier, Étienne Liebieg
et le sexologue Philippe Arlin
étaient au Café de l'Amour à Paris le 19 mai 2008.


ÉROTISME AU FÉMININ, FANTASMES AU MASCULIN ET VICE-VERSA
Quelle différence dans l'imaginaire, l'écriture et la réalisation ?



Biodiversité amoureuse, libertinage, sur-expression de l'intime, quête de liberté et de jouissance... La mutation du paysage amoureux et sexuel depuis la révolution des années soixante-dix pourrait en désarçonner plus d'un(e).

De surcroît, une surenchère d'expériences ultimes, autrefois transgressives, aujourd'hui presque anodines, sans oublier la banalisation des de sex toys trouvent dans les médias un relais susceptible de culpabiliser les plus timoré(e)s.

Lundi, au café de l'amour, trois auteur(e)s* de récits/romans/essais érotiques, Clara Basteh, Maïna Lecherbonnier, Étienne Liebieg et un sexologue, Philippe Arlin*, ont partagé leurs croyances, leurs pratiques et ont contribué à faire la différence entre les hommes et les femmes tant dans l'écriture érotique que dans la fantasmatique.
973341fef4de2a9046b977bc71bb4919.jpg

*Clara Basteh signe avec "Itinéraire d'une scandaleuse, son premier roman. A la fois exhibitionniste et sentimentale, elle pratique la musique et la danse, mais c'est dans la littérature érotiquequ'elle a pu donner corps à ses passions. Elle a également publié "Vie d'une libertine", aux éditions Blanche. Passionnée et sans tabou, elle contribue à faire sortir la littérature érotique des rayonnages cachés des librairies en présentant la sexualité comme une source de bien-être et de liberté. http://www.myspace.com/clara_basteh
72a80d7d130803d6c52db3132592de62.jpg

Après des études de droit, *Maïna LEcherbonnier exerce diverses activités entre la France et l'Afrique, puis se tourne vers l'écriture. En 2005, elle séduit les amateurs de littérature érotique avec ses 'Carnets intimes d'une jeune fille pas rangée, paru initialement au éditions Blanche sous le titre "Exercices sexuels de style". Elle poursuit en 2006 son exploration des désirs et des fantasmes dans "Exercides sexuels de style2". En 2007, elle sort "l'Éloge de l'adultère". http://mainaphrodite.canalblog.com/
f3792df76e8c09333c0aed71d544ae8e.jpg

Au travers de trois ouvrages, "Comment draguer la catholique sur les chemins de Compostelle", "Comment draguer la militante dans les réunions politiques" et "Osez coucher pour réussir" (La Musardine), Etienne Liebig s'est fait le chantre de l'amour décomplexé et des techniques joyeuses de séduction. Son dernier livre "Je n'ai jamais rencontré Mitterrand, ni sa femme, ni sa fille." apporte une fraîcheur et un humour sur la sexualité masculine peu communs. http://liebig.blog.lemonde.fr/
b5ac5fba55df1d71f376fd8e9ea0543e.jpg

*Philippe Arlin est psychologue et sexologue. Passionné par la philosophie orientale, la médecine douce et la nathuropathie, il intervient régulièrement dans l'émission de Brigitte Lahaie sur RMC et écrit une rubrique dans "Couples magazine". Depuis plus de 20ans il milite et participe très activement à la lutte contre le Sida. Il nous parlera, d'entre autre, d'éthique sexuelle.




1402bf4ef2460d6150b2e079803d6abf.jpg

Texte de Gilles, notre poète : Café Amour 19.5.8.doc

2008.05.14 02:00 Publié dans Intervenants récents | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook | |

Commentaires

Belle soirée, bravo Bénédicte!

Entre deux boules de glace..., une femme m’a dit:” l’érotisme et l’amour passent par l’exaltation”
Pour moi, je parlerai même d’extase.
Sexe et amour peuvent nous rapprocher d’univers presque spirituels, et les fantasmes en sont les rituels.
Pas étonnant que les religions, jalouses, aient toujours essayé de bloquer ces plaisirs.

Partageons, échangeons nos rêves coquins, c’est tellement épanouissant !

Une soirée Tantrique après cela : la cerise sur le gâteau.

Merci à vous, à frère Etienne, et aux 2 prêtresses d’amour.

