Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Intervenants récents

Isabelle Alonso, L'exhibition pornographique dans les médias

Lundi 8 septembre 2008

2f5bc63b42b232d30e5a3e5993b397a1.jpg

L'EXHIBITION PORNOGRAPHIQUE DANS LES MÉDIAS : UNE NOUVELLE NORME POUR NOS RELATIONS INTIMES ?
"Sexualité orthodoxe", "jouissance dans les clous" :
savoir maîtriser ces protocoles imposés aux hommes et aux femmes

Selon Isabelle Alonso*, "les normes physiques sont plus lourdes et plus sévères qu'elles n'ont jamais été. Etre belle, séduisante, sexy, baisable, tel pourrait se résumer le tout premier critère de jugement en toutes circonstances. Pour les femmes, plaire n'est pas un enjeu passe temps, mais une stratégie de survie. Plus elles font d'efforts de présentation pour correspondre aux normes, plus leur degré de soumission est immédiatement lisible, plus elles attirent l'attention."

Les hommes aussi sont confrontés à cette réalité. "Obsédés par le calibre du tuyau, ils en veulent une plus grosse. Les femmes, angoissées par leur capacité d'accueil en veulent un plus petit.Performance, normalité, être un bon coup, assurer dans les vestiaires, être bonne, chacun peut se sentir concerné."
a824e26f810a49662e4a0159262e8078.jpg

Lundi, au café de l'amour, Isabelle Alonso* a décrypté avec nous les implications créés par les modèles imposés, en particulier à travers les thèmes suivants : odeurs, exigences de fraîcheur intime, chirurgie esthétique du sexe. Nous avons parlé aussi de la calvitie pubienne, si tendance (la mort du poil serait le cheval de troie du libéralisme en terrain érotiques) et bien sûr de la pornographie. Enfin, nous avons vu comment lutter contre ou composer avec ces prescriptions de plus en plus prégnantes : "un sexe toujours disponible, toujours prêt, jouissant sur commande de manière automatique". Hommes et femmes seront invités à s'exprimer à travers des mises en situation autour de ces thématiques de façon interactive.
0791d1fb6b547dff2a9cbb34cbe6d06f.gif


*Isabelle Alonso, féministe engagée, a milité pour la défense des droits des femmes dans le monde. Elle est une des fondatrices et ex-présidente (jusqu'en 2003) de l’association féministe Les chiennes de garde.  Elle a été à partir de 1999 chroniqueuse dans l’émission radio On va s'gêner sur Europe 1 et en 2000 dans l'émission télévisée On a tout essayé sur France 2 ainsi que outes deux animées par Laurent Ruquier.
Elle a publié : "Et encore, je m’retiens ! : propos insolents sur nos amis les hommes", "Tous les hommes sont égaux, même les femmes", "Pourquoi je suis chienne de garde, "Filigrane", "Roman à l’eau de bleu. " chez Robert Laffont, "L’Exil est mon pays", aux Éditions Héloïse. d'Ormesson, en 2006. Son dernier livre, "...même pas mâle, la révolution clandestine !", est sorti en mars 2008, chez Robert Laffont. Ils sera vendu sur place.
f20c3a90719f05ae22635a39ea527a11.jpg
Synthèse de Gilles, notre poète : Café Amour 8.9.8.doc

2008.09.02 14:30 Publié dans Intervenants récents | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook | |

Commentaires

je suis tombé un peu par hasard sur ce blog...
quelle richesse d'informations...
bravo pour tout

Écrit par : Ibid Norio | 2008.09.04

ai bien aimé l intervenante, son coté direct et son humour.....
Par contre je regrette qu' on perde tant de temps lors des exercises ( changements de place etc ) ce qui laisse vraiment trop peu de temps avec l intervenante !
A bientot
Antoine

Écrit par : Antoine Berthoux | 2008.09.10

C'est bien moi qui suis parti "comme un voleur" vers 21h40.
(j'ai assisté "pile poil" dans la foulée à un excellent concert que je m'en serai voulu de manquer)
La suite de la soirée s'est bien passée ?
Isabelle était-elle contente de cette rencontre ?

