Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Intervenants récents

Alain Héril, Les continents féminins

Lundi 26 janvier 2009

8b3d08e827260a9bb6ac9effbcc0c504.jpg

LES CONTINENTS FÉMININS
Voyage au coeur du plaisir des femmes


"Nous avons voulu croire à une sexualité féminine qui serait en creux, en réception, en attente, en acceptation... Elle se dessine en jaillissement !"

Qu'est-ce que le plaisir Féminin ? Si pour Freud la sexualité féminine représente un continent noir, selon Alain Héril*, cette même sexualité et l'expression de la jouissance incarnent des continents lumineux, multiples. Et quel meilleur moyen de l'explorer qu'en interrogeant les premières concernées ?

À travers une enquête aux allures de conte philosophique, Alain Héril* démontre que le plaisir sexuel féminin s'apparente avant tout à une réappropriation du corps. Les femmes n'auraient pas une, mais des sexualités. Il bat en brèche l'idée d'une quelconque normalité et nous propose de sortir d'une moralité étouffante.

Lundi, au café de l'amour, Alain Héril* nous a offert un "voyage au coeur du plaisir des femmes". Loin des recettes miracles pour atteindre le septième ciel, il a percé les secrets du fonctionnement psychique et organique de leur jouissance et pa permis, peut-être, aux hommes et aux femmes de mieux comprendre le ou les orgasmes de ces dernières.

51yL97S4E-L._SL500_AA240_.jpg


Collaborateur régulier de Psychologies magazine, Lahaie, l'amour et vous sur RMC ou On n'est pas que des parents sur France 5, Alain Héril  Alain Héril est sexothérapeute et psychotérapeute. Il est également formateur et enseigne à l'université. On lui doit notamment le Journal d'un sexologue (Le courrier du livre) et Aimer (Flammarion). Ses livres sont traduits en plusieurs langues.

2009.01.20 12:25 Publié dans Intervenants récents | Lien permanent | Commentaires (18) |  Facebook | |

Commentaires

Propos très intéressants du point de vue du sociologue ou de l'homme ouvert au monde féminin. Un exploit car en parler est déjà une démarche qui devrait être aboutie, encore trop intellectuelle dans la présentation. Son allusion à Dr. Faumenbaum qui a été ma gynécologue et celle de mes filles, il y a plus de 20 ans, a été pertinente car son petit livre donne les vraies indications vers un début de chemin qui mène au vrai ressenti à découvrir et à exercer.

Autour de moi, j'ai entendu "pas assez d''exemples" et un brin de reproche, d'un homme qui attendait des exemples concrets.

J'ai voulu participer, mais la femme en face de moi ne jouait pas le jeu...Cela en dit long sur le parcours encore à faire avant de passer à l'acte avec un homme: d'abord, s'aimer, soi en tant que femme.
Amitiés,
Fanny

Écrit par : Fanny Delcourt | 2009.01.27

Et bien en tant qu'homme je ne m'attendais pas à cela. Une approche de la sexualité féminine qui reconnait qu'il s'agit d'une contrée encore largement inconnue, qui touche au "sacré" et qu'on ne peut en parler qu'avec poésie... Je reconnais que quelques témoigagnes ou remarques en
coin - heuresement pas entendues par tous - d'un auditoire par moment dissipé m'ont aussi fait sourire. J'ai aussi trouvé les femmes participantes directes et courageuses dans leurs interventions qu'elle que soit leur point de vue et je les remercie !

Écrit par : Guillaume Debailleul | 2009.01.27

Concernant l’intervenant, je ferai deux remarques tout à fait personnelles :

- La première concerne la question qu’il a posé concernant les difficultés des femmes vers le plaisir ; C’est une question typique d’une formation psychanalytique ; Elle n’apporte rien d’autre que constater ce qui ne marche pas et avoir un merveilleux panégyrique sur l’incapacité et la bêtise des hommes ;
- La bonne question, qui aurait vraiment fait progresser tout le monde aurait pu être par exemple : « Rappellez vous votre meilleure expérience sexuelle ; Qu’est-ce qui a fait que cela avait si bien marché ; » Ainsi tout le monde se serait posé de bonnes questions et l’ambiance serait devenue bien plus constructive ;

