Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Intervenants récents

Sophie Cadalen, Comment tu m'aimes ?

Lundi 16 février 2009

thumb_Sophie.jpg

COMMENT TU M'AIMES ?
Identité sexuelle, pouvoir et résistances


"Tu m'aimes comment?", première pièce de Sophie Cadalen*, met en scène une succession de couples - interprétés par Sophie Cadalen et Nahel*, son partenaire - dans tous leurs états. Ils s'aiment mal, se disputent beaucoup, et sont rattrapés toujours par des désirs incongrus, lorsque pulsions et sentiments s'affrontent, s'affolent...

nahel-2.jpg

flyer TMC.jpg
images-5.jpeg

Au-delà des schémas sexuels répandus, hommes et femmes sont avant tout définis par leur inconscient et donc leurs désirs, leurs sentiments, leurs doutes, leurs résistances... Plutôt que de les contenir, Sophie Cadalen préconise de les écouter, de les exprimer pour mieux s'aimer. Notre invitée ne se résigne pas ; après Mars et Vénus, elle s’en prend aussi aux préjugés sur la rencontre amoureuse. Elle passe en revue ses freins les plus fréquents : peur de l’abandon, de la dépendance, peur de souffrir, d’aller vers l’autre…
thumb_nimarsnivenus.jpg


Lundi, au Café de l'Amour, au cours d'un café/théâtre, Sophie Cadalen* nous a proposé en direct des extraits de son spectacle, entrecoupés de propos subversifs et de mises en situations qui nous inviteront à la singularité. Nous avons cajolé le fantasme, lui avons redonné ses lettres de noblesse et avons abordé des questions essentielles : pourquoi, malgré les sites de rencontres et une prétendue liberté de mœurs, la quête amoureuse s’apparente souvent à un chemin difficile, parsemé d’embûches et de déceptions ? Sophie a révélé comment donner une chance à l’amour... sans calcul, recettes infaillibles, ni mode d’emploi !

thumb_cadalensite.jpg

Sophie Cadalen est psychanalyste et romancière. Psy attitré chez Christophe Dechavanne à l'époque de "Ciel mon mardi", elle animait tous les vendredi une chronique dans l'émission de Brigitte Lahaie "Lahaie, l'amour et vous" sur RMC, où elle tentait de traquer les pirouettes de notre inconscient. Aujourd'hui, elle continue à être régulièrement invitée par Brigitte Lahaie et collabore au site de rencontre Meetic Affinity.
thumb_inventer.php.jpg
images-2.jpeg
images-3.jpeg
images-4.jpeg

Son prochain livre, "Tout pour plaire et toujours célibataire paraîtra" chez Albin Michel en avril. Son dernier ouvrage "Les femmes de pouvoir, des hommes comme les autres" vient de sortir au Seuil l'année dernière. Elle a déjà écrit "Inventer son couple : préservez le désir au quotidien" aux Editions Eyrolles, "Hommes, femmes : ni Mars, ni Vénus" en 2006, puis "Rêves de femmes, faut-il oser les fantasmes? ", chez Leduc.s Editions. Elle a participé à l'ouvrage collectif "Femmes amoureuses" et publié quelques romans érotiques : "Le divan", cercle poche, "Tu meurs", cercle poche, "Les Autres", éditions Blanche.

Le talentueux Nael donnera un mini concert privé au Café de l'Amour.

medium_nael.JPG
medium_Affiche_-_Nahel.jpg

2009.02.11 02:56 Publié dans Intervenants récents | Lien permanent | Commentaires (15) |  Facebook | |

Commentaires

Bonjour,

Suite à notre échange téléphonique de samedi, je vous communique mon adresse email et vous renouvelle mon souhait de me rendre à la prochaine soirée ce lundi 16 février.

Cordialement,

Béatrice Loizillon

Écrit par : LOIZILLON Béatrice | 2009.02.15

J'ai apprécié le talent multi-facettes de Sophie Cadalen. Elle parle simplement et clairement.