En tous cas je vous félicite pour le soin évident que vous mettez pour accueillir vos "hôtes" dans les meilleures conditions.

J'ai vu que vous aviez accueilli récemment Danièle Flaumenbaum. J'aurais aimé être présent. Sauriez-vous me donner une idée des prochains intervenants avec lesquels vous êtes en contact à ce jour ?

Écrit par : Jérôme Landry | 2008.09.10

Sacrée gonzesse cette Isabelle, c'est bien qu'elle soit là pour lutter contre le machisme... Je la trouve sympa, mais elle a trop donné dans la généralité : "mais non, on est pas tous comme elle décrit... " Elle parle surtout d'un milieu média, show biz (que j'ai connu) tellement branché sur les apparences!!! Il y a plein de femmes grosses (pas dans les critères actuels) et qui ont des mecs géniaux, parce qu'elles sont ouvertes, ont du coeur, du charisme et... sont à l'écoute!!! Pourquoi les mecs vont voir des prostituées (souvent pour être écoutés) et des mecs sans pectoraux ont un charisme d'enfer !!!

Quant à être attirées par "des gros bras" il y a plein de femmes qui préfèrent une voix, un charme, une subtilité, elle projette ses propres références sur le public...

D'ailleurs, en discutant après, avec des femmes et des hommes, j'ai constaté qu'il n'y a pas que moi qui pense ainsi, seulement, pas facile de le dire à l'intervenante !!! et tant pis, si c'est moi qui suis passée pour une "extraterrestre" en le formulant, ce qui est pour moi, d'ailleurs, plutôt un compliment...

Et puis, on peu parlé d'amour, or lorsque on se retrouve avec un mec super sexy, habile sexuellement et qu'on ne l'aime pas, ça ne le fait pas et ça on ne l'a pas dit ; pourtant c'est essentiel.

Bravo pour ta pêche Bénédicte, ce que tu fais n'est pas évident...

Je t'embrasse et bonne continuation. Eva

Écrit par : Alexandra Buvard | 2008.09.10

J'ai adoré la liberté de parole d'Isabelle Alonso et je me suis beaucoup retrouvée dans ce qu'elle a dit.
Je m'attendais à voir une militante un tantinet agressive et j'ai vu quelqu'un de posée, plutôt douce, à l'aise dans ses basquets ce qui donne encore plus de poids à son engagement. Elle m'a donné envie de lire ses livres....

Elle a d'ailleurs plutôt bien réagi aux diverses agressivités de la salle. Hormis une ou deux interventions "décalées" du public, il y a eu quelques prises de paroles intéressantes et qui apportaient un plus.

J'ai trouvé ton introduction haute en couleurs et bien dans le ton...

Du fond, et du rire, c'est ce que j'aime.

Écrit par : Sandrine Milet | 2008.09.10

Je suis arrivé en retard (j'avoue, mea culpa, etc.) à un moment où le débat semblait se corser. Isabelle Alonso s'est efforcée d'avoir un discours impartial. Pourtant, elle n'a pas pu s'empêcher d'être critique à l'égard des hommes en général.

L'un des intervenants observe que la pornographie est une honte pour les hommes aussi. Elle rétorque que cela n'empêche pas que 65% d'entre eux se rendent sur des sites pornos. Même si c'est vrai, cela signifie-t-il que tous approuvent cet avilissement de la femme et de l'homme ? J'ai un peu eu l'impression que nous, les hommes, devions avoir honte.

Autre exemple : elle a rappelé que la misère sexuelle concernait aussi les femmes. Donc, tous les hommes présents à l'Ice bar hier pensaient que seul notre sexe est victime de la misère sexuelle ?