Yves BENOIT


PS: agacé par le point de vue de certains psy (autres que P.Arlin), pour qui les fantasmes ne sont pas faits pour être réalisés, j’ai cherché dans un bouquin:
“fantasme”= faire voir; imaginaire, vision; et aussi même racine que “épiphanie” ,manifestation de la puissance divine...

Tant qu’on est dans l’échange du plaisir avec l’autre, l’accord de chacun étant donc là,
pourquoi pas?

Excusez mon coté intello, je suis aussi dans le concret à d’autres moments!

Écrit par : Yves Noël | 2008.05.20

Bonjour Bénédicte,

Hier soir mis à part le sexologue les invités n'étaient pas très excitants et l'assemblée n'était pas non plus très accueillante aux propos des intervenants.
Le problème du micro n'a rien arrangé.
Ne serait-il pas possible que les intervenants soient debouts et s'adressent à toute la salle et pas uniquement aux personnes face à eux ?
Quant au poète Assurancetourix, j'ai un peu envie de le baillonner...mais il manque un arbre auprès duquel l'attacher !

Voici matière pour une future intervention, deux auteures de qualité pour un sujet brûlant pour tous :
"L'intimité ou comment être vrai avec soi et les autres" de Marthe Marandola et Geneviève Lefebvre aux éditions Lattès www.aegalite.fr

Merci de me tenir au courant si vous les contacter.
A bientôt et bon courage.

Laurence

Écrit par : Laurence Dumont | 2008.05.20

Je dois avouer que je m'attendais à un débat avec plus de profondeur. J'attendais un échange de points de vue sur l'érotisme et non pas sur le vécu de chacun des intervenants.

Il me semble qu'on a éludé le sujet principal pour faire place à des "faits divers intimes et sexuels" qui n'ont pas répondu à ma question sur la différence entre l'érotisme masculin et féminin.

Quant à la mauvaise qualité de la sono, je n'ai pas pu tout entendre ni comprendre malheureusement. Peut-être est-ce aussi une des raisons à ma frustration.

Quant à l'ambiance, certaines personnes du public sont en recherche d'eux-mêmes et ont certainement raison d'oser venir se noyer dans la foule avant de franchir la porte d'un psychothérapeute.

Quant aux intervenants, hormis les verres de vin blanc de Maina, on peut dire qu'elle brilla par son absence d'à propos sur le sujet... Le sexologue et la clareté de certains propos de Clara ont par contre élevé le niveau, mais ce fut bien tard....

Comme je suis une femme critique, curieuse et ouverte et surtout positive, et que j'ose espérer que tous vos débats ne sont pas sur le même tempo, je réessaierai peut-être une nouvelle approche.

Écrit par : Marie-Laure Desrosiers | 2008.05.20

Salut Bénédicte.



L'ambiance musicale sensuelle du début de soirée m'a rappelé des moments de jazz passés au "New Morning " ou au " Petit Journal". Clara, la chanteuse à la voix suave m'a bien séduit. Etienne qui accompagnait Clara avec son saxophone était tout à son affaire: Il n'y a pas à dire, la musique habille les cœurs… Quant à Mïna, tout le monde l'attendait comme une star.
Clara m'a sidéré et les propos d'Etienne teintés d'humour m'ont fait sourire. Je me retrouvais un peu dans ses histoires, dans son parcours. J'ai eu du mal à accrocher avec Maïna. En revanche, j'ai bien aimé l'intervention de Philippe le sexologue. Il a éveillé la soirée et relevé le niveau. Il a remis par moments la pendule à l'heure.
J'ai trouvé sympathique et intéressant que des femmes viennent en public parler de leur livre et raconter leurs fantasmes.
Un immense merci à toi, Bénédicte. J'avais l'impression d'être sur un plateau de télé. Tu as mené d'une main ferme toute la soirée: bravo! Ton tonus et tes mots choisis ont rajouté un piment mouillé d'humour. Donc, je t'adresse un grand salut.


Bien à toi


Bises


Bruno.

Écrit par : Bruno Cames | 2008.05.21

Pas bon du tout : La sono désatreuse à plombé l'ambiance : difficile d'entendre, niveaux sonores variable, et l'inévitable frustré de compréhension, un peu éloigné, qui gueule juste au moment où l'échange était interessant (pour ceux qui entendaient !!!)

