Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Luigi Ferrari, Sept personnages pour nous aider à rencontrer l’autre

7942a4bc717e41bfd57880de921378dd.jpg 0451ee59df1195b7cea8f0c79f43ea99.jpg5c6a218e70df7b40fd652056890f2a2f.jpg

PSYPSYCOMMEDIA DELL'AMORE
Sept personnages pour nous aider à rencontrer l’autre

Nous sommes uniques parce que multiples et composés de plusieurs personnages.

Or Éric Berne, père de l’Analyse Transactionnelle, enseigne que 7 états différents existent à l'intérieur de nous. Osons dire que ces 7 "états du Moi" symbolisent les 7 personnages qui nous habitent ! Mais ces personnages ne s'emparent-ils pas de la scène de notre vie ? Ils s'approprient le pouvoir, jouent des tours et, parfois, nous finissons par ne plus savoir quelle part de nous s'exprime...
Luigi Pirandello prend le relais. Il interroge : sommes-nous « Un ? Personne ? Cent mille ? ». La vie ne représenterait-elle pas un grand théâtre, les 7 états du Moi, « Sept personnages en quête d’auteur » et l’auteur de la pièce, nous-même ?

Une scène magique : la Commedia dell’Arte

Chaque personnage de la Commedia illustre les états du Moi ; il s'incarne avec la puissance de son corps et la magie de son masque.

Sous l'égide de Luigi Ferrari*, les personnages masqués tapis en nous improvisent la rencontre. Les textes et le dénouement suivent ce qu’Ariane Mnouchkine appelle « les mystères du théâtre ». Ainsi, l’auteur que nous sommes découvre qu’en autorisant l’expression des personnages qui l’habitent, la pièce s’acheminera vers la conclusion heureuse dont il a rêvé.

*Luigi Ferrari, fort d’une longue expérience professionnelle dans la communication et passionné par l’étude de ses trois guides que sont Eric Bern, Luigi Pirandello et Moshé Feldenkrais, anime depuis plus de 15 ans des stages ayant pour support la Commedia dell’Arte. Il est aussi écoutant dans une association d’entraide.

2008.05.06 02:18 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

André Harvey, L'art de pardonner en amour

André Harvey était au Café de l'Amour à Paris le 12 mai 2008.


L'ART DE PARDONNER EN AMOUR
Facilement et pour de bon !


"Faute avouée à moitié pardonnée", "Je ne lui pardonnerai jamais..." S'il y a un mot qui a le don d'écorcher toutes les lèvres sur lesquelles il se pose, c'est bien le mot pardon. On dit de l'autre : « Je lui ai pardonné, MAIS... » Au fond, quelque chose reste, qui nous empêche d'être vraiment en paix en sa présence ou lorsque l'on pense simplement à lui.

Pour André Harvey, pardon et jugement vont de pair. Souvent, nous considérons que l'autre agit de façon nuisible, immorale ou incompatible avec nos idées.
Or, un pardon profond et entier doit passer par le cœur, l'âme ; il demande donc une autre connaissance de soi !

Lundi au café de l'amour, le truculent québecois André Harvey nous permettra d'approfondir notre relation au pardon. À l'aide d'exemples tirés de la vie quotidienne, de musique et d'exercices de son cru, il illustrera avec simplicité et humour les particularités de la personnalité, du coeur et de l'âme, pour que nous puissions mieux identifier nos fonctionnements et, ensuite, pardonner plus facilement.

Depuis plus de 20 ans, André Harvey anime des conférences, un peu partout dans la francophonie. Il a écrit de nombreux ouvrages tournés vers l’humain, ainsi que deux cd. Il y aborde des sujets qui nous interpellent tous un jour ou l’autre ; le bonheur, les relations, le bien-être, la sexualité, la mort, l’au-delà…Il compose et chante ; ses chansons, peu banales, s’écoutent comme des histoires et se glissent jusqu’au fond de l’âme…

Texte de Gilles, notre poète : Café Amour 12.5.8.doc