Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Intervenants récents

Maryse Wolinski, Au dela du désir, comment susciter l'amour chez l'autre ?

Lundi 1er septembre 2008


AU DELA DU DÉSIR, COMMENT SUSCITER  L'AMOUR CHEZ L'AUTRE ?
Oser être une femme dans les yeux d'un homme, un homme dans les yeux d'une femme

Pas facile aujourd'hui de savoir doser ses effets auprès de l'autre sexe. Si certain(e)s se déclarent "prêt(e)s à tout" pour plaire, d'autres, à l'inverse, exigent d'être appréciés pour ce qu'ils sont. Surtout, certains prétendent décliner une palette d'attitudes et d'émotions entre ces deux extrêmes.

Au fond, quelle frontière entre soumission et transgression, entre fidélité à soi et perte de soi  ?

Pour Maryse Wolinski*, à travers la séduction et son ambiguité, on peut être bien avec soi et avec l'autre. Si l'on veut s'en donner la peine, aimer peut devenir un éternel recommencement, un enchaînement de désirs toujours neufs et de passions inédites, une aventure des intensités du coeur.

Lundi 1er septembre, au café de l'amour, Maryse Wolinski* a partagé avec nous son expérience, son ressenti. Sans langue de bois, elle a parlé d'amour et livré des réflexions pour le moins inattendues... Hommes et femmes ont été invités à s'exprimer à travers des mises en situation autour de ces thématiques de façon interactive.

a1dc770caa5dd29ec47c01b347549129.gif

Journaliste (Sud Ouest, Journal du Dimanche, FMagazine, Elle, Monde-Dimanche), Maryse Wolinski* est surtout écrivain. Outre des contes pour enfant et différentes collaborations à des séries télé, elle a déjà publié une quinzaine d'ouvrages. Son dernier livre "La femme qui voulait être mère" est sorti en 2008 aux Éditions du Seuil.
Snthèse de Gilles, notre poète : Café Amour 1.9.8.doc

2008.08.21 00:45 Publié dans Intervenants récents | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook | |

Commentaires

Après avoir passé une première soirée parmi vous lundi 1er sept., je pense que le cafédelamour est vraiment votre excellence tant l’organisation et l’animation sont fluides et légères. Ce que j’aime beaucoup c’est votre capacité à emporter des participants d’origines variées et , l’air de rien, de mettre en valeur la conférencière. J’ai trouvé très drôle les exercices entre les participants : c’était soft et très instructif…..

Je m’inscrit pour la soirée du 8 septembre…..

Écrit par : Jean-CHarles Delmas | 2008.09.03

Hormis le fait que je n'ai pas trouvé Maryse Wolinski très conviviale au début, je ne l'ai pas trouvée non plus très percutante sur le fond. Elle est restée superfiielle et ne s'est pas beaucoup livrée. J'aurais aimé en savoir plus sur la façon dont le couple fonctionne, sachant qu'il s'autorise une certaine liberté. C tjrs un mystère pour moi mais je dois être un peu coincée.....sourire....

En bref à la fin de son intervention je me suis demandé si elle avait vraiment quelque chose à dire.

Ceci dit tu ne peux pas tout maîtriser et c'était plutôt une bonne idée de l'inviter.

Je trouve sympa l'idée de l'impro et à mon avis c'est à creuser dans le concept. Ca permettrait non seulement d'illustrer les propos, mais de jouer également tout ce que le public à du mal à dire.....Ca peut être un bon déclencheur....

Pourquoi pas un couple d'improvisateur chaque lundi comme tu le fait avec le poète ?

Écrit par : Sabrina Dumont | 2008.09.03

C''était sympa mais nous avons été nombreux à penser que la version de son couple présentée par M Wolinski était plus politiquement correcte que la réalité devait l'être. C'était une impression, ne sachant rien de particulier sur elle. Elle a pour autant l'air assez sympa et finaude. Sa prestation a peu convaincu l'assistance mais la soirée a été sympa, les gens semblant, en ce retour de vacances, d'un bon état d'esprit, et le jeu que tu as fait faire avec le comédien ayant été un moment drôle. Pas de regret donc d'être venu, le café de l'amour étant aussi un endroit pour rencontrer d'autres personnes, discuter, et se distraire.