C’est en quelque sorte l’une des raisons pour laquelle je fais en 6 sèances ce que les psychanalystes traditionnels font en 6 ans ;
Par exemple une femme est venue me voir envahie de douleurs dans tout le corps et prête à renouveler la plainte qu’elle avaiit faite à des centaines de mèches ;
Je lui ai demandé si il y avait un endroit de son corps avec du bien être, bonne température, agréable
En quelques semaines à partir de ce point les douleurs ont disparu

La deuxième concerne la femme qui est intervenue au nom du vrai tantrisme qu’elle est la seule à connaître….
Je me suis retenu de lui faire une remarque fonction de mon expérience de sexologue! c’est vrai qu’il y a beaucoup d’hommes éjaculateurs précoces !
D’un autre côté, je connais des femmes dont tous les compagnons DEVIENNENT éjaculateurs précoces
Elle reproche aux hommes de ne pas bander et c’est intéressant de penser que le plus grand orgasme de sa vie avec son fameux maître, il ne bandait pas non plus !
Intéressant n’est-ce pas !

Par contre j’ai bien aimé l’intervention de la femme qui a décrit son expérience Fontaine ; Cela allait dans le sens de la question que j’aurai posé ;
En tous les cas l’expérience sexuelle qui m’a le plus impressionné dans ma vie (femme fontaine vibrant à l’infini) n’avait jamais fait de tantrisme mais savait simplement prendre et donner du plaisir longuement.

Écrit par : Jérôme Landry | 2009.01.27

1- Mon avis : j'aime le concept "café de l'amour" : une conférence autour de "l'humain" de notre "petit coeur" , un intervenant de qualité, des échanges interactifs, un dîner pour partager. J'aime aussi l'idée que vous exportiez ce concept. Vous créer une synergie positive, bravo.

2- Maintenant, ce que je pense d'Alain Heril : il connaît bien son sujet; il sait en parler; il transmet avec bienveillance; oui, j'ai appris;

3- Mon ressenti : on y trouve ce que l'on y apporte aussi. Même si je viens dans le secret espoir de faire une belle rencontre (je ne recherche cependant pas le prince charmant), j'accepte aussi le simple fait de partager sans pour cela avoir le sentiment d'avoir passé une mauvaise soirée. J'ai été "nourrie" et j'espère avoir "nourri" hier soir.
. Je peux regretter de n'être pas arrivée assez tôt pour me donner le temps de rencontrer davantage de personnes, de reconnaître un homme qui peut être me correspond le mieux dans la soirée, l'intervenant et d'autres, notamment les personnes venant de Belgique (si je ne me trompe pas)

Écrit par : Charlotte Demeester | 2009.01.27

Original, intéressant, utile, pratique, humain, social, bien, dans l'air du temps, …
Impression sur l'intervenant sympa, communicatif, mise en cohérence/cohésion des personnes, sociale, …
Ma déception : …avoir l'impression d'être passé à côté d'une personne/rencontre potentiellement intéressante par un trop plein d'énergie émotive et de circonstances que je n'ai pas su maîtriser au mieux…
Organisation : //
Mise en situation : …sympa car personne en face de soi agréable et sympa, cela dépend donc du degré de cohérence/cohésion avec la personne en face de soi…
Rencontres : …une, plutôt sympa dans l'instant…
Déceptions : …ne pas arriver à trouver la bonne personne, celle qui me serait compatible, c.a.d. dont le degré d'affinité, de cohérence/cohésion, de compatibilité se reprocherai de mon potentiel personnel maximum, comme je l'ai déjà précédemment connu ; suis donc toujours en recherche sans chercher…

Écrit par : David Nielsen | 2009.01.27

Tout d'abord merci pour cette bonne et belle soirée.

Alain a été excellent et participatif, avec une volonté de tirer vers le haut et le sacré, et cela m'a amené des questionnements sur ma propre sexualité et sur le "à quoi cela sert vraiment" Qu'est ce qui se joue vraiment dans ces moments là ?

Les petits groupes et les rapporteurs ont été très riches par leurs différents témoignages, avec ce qui est important et indispensable dans la relation sexuelle, avec des points communs dans chaque groupe et de voir aussi les différences...

Ce que je n'ai pas osé dire : c'est que la vastitude de la sexualité féminine qui peut sans doute faire peur à certains hommes et comme ils ont déjà leurs souffrances, du pas-réglé avec les ex, maman etc... et que ce n'est peut être pas la peine d'en rajouter trop avec les femmes fontaines... ok cela existe mais est ce que cela concerne la majorité ? Est ce que la plupart des êtres humains sont concernés par une sexualité sacrée ou mettent ils leur énérgie à bosser et à résoudre leurs difficultés quotidiennes ?