Enfin, il est difficile pour une femme de se sentir belle quand elle se compare aux mannequins. C'est vrai. Et pour un homme ? Quand on voit la photo d'un grand blond aux muscles saillants et aux tablettes de chocolat, même si, comme on dit, on fait des efforts, on ne peut s'empêcher de se sentir moche, et il faut faire un gros effort intellectuel pour se rappeler que les femmes ne sont pas sensibles qu'aux attributs physiques.

Malheureusement, des deux côtés la tentation existe d'accuser l'autre sexe. Comme si l'amour n'était pas une chose difficile pour les deux. Mais le plus difficile semble bien de communiquer.

Je crois que le problème de la pornographie est très complexe, comme tout ce qui touche à la frustration sexuelle. Et qu'il ne tient ni à une trop grande exigence des hommes, ni à un refus des femmes de se laisser dominer, mais à la difficulté pour les uns et les autres de communiquer. Je suis peut-être naïf, mais je pense que l'industrie de la pornographie serait en chute libre si, comme nous avons essayé de le faire hier, hommes et femmes se disaient ce qu'ils veulent réellement.

Ce qui corse le problème de la pornographie, et un des intervenants l'a rappelé hier, ce sont toutes les incitations que l'on rencontre au sein même de la société, notamment par le biais de la publicité. Un homme à qui on montre une image de femme jeune, attirante et plus ou moins dénudée, aura-t-il un vertueux réflexe de détournement au nom de la Raison ? Le nécessaire (et le difficile) serait de se rappeler que le vrai érotisme s'accompagne de mystère et de suggestion.

Pour ma part, j'aime chercher (et trouver) des images lestes sur Internet. Le spectacle d'une femme dans la parure naturelle que lui fit le Créateur est le plus magnifique au monde. Mais le porno me fait gerber. Voilà. Pas d'hypocrisie, j'essaie seulement d'expliquer ce que, homme, je pense et ressens.

Écrit par : Thibaud Verluschen | 2008.09.10

J'ai trouvé le début du discours d Isabelle ennuyant et sans intéret pour moi!

Je m'explique : le coup des lingettes intimes qui existent depuis fort longtemps, que j'utilise et que je trouve fort pratique!!

Pourquoi dire que nous sommes victimes de la pub ? Et les normes ? Oui,moi je suis pour et j'adhère parce que ça me plait !

Par contre, je ne juge pas les autres parce que je m en fiche ! Voilà,petite mise au point... Sujet très houleux, on se serait cru sur un plateau télé !

Mais comme je suis une femme positive, je suis d accord avec Isabelle quand elle dit qu'il y a la parité davantage de parité entre les hommes et les femmes ! Du moins, moi, c'est comme ça que je le vis ! Quand on pense à nos grands-mères !! Sinon,il y avait un grand décalage entre les participants...

Écrit par : Emmanuelle Ravier | 2008.09.10

Il va falloir que nous ayons l’occasion de faire plus ample connaissance… Pour ma part je suis ravi de participer aux soirées du lundi : c’est un régal d’être dans un lieu où les femmes s’expriment en présence des hommes sur les sujets que tu proposes ; je trouve (enfin !!!) un endroit pour écouter les paroles de femmes... C’est une œuvre de salut public car se nourrir de cela, c’est pouvoir s’ouvrir un peu plus... Uun suggestion : peux-tu faire parler un peu plus les femmes ???

En ce qui concerne Isabelle Alonso : j’ai d’abord apprécié son courage de dire tout haut ce que peu de personnes oserait dire. « energetiquement » je l’ai trouvée juste et « alignée » même si parfois il y avait des généralisations un peu courtes et des exemples par toujours représentatifs. J’ai adoré sa manière de vouloir faire « bouger les lignes »…….quant aux exercices j’aurais aimé un peu plus de rigueur dans la mise en œuvre et la restitution. En ce qui concerne le « sinistre » individu qui nous a parlé de sa vision des rapports hommes/femmes dans les quelques pays en voie de développement, je pense qu’il avait sa place pour s’exprimer ne serait ce que pour nous rappeler « in vivo » le type de pensée qui perdure encore….

