Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Intervenants récents

Irène Frain, Au royaume des femmes...

Irène Frain était au Café de l'Amour à Paris le 28 juin 2008.
9fc2075e86764e4b915d7af56c5fd376.jpg
www.irenefrain.com
AU ROYAUME DES FEMMES...
Les Hommes, etc.
Entre Chine et Tibet aurait vécu une étrange tribu matriarcale,  composée des ultimes descendantes des amazones... Irène Frain* a retrouvé la trace de ce "Royaume des femmes" et l'a relatée. Sa formation d'historienne, son lien privilégié avec l'Asie, l'ont amenée à une réflexion "horizontale" et "verticale" qui éclaire "la guerre des sexes" actuelle.

Lundi, au café de l'amour, entre spiritualité, et comportements amoureux, Irène Frain* a fait office de guide. Avec elle, nous avons voyagé du tibet à l'Inde, exploré les rivages de la libido et nous nous sommes offert une escale sur les rives masculines du désir.

Amoureuse de l'Asie de puis sa prime enfance, Irène Frain*, romancière et historienne, a déjà entraîné en Inde des centaines de milliers de lecteurs. Grande voyageuse, on note dans son oeuvre deux courants profonds : une passion pour les enjeux inhérents à la condition féminine, et une prédilection accusée pour l’Orient — les deux se recoupant souvent.
c72afde855f90609ecd3579f78ce2f85.jpg

Ambassadrice en faveur de l'enfant tibétaine, journaliste, passionnée de chocolat, de la Bretagne, sa terre d'origine, Irène Frain a écrit une vingtaine d'ouvrages. Nous parlerons de "Au royaume des femmes", sorti en 2007 chez Fayard et de "Les Hommes, etc.", désormais au livre de poche. http://www.irenefrain.com
e76cb8ac5d617562bf2e4e0f552a5856.jpg


2008.06.24 12:45 Publié dans Intervenants récents | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook | |

Commentaires

Bonjour,
Irène? agréablement intarissable, disponible et cool, à la hauteur de son fabuleux Rock.
Les exercices ? tout à fait déplacés dans ce contexte:il n'y en a pas eu et c'est tant mieux.!
La disposition en chapelet d'oignon ne favorise pas les échanges entre participants. C'est dommage.
Le sujet de la soirée a permis d'aborder pas mal d'aspects de la vie relationnelle de façon intéressante, ça change des panse-bobo-miracles qu'on nous sert le plus souvent avec manipulations abusives du client prêt à toutes les injonctions, pour se prouver qu'il est dans le coup.
La formule buffet donne l'occasion d'échanges décontractés avec un vrai sujet .

Ceci dit la soirée fut agréable.
Luna

Écrit par : Luna Park | 2008.07.01

Un grand bravo a toi Bénédicte, car tu nous offres l'occasion de rencontres avec des FEMMES REMARQUABLES. C'est un très bon choix, Irene est un esprit libre qui nous offre une vision toute neuve du féminin et des relations que nous pouvons avoir et réaliser dans notre vie...Il y a aussi l'occasion de rencontrer un public d'êtres riches et variées.. qui parlent avec beaucoup d'intelligence et de sincérité de ceux qu'ils/elles aiment.. J'ai aimé cette soirée !
Amicalement,
Nathalie

Écrit par : Nathanie Martin | 2008.07.02

Irène, passionnante !

Mais basse énergie dans la salle !! Pourquoi ? Je ne me risque pas à donner une explication, j'en suis bien incapable.

Un point qui me gène toujours : Les voix trop "monocordes" et à niveau constant .... Cela endort + ou - !!!

Qq part, le KF sans exercice, c'est pas tout à fait le KF !!

Un point que j'ai apprécié : son annonce explicite qu'elle ne parlerai pas de ce qui concerne sa vie privée. J'ai aimé la façon limpide dont elle l'a annoncé.

Écrit par : François Merlu | 2008.07.02

J'ai passé une excellente soirée ...

Irène était passionnante dans ses récits, le sujet m'avait déjà interpellé et le subtile dosage entre son érudition,
son enthousiasme et sa distance humoristique (quite à employer parfois des mots "familiers" donnant de la "présence" à son discours) était parfaitement remarquable.
Une belle femme de grande intelligence, avec beaucoupb d'énergie positive et de présence.
Cela m'a donné envie d'en savoir plus sur ces socités matriarcales (certes petites, enclavées géographiquement et survivant dans des conditions difficiles) mais où tout semble se passer avec une harmonie à l'inverse de nos sociétés patriarcales où la peur de la femme (la plupart du temps à l'origine de la misogynie) permet depuis
des millénaires des comportements de domination et d'exaction.

Un modèle pour nous ??

En tous les cas, oui ... un coup de foudre pour Irène !

Écrit par : Christine Dumont | 2008.07.02

Comme d'habitude, j'ai beaucoup apprécié votre accueil, enthousiasme et l'excellente organisation de la soirée.

J'étais curieuse de rencontrer Irène,qui se dit être une des fondatrice du Women's forum,en plus d'une "spiritualité affichée" pour le Tibet (à la mode).

Je développe des réseaux de femmes dans l'économie et pense qu'on privilégie le copié collé du masculin souvent en oubliant la part du mystère féminin, de ce qui fait la différence etc...

Je l'ai écoutée et l'ai trouvée très "perverse narcissique". Elle pompait l'énergie de la salle, qu'elle orientait négative et j'ai vu votre désir de conclure par du positif !