Écrit par : Jérôme Pasquier | 2008.09.04

A vrai dire j'ai moins aimé que Tisseron que je trouvais brillant. Je trouve qu'elle a un peu enfoncé des portes ouvertes.

Quant aux exercices, je partage l'avis de cette femme rayonnante qui se disait si heureuse et qu'elle ne voulait plus aller remonter le passé papa maman etc. Je préfère les choses concrètes

QuanT au dernier exercice, c'était bien, mais je ne sentais pas trop l'homme qui était à coté de moi... Tu n' y es pour rien ! Du coup, j'ai fini, comme la F avec qui on était à nous en détourner.

la critique est facile l'art est difficile !

à lundi

Écrit par : Marie Moutet | 2008.09.04

Maryse .....?
Un peu trop sur sa reserve.... mais ce n'est pas evident devant une assemblée ...

D'une façon générale, j'ai trouvé que le theme du desir a été juste effleuré ( pour jouer d'un terme sensuel) une pénétration plus appuyée aurait pu rendre la soirée plus enlevée ....( en ce qui concerne l'energie de la salle )
Mais le plus important est d'avoir pu debattre avec avec d'autres personnes, sous l'impulsion de ton concept que j'aime bien.
En somme je dirais que le theme etait une belle étincelle pour qui sait declencher les feux d'artifices ....
sourire


Eric

Écrit par : Eric Soyaux | 2008.09.04

Salut, Bénédicte.

J'ai bien aimé cette soirée et j'ai appris par les deux exercices que l'on a fait à deux. C'est vrai dès que l'on parle de soi, on devient touchant. Ma partenaire d'un soir était pathétique quand elle m'a raconté un peu sa vie, celle de sa mère et celle de sa grand-mère. J'ai partagé avec elle , dans les deux exercices, des moments intimes, beaux. J'aime bien entendre des histoires qui mènent aux rêves.
Maryse était un peu sur sa réserve; peut-être qu'elle n'a pas l'habitude de parler ainsi en public. J'ai bien aimé son côté frais et son image de blonde qu'elle cultive. Elle a su si bien attirer ma curiosité quand elle a parlé de son livre " Chambre à part" que je l'ai acheté. Sous les lampes roses pâles, Maryse me l'a dédicacé.
Les deux petites scènes de séduction étaient amusantes. L'improvisation donne du piment: bravo, Bénédicte.ton idée m'a bien séduit.
Les yeux fermés,la lettre d'amour de Maryse lue par deux voix m'a laissé un goût de douceur et de justesse. Les paupières closes,les mots me guident…
Grand merci à toi, Bénédicte. Chaque lundi ,tu ouvres un ciel de lumière.

Bien à toi

Bises



Bruno.

Écrit par : Bruno Cames | 2008.09.05

Coucou Bénédicte

Hier c'était trés bien ; de toute façon, pour moi, c'est toujours bien. En plus, on y apprends toujours quelque chose et on y rencontre des gens.

Écrit par : Annie | 2008.09.06

Bonjour Bénédicte,

J'apprécie bcp l'énergie que tu déploies et que tu offres à celles et ceux qui viennent au café de l'amour pour y trouver qq chose ou qq'un...En mon nom et aux noms de tous, MERCI.

J'ai eu un bel échange hier avec mon voisin x, mais je ne ressens pour lui rien d'autre qu'une sympathique camaraderie.

J'aurais aimé échanger plus longuement avec y, il semblerait que de multiples sujets nous animent tous deux. Nous nous sommes quittés hier soir un peu à "l'arrache" ; bien dommage, c'est un homme que j'aimerais connaître mieux... Si le coeur lui en dit, tu peux lui communiquer mon tél.

Te voir prendre autant de plaisir à ce que tu fais, nourrit mon envie d'être en vie.

Je t'embrasse, Delphine

Écrit par : Delphine Comorre | 2008.09.06



Les commentaires sont fermés.



Déjà plus de 900 abonnés twitter suivent le Café de l'Amour !