L'Ice Baär serait bien inspiré de remettre sa sono à niveau !!
Médiocre : La règle au KF est le respect des autres.... Mais quand le micro est mobilisé pour faire une blonde sémantique se fracassant le cerveau pouir savoir à partir de quel pourcentage de réalisation un fantasme devient passage à l'acte ou de savoir si quand on dit OUI à un truc où on se laisse faire cela ne mérite plus le qualificatif de soumission ..... cela me serait totalement égal si on pouvait arréter la pendule !!

Trés chouette : La simplicité avec laquelle ces 3 auteurs et Philippe Arlin, le sexologue, parlent de tout ce qui vient sur le tapis. Cette simplicité et les messages qui vont avec, sont super. C'est tellement simple que je me suis pris à réver à vivre des "trucs" avec eux, comme ça, tout simplement ...
Dommage : Ambiance lourde dans la salle, peu de spontanéité ou alors parole monopolisée sur le thème (La sono est sans doute en partie en cause)

Conclusion : C'est la richesse du KF : Rien n'est garanti à l'avance !!

Écrit par : François Laroche | 2008.05.22

Coucou Bénédicte !

bravo pour ta soirée...
...je ne sais pas pourquoi mais je me suis trouvé particulièrement en phase avec les intervenants !

Une petite remarque quand même... on a parlé fanstasmes certes... mais seulement au féminin !
A croire que pour les hommes c'est plié, c'est acquis, c'est connu... rien de transcendant !

Et pourtant... si vous saviez ! :-)

Je retenterai le tantra le 26

Écrit par : Etienne Chaillot | 2008.05.22

Bravo pour ton énergie, ta volonté de toujours bien faire et de trouver des intervenants tous aussi différents les uns des autres.

Les deux dernières conférences m’ont été très profitables mais j ai quelques remarques sur celle de lundi dernier :

Sujet difficile sur le plan de la maîtrise : le part du passage de l’érotisme aux fantasmes était proche.

L’intervention du sexologue était très positive ainsi que l’auteur du sexe masculin mais les actrices extraverties du sexe féminin ne m ont rien apporté.

Je ne pense pas que l’érotisme de ces deux femmes soit des models à suivre, car il peut y avoir de l’amour, de la beauté, de l’excitation , du sexe tout …en se respectant. Nous ne sommes pas des chiens !

Le sujet est à remettre en place car les participants sont en attente de connaître quelles sont les attentes de l’homme et la femme sur le plan de l erotisme

En ce qui concerne la sono : …………….je pense que tu es d’ accord avec moi !

Dans tous les cas bravo pour ton travail

Écrit par : Thierry Dumont | 2008.05.22

j ai beaucoup apprécié Maina Lecharbonnier ; ses deux livres sont de bonne qualité et correspondent à mon état d esprit.
Quant aux autres, c est pas mon verre de thé, c est peut-être beau, mais çà reste de l'imaginaire. Je suis un peu comme le docteur Leleu, je n'ai pas vraiment de fantasme et je n'en ai pas vraiment besoin pour vivre le plaisir comme c'est le cas dans le tantra.L'intervention du sexologue était aussi de bonne qualité et je l'ai apprécié aussi, ses propos étaient cohérents. Merci à tous

Écrit par : Bertrand Chalon | 2008.05.22

Merci à tous quelle que soit l'orientation de vos critiques.
Effectivement, la sono m'a beaucoup gênée, que ce soit pour me concentrer ou pour chanter. C'était ceci dit très sympa de faire cet intermède musical avec Etienne Liebig que je n'avais jamais rencontré avant !
Je n'ai pas eu le sentiment que la salle savait qui j'étais ni n'avait lu une ligne de mes livres, il est vrai que je suis moins connue que Maïna...
J'ai trouvé que le débat avec la salle était globalement pauvre et malgré mon sens de la dérision, j'en suis sortie un peu frustrée..
Ceci dit, j'ai bien aimé le concept, merci à Bénédicte d'être ainsi dédiée.
Clara Basteh

Écrit par : Clara Basteh | 2008.05.28

Bonjour, cela a l'air très enrichissant, sais tu s'ils comptent remettre ça cette année. Quand je lis ton article, cela donne vraiment envie, je suis déçue de ne pas en avoir entendu parler à l'époque...

Cordialement,
Laura

Écrit par : Laura | 2009.05.04



Les commentaires sont fermés.



Déjà plus de 900 abonnés twitter suivent le Café de l'Amour !