Je lui ai posé la question quid du mystère, de la "spiritualité spécifiquement féminine" etc... J'ai eu comme réponse qu'elle s'en occupait... Un nouveau marché à protéger ? On est où ? Bizarre !

Même si c'est négatif et que je suis déçue par Irène, je suis contente d'être allée voir... Et vous remercie pour cette rencontre instructive "à l'envers" des enchantements habituels !

Cordialement,

Macha

Écrit par : Macha Varchavsky | 2008.07.02

Je venais un peu sur la réserve rencontrer mon homonyme.
J'ai beaucoup apprécié sa verve et découvert l'ampleur de sa culture et de son gout de l'aventure.
Elle nous a tenus en haleine et nous a laissé sans voix, même toi, il faut le faire...

Merci Bénédicte, c'était très bien

Il y a avait juste devant moi une jeune femme charmante, dommage, il n'y eut pas d'exercices, il faudra que tu me la présentes la prochaine fois.

Écrit par : David Frain | 2008.07.02

La soirée était très sympa parce que l'intervenante l'était. Son récit était intéressant, et petit à petit, durant son intervention, elle s'est un peu lâchée, nous parlant comme à des copains, sans jamais cependant dire des choses inutiles.
Pour lever de possibles malentendus : je ne viens pas au Café de l'amour pour les exercices, je viens parce que c'est une soirée intéressante, avec des intervenants qui sont souvent nouveaux pour moi, une assistance souvent composée de gens sympas en grande partie, et pour les exercices car ils ont souvent été sympas. Mais une soirée sans exercice n'est pas une soirée forcément ratée, la preuve, hier soir.

J'ai aussi l'impression que compte tenu de la luminosité du nouveau lieu, beaucoup plus forte qu'au Don Camillo, c'est spontanément plus difficile de couper les interventions pour insérer les exercices car l'ambiance est moins intime. Je crois aussi que ces derniers temps, les tentatives pour insérer des exercices ont été perçues comme un peu artificielles, et du coup c'est plus difficile d'emporter l'adhésion des participants.

En fait il me semble qu'il faudrait mieux préparer l'insertion des exercices dans le déroulé de l'intervention, que le public ressente plus une sorte de symbiose entre l'exercice que tu vas proposer et le souhait de l'intervenant, alors qu'actuellement, on a l'impression que bon, l'intervenant te laisse faire ton petit exercice mais qu'il s'en désolidarise. Nous n'avions pas cette impression de séparation entre les exercices et le sujet de l'intervenant à l'époque du Don Camillo.

Je crois que ce n'est pas grave s'il y a globalement moins d'exercices. Ce serait dommage qu'il n'y en ait plus du tout, car c'était aussi une originalité du Café de l'amour. Les exercices sont peut-être aussi moins faciles à définir que lorsqu'il s'agit purement de développement personnel.

Une évolution peut être envisagée qui consisterait à mettre un peu moins d'exercices dans les sujets qui ne sont pas stricto sensu du développement personnel, comme hier soir, ou même de ne pas en mettre si la qualité de l'intervenant suffit à contenter l'assistance, toujours comme hier soir. Et de prendre le parti d'organiser très régulièrement des soirées tantra ou autre thème, cette fois-ci clairement basées sur des échanges tactiles ou verbaux.

Écrit par : Bruno Devoldère | 2008.07.02

C'était très intéressant !

Irène Frain fait preuve de beaucoup de sagesse.
Et ces femmes évoquées semblent aller à l'essentiel de la vie...

Mais pourquoi toujours chercher un ou des "dirigeants" ?
Je rêve d'une société où tous gèrent la "cité".

Par ailleurs, je ne me sens pas en compétition avec "les hommes", je crois qu'il n'y a pas de limite entre le monde des hommes et celui des femmes, et que je suis un animal humain avant tout. Il s'en faut de peu que je sois un homme, et certains humains ont du mal à se définir dans un sexe ou un autre. Faut-il vraiment se définir sexuellement, n'est-ce pas créer encore un racisme ?

Envie de citer (de mémoire) cette phrase de Michel Onfray (?) :
"Nul pouvoir, un peu de savoir, un peu de sagesse et le plus de saveur possible."
J'espère ne pas me tromper...

Au plaisir d'une prochaine rencontre,

Laétitia

Écrit par : Laétitia Molot | 2008.07.02

j ai passé une excellente soirée

et suis allée sur le site d Irène Frain, qui est une femme pétillante

et un écrivain passionnant

Écrit par : Sandra Chevaut | 2008.07.03

Salut Bénédicte,




La première partie de la soirée était morne,somnolente. Irène Frain me berçait de sa voix monocorde jusqu'au moment où est arrivé dans son récit cet aventurier Viennois nommé Joseph Rock. Était-il homosexuel ou pas? Il faut dire que le milieu rural à 4000 mètres d'altitude régit par des femmes ne m'inspirait pas ou peu.
La deuxième partie en revanche était pour moi plus attrayante. Irène a parlé mon langage, notre langage et d'un seul coup,je n'ai plus perdu une miette de sa conférence.
Il n'y a pas eu de petits exercices comme d'habitude,mais ils ne sont que parties remises.
Bénédicte sois chaudement remerciée pour tout ce que tu fais. Ta volonté et ton dynamisme garde-les pour toujours.


Bien à toi


Bises

Bruno.

Écrit par : Bruno Cames | 2008.07.04



Les commentaires sont fermés.



Déjà plus de 900 abonnés twitter suivent le Café de l'Amour !