Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Irène Frain, Au royaume des femmes...

Irène Frain était au Café de l'Amour à Paris le 28 juin 2008.
9fc2075e86764e4b915d7af56c5fd376.jpg
www.irenefrain.com
AU ROYAUME DES FEMMES...
Les Hommes, etc.
Entre Chine et Tibet aurait vécu une étrange tribu matriarcale,  composée des ultimes descendantes des amazones... Irène Frain* a retrouvé la trace de ce "Royaume des femmes" et l'a relatée. Sa formation d'historienne, son lien privilégié avec l'Asie, l'ont amenée à une réflexion "horizontale" et "verticale" qui éclaire "la guerre des sexes" actuelle.

Lundi, au café de l'amour, entre spiritualité, et comportements amoureux, Irène Frain* a fait office de guide. Avec elle, nous avons voyagé du tibet à l'Inde, exploré les rivages de la libido et nous nous sommes offert une escale sur les rives masculines du désir.

Amoureuse de l'Asie de puis sa prime enfance, Irène Frain*, romancière et historienne, a déjà entraîné en Inde des centaines de milliers de lecteurs. Grande voyageuse, on note dans son oeuvre deux courants profonds : une passion pour les enjeux inhérents à la condition féminine, et une prédilection accusée pour l’Orient — les deux se recoupant souvent.
c72afde855f90609ecd3579f78ce2f85.jpg

Ambassadrice en faveur de l'enfant tibétaine, journaliste, passionnée de chocolat, de la Bretagne, sa terre d'origine, Irène Frain a écrit une vingtaine d'ouvrages. Nous parlerons de "Au royaume des femmes", sorti en 2007 chez Fayard et de "Les Hommes, etc.", désormais au livre de poche. http://www.irenefrain.com
e76cb8ac5d617562bf2e4e0f552a5856.jpg


2008.06.24 12:45 Publié dans Intervenants récents | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook | |

Patrice Van Eersel, Naître à soi, à l'autre, à l'amour !

Patrice Van Eersel était au Café de l'Amour à Paris le 23 juin 2008.
a8b23c233fee9e7a43ed7443115e586d.jpg

NAÎTRE À SOI, À L'AUTRE, À L'AMOUR !
Spirituellement, sexuellement...



Quel mythe fondateur a entouré notre venue au monde ? En principe, faire un bébé, cela commence par la plus belle des parties de jambes en l'air ! Mais nos propres parents ont-ils réellement joui de nous concevoir ? Sommes-nous les fruits de l'amour, au sens complet et incandescent du terme, ou les pauvres résultats de fornications résignées ? Quels liens existent au fond entre érotisme et enfantement ? Ce qui, dans la pratique, revient à demander si nous ne sommes pas terriblement coincés dans le vieux piège pathologique qui oppose la maman et la putain - et comment s'en sortir ?

L'humanité s'est donné beaucoup de mal pour libérer les plaisirs amoureux de la hantise d'engendrer. Patrice van Eersel* fait partie de la génération qui s'est battue pour le droit à la contraception et à l'avortement et pour une sexualité libre. Et pourtant, dans son dernier livre, qui vient de paraître, "Mettre au monde", il pose la question : n'y a-t-il pas malgré tout un rapport fondamental entre érotisme et enfantement ?  La façon dont nous avons été engendrés et dont nous sommes nés pourrait-elle conditionner notre manière d'aimer ? Faut-il réclamer, avec Alexandro Jodorowsky, le droit pour tout fœtus d'être conçu dans un orgasme et surtout pas dans la résignation ou le viol domestique ? Dans tous les cas, qu'il s'agisse de s'aimer ou d'enfanter, l'essentiel ne consisterait-il pas à se laisser traverser par une énergie qui nous dépasse infiniment ?

Lundi, au café de l'amour, Patrice Van Eersel* a enchanté notre soirée par une réflexion à la fois profonde et ludique sur nos différentes naissances, au sens propre comme au sens figuré, et leurs liens intimes avec notre sexualité. Quelques "mises en situation"  et originaux ont permis à certains de s'interroger sur les circonstances de leur naissance.


ebd5e8cda530578f448ee8611a6efebc.jpg

*Patrice Van Eersel, journaliste, écrivain, éditeur, a travaillé pour Actuel dans les années 1970/1990. Actuellement rédacteur en chef du magazine Nouvelles clés (www.nouvellescles.com), il a écrit de nombreux ouvrages, parmi lesquels "La Source Noire", "Le Cinquième Rêve", chez Grasset et en livre de poche, "J'ai mal à mes ancêtres" ou  "Le Livre de l'essentiel", chez Albin Michel, et tout récemment "Mettre au monde", également aux éditions Albin Michel.
6751e95a15ddeb22b47d9612eda66883.jpg




2008.06.23 00:05 Publié dans Intervenants récents | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook | |

Information sur Nadine Birtègue



SE RENCONTRER AUTOUR DE L'ÊTRE
Quand l'âme danse, que le contact est juste...
 
  Aucun pré-requis n'est nécessaire pour participer à cet atelier.

