Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Intervenants récents

Tango sensitif, tantra avec AM Paillard et J lardy



TANTRA ET TANGO : UN LIEN SUBTIL

Vivre la relation homme femme sur un air de bandonéon

Le tantra invite à la verticalité des corps pour créer une suspension de temps, une simple respiration circulaire. Or le tango argentin permet de suspendre le temps à tout moment, dans un silence corporel. Il s'agit de ressentir la verticalité de notre axe et de rendre possible la qualité d'Etre de la relation (dansante).  

Lundi, au café de l'amour, Anne-Marie Paillard* et Jacky Lardy* nous inciteront à accepter notre corps sensible et expressif, à écouter dans l'improvisation, à vivre l'instant présent et, bien sûr, à mettre en scène un tango ludique et tantrique ; nous explorerons alors les multiples nuances de l'entre-deux, expérimenterons les deux  rôles (guide et disciple), sources de lâcher prise.

Nous questionnerons notre disponibilité corporelle, nous autoriserons à être nous-même dans le lien. Parmi d’autres hommes et d’autres femmes, nous découvrirons de nouvelles dynamiques, de nouvelles sensations et partagerons une palette d’émotions.

Anne-Marie Paillard développe une approche sensible de la danse issue de sa formation en techniques de développement personnel et de son enseignement de la danse contemporaine. Professeur d'éducation physique, titulaire d'une maîtrise de Psychologie, formée par les maestros argentins, elle enseigne le Tango depuis 1998, pratique le yoga et le massage.

Jacky Lardy propose une démarche re-créative du tango ancré dans le corps. Avec humour, sa pédagogie invite, par la centration et l’écoute, à visiter la profondeur des sensations, à partager l'entre-deux par une alchimie subtile entre improvisation et structuration. Professeur Agrégé en Education Physique, formateur universitaire en techniques de développement personnel et en danse contemporaine, il pratique le yoga, le massage, le tantra et la méditation.

Depuis 15 ans Jacky Lardy et Anne-Marie Paillard animent des ateliers de développement personnel par la danse. http://inci-danse.chez-alice.fr





2008.06.05 00:30 Publié dans Intervenants récents | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook | |

Commentaires

Merci de m'avoir présenté x.
C'est une charmante jeune femme.
Elle fait de la randonnée d'altitude et de l'alpinisme comme moi.
C'est rare pour une parisienne.
J'aimerais mieux la connaitre, si ça l'intéresse de suivre la même démarche.
Je l'ai raccompagnée et nous avons nos portables, alors on verra...

Me vient rien à écrire dans les commentaires pour l'instant.

Sympa l'apparition furtive de Bhagvati hier soir.
J'ai pris le temps de danser 10 minutes avec elle avant qu'elle ne s'éclipse.
Elle sait qui je suis maintenant et que j'irai à son prochain stage parisien en juin.

Écrit par : Philippe Laumière | 2008.06.10

Je me suis profondément ennuyé, pour plusieurs raisons.

D’abord, je n’aime pas ce qui ne dit pas son nom, et un cours de tango n’est pas du tantra, n’en déplaise à l’animateur zélé… D’autant que tant qu’à faire j’aurais préféré un vrai cours de vrai tango argentin, parce que cela aurait été vraiment amusant, puisque cette danse est l’une des plus sexy et sensuelle qui soit tout en étant dépourvue de toute vulgarité quand elle est bien pratiquée par des gens délicats…

Ensuite, c’est une question de fit avec les gens, j’ai trouvé l’animateur ennuyeux et mal à l’aise, et son malaise l’amenait à tenir des propos agressifs et déplacés, j’ai particulièrement peu apprécié la manière grossière et inélégante avec laquelle il a envoyé promener le pauvre gars qui demandait le rapport entre tango et tantra, auquel l’animateur a suggéré d’aller essayer de comprendre en lisant sa conférence sur son site internet…

Tu vois, Bénédicte, il m’arrive d’écrire des articles, de contribuer à des ouvrages techniques collectifs dans mon domaine, qui sont publiés, et d’animer des conférences en France et à l’étranger, mais cela ne me viendrait pas à l’idée d’envoyer promener un pauvre gars qui me poserait gentiment une question relevant de ma compétence, je trouve cela assez minable… Voilà… Je fais ce commentaire parce que j’ai entendu à plusieurs reprises le même animateur pendant la séance faire des commentaires à tel ou telle sur le même ton de petit maître d’école, et, franchement, c’était déplacé et les gens étaient bien patients ou en pleine régression infantile du fait du caractère collectif pour se laisser parler sur ce ton par ce petit mec, je ne sais pas…

Bref… Comme je déteste rester sur un mauvais sentiment, je suis allé visiter la librairie, ai trouvé un ouvrage rigolo, ai vérifié si les personnes que je connaissais restaient, puis ai appelé un copain et suis allé dîner joyeusement avec lui ailleurs…
Pas grave, la prochaine fois sera peut-être super !
Si tu veux des retours d’impression, il faut que nous te disions honnêtement ce que nous en pensons, non ?...

Ciao.

Ah !!! Je réitère mon commentaire sur le fait que trouver des lieux dotés d’une climatisation ou d’une bonne ventilation serait opportun…

A bientôt.

Jean-Philippe.