En bonus, outre une introduction truculente, les yeux complices et chaleureux de notre hôtesse, Bénédicte.

Écrit par : Laurence Dubreuil | 2009.01.27

J’ai passé un très beau moment hier soir, intense en échanges, passionnant en écoutant le conférencier.
C’était pour moi un moment de réflexion important sur la sexualité et en même temps sur ce sujet qui me passionne dans mon métier de Sophrologue, c’est
notre capacité (ou incapacité) à échanger sur le plan émotionnel.
Merci aussi pour ce beau moment d’échange à deux, et ces plateaux repas qui ont permis de poursuivre la soirée !
J’ai pris 5 tickets, et je ne regrettre pas, je vais revenir !!

Écrit par : Sabine Raynaud | 2009.01.27

la soirée d'hier était très agréable, contacts intéressants avec les personnes autour de moi, du groupe formé, nous avons échangé nos tel , l'intervenant était à la hauteur,
j'ai remarqué avec plaisir, un grand nombre d'hommes dans la salle, les gens sont très à l'aise, malgré le sujet délicat de l'orgasme féminin.
Nous avons ri, pas de rencontres troublantes malheureusement, je suis en quête d'un partenaire, compatible, dirons nous...
Merci pour ces soirées pédagogiques, et gaies

Écrit par : Nathalie Vandrezanne | 2009.01.27

Bonsoir,
J'ai beaucoup aimé mais avec une pointe de frustration: trop court!
Fais-t-il des stages??

Écrit par : Yasmina Ziouhani | 2009.01.29

J'avoue que j'ai été un peu déçue par Alain Héril , alors que
la dernière fois, j'avais vraiment aimé

un peu trop marketing sur son livre , enfin, pas trés charismatique !!
voila

Écrit par : Samantha Dumont | 2009.01.29

Alain Héril a su traiter un sujet délicat avec brio sans somber dans le "cul". Les femmes qui ont participé aux cercles de travail ont, pour la plus part, été sincères dans l'explication de leurs attentes.

J'ai passé un très grand moment.

Philippe

Écrit par : Philippe d'Anzieu | 2009.01.29

La soirée autour d'Alain Héril illustrait parfaitement le descriptif du café de l'Amour :
Un espace de paroles, avec des interventions variées et libres de l'assistance
Un espace d'échanges entre personnes inconnues qui se découvrainent et parlaient vrai
Pour redessiner la carte du Tendre et redonner la place à la poèsie en matière de sexualité et d'amour
Au coeur de Paris où les rideaux levés de la salle, nous plongeaient dans l'animation des Champs Elysées !
Un moment parenthèse très rassurant et éclairant sur la diversité de l'humanité, merci !
Laure

Écrit par : Laure Marsac | 2009.01.29

Ce café avec Alain Héril, extraordinaire !
Je lui ai acheté son livre et, au moment de la dédicace, j'ai eu des larmes de très grandes émotions.
J'ai vécu un moment très fort.
Merci !
Par contre, la femme "experte du tantra" me semble être un peu imposante avec ses idées, il faut savoir respecter les idées et l'évolution de chacun !

Sinon, j'ai sympathisée avec une autre femme.
Pour des rencontres masculines, cela sera plus tard...

Écrit par : Florence Delépine | 2009.01.29

C'était la 1ère fois que j'allais au Café de l'Amour.

Intervenant : très bien !

Énergie de la salle : bonne, bien que la salle soit un peu impersonnelle.

Apport de la soirée : que le Tantra n'est peut être pas si mal que ça. A ce sujet, avez-vous les coordonnées de la dame qui en a si bien parlé pour que je puisse aller faire une séance ?
Oui, j'ai ri et souri.
Rencontres : Tout d'abord, vous m'avez placé à coté d'une jeune et jolie femme de x ,
alors que je projette d'aller à x et qu'elle connaît la famille d'un ami de x.
Le hasard fait bien les choses !
Ensuite, j'ai dîné avec une charmante femme et nous avons échangé nos téléphones..

Écrit par : Philippe Autin | 2009.01.29

Salut, Bénédicte.