Je serais là lundi soir prochain y compris pour le buffet. A travers le tantra, est-il prévu de faire le lien entre sexualité et spiritualité ????

Bien amicalement

Écrit par : Guillaume Debailleul | 2008.09.10

J ai trouvé cette soirée intéressante et animée...
Les plus: l'attitude et les paroles directes d Isabelle ALONZO
le premier exercice ou les hommes de mon groupe nous ont parlé ( je pense à x) avec franchise
de leurs préférences très intimes quant à l'épilation et les films x par exemple
les moins: Cet homme pour qui l'excision est un bienfait ( pour qui ?) et la prostitution à peine déguiséee une bonne aubaine !
les exercices sont trop courts et le fait de changer de partenaires fait perdre du temps et ne permet pas d' approfondir
les échanges autant qu 'on le souhaiterait... Après quelques mois d absence je retrouve les réunions du lundi avec plaisir
A bientot

Écrit par : Marina Maréchal | 2008.09.10

Pour la soirée d'hier, c'était intéressant et sympa. J'ai bien aimé l'état d'esprit d'Isabelle Alonso ; je la trouve intéressante et douée d'un bon sens de la répartie. Je la trouve également objective et, en tant qu'homme, je ne me suis pas du tout senti agressé par elle, au contraire je pense qu'elle fait partie des personnes "honnêtes" qui, dans les deux sexes, permettent un dialogue vrai.

J'avoue que l'uluberlu qui est intervenu pour dire des bêtises plus grosses que lui m'a fait un peu honte en tant qu'homme mais finalement, je trouve que c'est bien qu'il puisse s'exprimer et que toutes les idées n'aillent pas dans le même sens, ça permet de débattre.

La copine que j'ai amenée a également passé une bonne soirée, elle a même acheté le livre d'Isabelle Alonso.

Les échanges en sous-groupe ont été intéressants, les personnes avec qui je suis tombé ont été agréables et on dit des choses qui se tenaient.

Merci pour cette bonne soirée et à bientôt.

Écrit par : Bertrand Chalon | 2008.09.10

Bénédicte, salut.

La présentation que tu as faite d'Isabelle était belle, amusante avec un soupçon de piment: ton invitée choyée a grandi. Bénédicte, je te tire mon chapeau.
J'avais l'impression de me retrouver dans la chaleur d'un plateau de télé. J'ai passé une belle soirée, chaude sans être torride. J'ai bien apprécié l'humour et le franc-parler d'Isabelle Alonso. On les retrouve dans son livre " …même pas mal ! ". A l'aise elle s'est adressée à nous de façon personnelle. A certaines questions posées aux hommes sur les films pornographiques ,un silence pesait…
J'avais honte pour cet homme qui a pris la parole en parlant de l'excision et de pays où les femmes aiment bien faire l'amour… C'est bien, il s'est exprimé et, en jouant la provocation, il est tombé dans le ridicule: c'est dommage.
Durant cette soirée,j'ai été acteur, j' ai bougé aux deux exercices. Dans les exercices, les thèmes abordés étaient croustillants et, c'a été une très bonne façon de se rencontrer. Du premier, je n'en garde qu'un souvenir. En revanche, le deuxième reste encore ancré en moi.
Cet exercice m'a bien plu, je me suis inséré à un petit groupe sympa. Loin des autres,un bel échange s'est installé entre ma voisine et moi…


Bien à toi.


Grand merci à toi.

Bises
Bruno.

Écrit par : Bruno Cames | 2008.09.11

vive les femmes! puisque ça tombe aujourd'hui, je te souhaite un joyeux anniversaire, Isabelle!

Écrit par : jean | 2011.05.08



Les commentaires sont fermés.



Déjà plus de 900 abonnés twitter suivent le Café de l'Amour !