Écrit par : Jean-Philippe Bauchard | 2008.06.17

Bonne approche de la sensualité et des espaces à prendre en compte pour danser cette danse !
Merci.
Antoine

Écrit par : Antoine Powder | 2008.06.17

Je ne saurais donner un avis objectif, car comme tu le sais, je suis arrivé en retard donc c'est jamais bon pour rentrer dans l'énergie du groupe..

En plus je n'étais pas concentré, je pensais trop à ma copine que tu connais. Car pour tout te dire, je ne lui ai pas dit que je venais. Mon intention n'est pas de lui cacher des choses, mais c'est pour nous deux (moi et elle) que je suis venu,

Je m'explique : je ne me vois pas venir avec elle pour la voir pratiquer du Tantra avec d'autres et en plus elle n'est pas du genre à s'ouvrir facilement aux autres. En revanche ma démarche et de venir "apprendre" des choses que je pratiquerais avec elle.


Voila, Bisous et merci pour tout ce que tu fais !

Écrit par : Benjamen Stoléru | 2008.06.17

J’ai trouvé la soirée, l’endroit, le quartier très sympa. Je venais sans aucun a priori. Je me suis détendue, j’ai ri, j’ai croisé des gens sympa. Pourquoi pas apprendre à danser le tango car c’est vraiment magique ? En tout cas je reviendrai sûrement dans le même esprit de découverte.
Merci

Écrit par : Dalila Cabbage | 2008.06.17

C'était plutôt 90 technique / 10 câlin, mais toutefois nettement plus intéressant et plaisant que l'unique cours de tango que j'ai jamais pris et qui était un exercice de comptabilité articulée.
Tom

Écrit par : Tom Avril | 2008.06.17

Bonjour Jean-Philippe Bauchard,

Vous avez adressé à Bénédicte un commentaire suite à la soirée au café de l’amour sur le thème du « tango, tantra, un lien subtil » ;
Je suis sincèrement désolé du profond ennui qu’à générer en vous cette soirée ;
Je me permets d’accusé-réception de vos remarques en soulevant plusieurs contradictions qui relèvent du discours paradoxal.

Grand 1 : Vous qualifiez le tango comme « l’une des danses les plus sexy et sensuelle qui soient », et dans le même paragraphe, vous affirmez qu’un cours de tango n’est pas du tantra ; difficile de comprendre.

Grand 2 : vous nous informez de votre impression au sujet de l’animateur : « j’ai particulièrement peu apprécié la manière grossière et inélégante avec laquelle il a envoyé promener le pauvre gars qui demandait le rapport entre tango et tantra… » mais, dans le même temps, vous vous permettez d’écrire au sujet de l’animateur, des commentaires péjoratifs , dégradants qui relèvent de l’insulte ; bon, sur l’animateur, pourquoi pas ; mais vous allez jusqu’à insulter l’ensemble des participants de la soirée en les jugeant « en pleine régression infantile » ; mais qui êtes vous pour vous permettre de juger ? D’où vous placer vous et à la place de qui ?
Entre parenthèse, revenir dans l’enfance, savoir jouer, demeure une qualité essentielle en tango comme en tantra, aussi bien pour retrouver « le deuxième miracle » de Richard Moss, la parabole de Jésus:"si vous n'êtes pas comme le petit enfant, vous n'entrerez pas dans le Royaume" ou encore « le grand cercle Transformé » de la psychologie nucléaire de Bernard Montaud …je ferme la parenthèse.

Gand 3 : vous attribuez à l’animateur l’adjectif qualificatif de « petit » (« petit mec, petit maître d’école ») ; mais alors pourquoi passer autant de temps à écrire un commentaire sur un individu si « petit » ? difficile de vous suivre ;
Entre parenthèse, au sujet de votre schéma mental fondé sur la hiérarchisation ( petit/grand, fort/faible…) je vous invite à lire un passage d’un livre de Michel Serres, philosophe, de l’Académie Française, intitulé « Détachement » ; l’auteur s’amuse à imaginer un dialogue entre Alexandre le grand et Diogène le cynique : en conclusion, toute personne qui s’installe dans une échelle de valeurs, accepte une hiérarchisation, qu’il soit gagnant ou perdant, petit ou grand, de toute façon va à sa perdition ; à partir du moment ou une personne entre dans un système de comparaison, il perd ; même Diogène, avec son « ôtes toi de mon soleil » a perdu ; votre schéma mental vous appartient ; je ne reconnais pas sa structure … je ferme la parenthèse.

Grand 4 : vous parlez exclusivement de l’animateur ; alors que la soirée a été animée en duo avec une animatrice ; étrange.

Pour conclure, il me semble que vous avez été interpellé par l’animateur, vu le niveau réactionnel, pulsionnel de votre commentaire ;
Et comme disait un grand maître (pas d’école) : « où es ton problème, et ne fais-tu pas partie du problème ? »
Jacky Lardy

Écrit par : Jacky lardy | 2008.06.28

Super conseil, il me faut maintenant découvrir de toute urgence le reste de votre site. Bonne continuation et longue vie à votre site !

Écrit par : dessin | 2010.02.01



Les commentaires sont fermés.



Déjà plus de 900 abonnés twitter suivent le Café de l'Amour !