La soirée avec Alain était intime; j'avais l'impression qu'il s'adressait à un cercle d'initiés. Sans le moindre remous, Alain a bien mené sa barque: Un titre de voyage est venu à moi: " les continents féminins."
Alain Héril, attentif et curieux, évoque si bien dans sa conférence des thèmes comme les femmes fontaines et le plaisir au féminin que j'ai acheté son livre qu'il m'a dédicacé.
Après la question: " Qu'est-ce qui dérange pour être dans une sexualité épanouie ? ", des petits groupes se sont formés. J'ai bien aimé ces grands et beaux moments d'échange.et d'écoute; mon groupe était sympa et j'ai fait et recueilli des confidences. Là encore, j'ai écouté en étant acteur: j'ai regretté que ce temps se soit écoulé si vite.
Et puis, j'ai retrouvé la méditation d'amour qui reste le petit plus de la maison, l'instant authentique où d'abord, en silence, les yeux se parlent. Avec X dont je ne connais pas le prénom, j'ai passé un joli moment plein de fraîcheur, de sourires et de belles ondes positives. Notre discussion s'est envolée comme dans un rêve … Dommage!
Bénédicte, je tiens particulièrement à te remercier pour ce moment agréable plein de surprises. Je te tire mon chapeau.

Bien à toi

Bises


Bruno.

Écrit par : Bruno Cames | 2009.01.29

quelque remarques pour réfléchir :

le sujet très intéressant et inépuisable -A Héril pouvait peut-être parler un peu plus des divers expériences des femmes - d'une manière concrète, il a parlé + en général - mais c'était bien aussi comme ça, le temps nous manquait.... (la suite - un atelier de 4 heures...?)

Le travail ensemble en pts grps - trop long à mon goût (résultats aussi trop longs mais ils étaient intéressants voir différents)

Je viens de lire les commentaire (bravo ! - c'est un succès)

Je vois que je n'étais pas seule à laquelle manquaient les exemples concrets (à part femmes fontaines)

Il est intéressant que Jérôme Landry (je ne sais pas lequel c'était) suggèrerait une question par rapport à notre vécu agréable du passé (personnel) - comme moi à la fin j'avais envie de vivre (re-vivre) ...
mon histoire du passé (je trouve ça intéressant):
- La bonne question, qui aurait vraiment fait progresser tout le monde aurait pu être par exemple : « Rappelez vous votre meilleure expérience sexuelle ; Qu’est-ce qui a fait que cela avait si bien marché ; » Ainsi tout le monde se serait posé de bonnes questions et l’ambiance serait devenue bien plus constructive ;


...et une certaine Laurence écrit:
En bonus, outre une introduction truculente, les yeux complices et chaleureux de notre hôtesse, Bénédicte.
Voici la vérité - comme je l'ai ressenti également...

Écrit par : Maria Dolorès Dellmoz | 2009.02.01

je suis incapable de citer quoique ce soit à part les femmes fontaines, représentant 25% de son panel de 400. Relativement à mon panel ( aussi élargi que le sien !!! ), les femmes fontaine représentent moins de 1% des femmes. Alors pourquoi se polariser sur ce sujet. D'autre part, il est très désagréable de prendre 1 l de flotte soit sur soi, soit sur les draps de son lit, alors que je ne m'y attends pas ( le moindre des respects envers autrui serait de nommer cette particularité ).

L'énergie de la salle ? participative mais que le retour a été long
Eu envie de contredire x, la femme tantrique, devant le public, du fait de ses propos diffamants :

1/ me nommer, citant des propos que je n'ai jamais tenu ( j'ai parlé d'amour, elle de "conventions'" )
2/ oser traiter une autre personne du groupe de coincée

Je préfère ne pas faire d'autres commentaires car je n'aime pas les conflits .

Sinon, des rencontre pas troublante, mais sympas.

kiss

Jean

Écrit par : Jean Delarue | 2009.02.01

Il y avait matière à réflexion dans le café mais moins matière à action, et la sexualité est tellement tabou et chez beaucoup de personne une misère sexuelle

Pour moi la sexualité est un chemin initiatique, c’est comme ça que j’ai eu la fois, en faisant l’amour !!!

Écrit par : Minou Droueteux | 2009.02.01



Les commentaires sont fermés.



Déjà plus de 900 abonnés twitter suivent le Café de l'Amour !