La "Danse de l’âme®", crée par Fabienne Courmont, apprend à laisser circuler le souffle et l'énergie dans le corps, à développer la perception des mouvements et des cycles fondamentaux de la vie. Elle aide à entrer en résonance avec l'autre par le coeur, à s'ouvrir à la dimension du sacré. Issue de différentes traditions (danse contact, Taï-Ji, buto, théâtre NÖ, danses indienne, derviche et primitive), elle compagne l'être dans un processus de transformation susceptible de libérer ses forces créatrices.-

Dans l’esprit de la « Danse de l’âme® », Nadine Birtègue*  invite à habiter notre corps en goûtant en soi les polarités masculine et féminine ; elle permet de savourer un contact libéré de la dualité "attente/fuite", ) travers, entre autre, la « danse-contact » qui mène à la rencontre, l’ouverture et l’accueil. Dans la finesse et la douceur, elle explore le dialogue homme femme : il s'agira de "laisser faire, plutôt que faire". (Tenue confortable conseillée)

Nadine Birtègue*, formée à l’enseignement du Qi Gong, certifiée en danse thérapie « Danse de l’âme ® » par Fabienne Courmont,   propose des ateliers « Danse de l’âme » en région parisienne, et cet été en Ardèche.
 

Valérie Colin-Simard, Et si les femmes s'éveillaient aussi...

Valérie Colin-Simard était au Café de l'Amour à Paris le 16 juin 2008.

16e27b4db638448e8883291962fa14a5.jpg

ET SI LES FEMMES S'ÉVEILLAIENT AUSSI...
À leur plaisir, à leur sensualité, au lâcher prise, à l'abandon ?

Quarante ans après mai 68, la gente masculine s'interroge : le féminisme n'aurait-il apporté aux femmes que le droit d'être des hommes ? Dans de nombreux domaines, et particulièrement en amour, comme eux, elles se montrent actives, conquérantes, dominatrices parfois...

Perdus par tant de bouleversements, ces derniers ignorent souvent comment aborder, séduire, entreprendre, voire décoder leurs (futures) compagnes, leurs égéries, leurs amantes.... A les entendre, elles n'assument pas leur vulnérabilité, leur éventuelle dépendance et, sacrilège, ne savent pas toujours recevoir.

Lundi, au café de l'amour, Valérie Colin-Simard a contribué à ce que nous osions le féminin pour que les hommes nous comprennent davantage. De mises en situations en interactions, elle a décliné quelques grands principes du féminin dont l'intimité fut le fil conducteur. Créativité, désir, émotions, douceur, joie, écoute, bref toutes les facettes de l'amour furent, nous l'espérons, au rendez-vous..

Valérie Colin-Simard est aujourd'hui psychothérapeute. Journaliste pendant vingt ans (CANAL+, TF1, M6, ELLE, Psychologies magazine), elle a déjà écrit 6 livres dont "Pères aujourd'hui, filles de demain" chez Anne Carrière et "Nos hommes à nu" chez Plon. Son dernier ouvrage : "Quand les femmes s'éveilleront..." vient de sortir aux éditions Albin-Michel.

Article sur le livre de Valérie dans Psychologies Magazine de juin 2008.

3a7dcf075b61bf52781079576e65fc93.jpg


2008.06.10 21:50 Publié dans Intervenants récents | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook | |

Tango sensitif, tantra avec AM Paillard et J lardy



TANTRA ET TANGO : UN LIEN SUBTIL

Vivre la relation homme femme sur un air de bandonéon

Le tantra invite à la verticalité des corps pour créer une suspension de temps, une simple respiration circulaire. Or le tango argentin permet de suspendre le temps à tout moment, dans un silence corporel. Il s'agit de ressentir la verticalité de notre axe et de rendre possible la qualité d'Etre de la relation (dansante).  

Lundi, au café de l'amour, Anne-Marie Paillard* et Jacky Lardy* nous inciteront à accepter notre corps sensible et expressif, à écouter dans l'improvisation, à vivre l'instant présent et, bien sûr, à mettre en scène un tango ludique et tantrique ; nous explorerons alors les multiples nuances de l'entre-deux, expérimenterons les deux  rôles (guide et disciple), sources de lâcher prise.

Nous questionnerons notre disponibilité corporelle, nous autoriserons à être nous-même dans le lien. Parmi d’autres hommes et d’autres femmes, nous découvrirons de nouvelles dynamiques, de nouvelles sensations et partagerons une palette d’émotions.

Anne-Marie Paillard développe une approche sensible de la danse issue de sa formation en techniques de développement personnel et de son enseignement de la danse contemporaine. Professeur d'éducation physique, titulaire d'une maîtrise de Psychologie, formée par les maestros argentins, elle enseigne le Tango depuis 1998, pratique le yoga et le massage.

Jacky Lardy propose une démarche re-créative du tango ancré dans le corps. Avec humour, sa pédagogie invite, par la centration et l’écoute, à visiter la profondeur des sensations, à partager l'entre-deux par une alchimie subtile entre improvisation et structuration. Professeur Agrégé en Education Physique, formateur universitaire en techniques de développement personnel et en danse contemporaine, il pratique le yoga, le massage, le tantra et la méditation.

Depuis 15 ans Jacky Lardy et Anne-Marie Paillard animent des ateliers de développement personnel par la danse. http://inci-danse.chez-alice.fr





2008.06.05 00:30 Publié dans Intervenants récents | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook | |

All the posts