Écrit par : Lionel Thevenard | 2009.02.17

Bonjour Bénédicte,

Très sympa d’y retrouver les copines : x, y, z, et toi bien sur.
Rien que de te voir animer, ça vaut le détour, tu es excellentissime : d’un drôle et d’un juste à tomber par terre, tu étais soft : c’est parfait : sans mots vulgaires, ça n’en a que plus de poids et très professionnel.
L’intervenante, tout aussi excellente, et centrée.
L’énergie de la salle, tu l’as vu toit meme… bof, du mal à la remuer, mais à la fin c’était parti…
La soirée : une bonne soirée pour me faire plaisir.

Écrit par : Catherine D'anglois | 2009.02.17

Je pense qu'à chaque fois que je pars insatisfaite de"tes réunions", c'est pour la même raison :

1-je préfère la conférence et les questions posées ensuite,ça ne coupe pas le fil conducteur du sujet et ça permet à tous de réfléchir, sans être sollicité pour mettre son grain de sel, car tu invites des "personnes de valeur" qui ont quelque chose à nous apprendre de leur reflexion, expérience pro ou perso

2- je pense que cette impression de "soupe", vient du fait que ça ne semble pas construit à partir d'un plan comportant des questions, centrages, que tu devrais à chaque fois repositionner sur un fil conducteur ; ce plan devant etre l'axe défini par la conférencière et toi, afin que chacun n'y aille pas de son commentaire au ras des paquerettes...

On se serait cru dans une cour de lycée, face à des ados alors que la moyenne d'age est surement entre 35 et 50 ans

Merci tout de même, pour ta gaité et ton enthousiasme
cordialement,
F

Écrit par : Fanny Delarue | 2009.02.17

J'ai beaucoup apprécié cette première soirée, le sujet était intéressant et l'intervenante captivante, beaucoup de charisme et une analyse très fine des émotions. Je lui ai dit d'ailleurs. çà donne envie d'aller voir la pièce et très certainement d'acheter son prochain livre car je trouve qu'elle s'exprime avec intelligence et simplicité.

J'ai bien aimé les textes de Nahël également, ils m'ont fait penser à du "Bénabar" que j'aime bien personnellement !

Dans la salle, un peu de tout... des réflexions judicieuses et d'autres qui m'ont semblé refléter des personnalités bien compliquées et d'un autre siècle...



Rdv pour une prochaine séance prochainement

Écrit par : Anne-Charlotte Fratel | 2009.02.17

Bravo à Sophie Caladen pour son sa justesse dans ses scènes et dans ses réponses au public. Délicatesse, sensibilité étaient au rendez-vous.
Beaucoup de questions, notamment autour de la première scène et sur la place de la femme dans le monde contemporain et des "transgressions". J'ai bien aimé son approche du couple comme la rencontre et la découverte de
deux pays, au voyage sans carte, dans la lignée du précédent Café avec Alain Héril. Dommage que nous n'ayions pas eu le temps de faire les exercices. En tout cas cela m'a donné envie de voir la pièce (en entier).
".

Écrit par : Tanguy de Beaumont | 2009.02.17

L'intervenante a du fond et ses réponses apportent des réponses aux questionnements sous-jacent. Néanmoins, elle intervient trop et laisse peu la parole.

J'ai apprécié la dynamique générale. J'y ai trouvé une regard neuf sur certains éléments ; la découverte de ce type de soirée ; surprise que les hommes s'y intéressent et parlent ; j'ai rencontré une personne, une femme avec laquelle je nouerai volontiers amitié

Je suis sortie allégée, eu envie de dire quelque chose puis pas osé, car les intervenantes laissaient peu la parole.

J'ai vu un homme que j'aurai eu très envie de séduire. mais il était accompagné... Compagne ou amie, comment savoir ?

Écrit par : Elodie Dupontel | 2009.02.17

hier soir - j'ai beaucoup aimé les scenettes.
Belle présence de la conférencière.
C'était difficile de rentrer dans le discours.
Sinon, ce que je n'en ai retenu, c'est que c'était le discours classique quand on parle de rencontre. Rien d'original. Même sopo (pour moi...).
C'était bien qu'elle dise que les sites de rencontre ça marche pas. Il faudrait aussi donner le mode d'emploi. J'ai quelques copines qui zonent la dessus et qui se rassurent en ayant l'impression de "faire" quelque chose, mais...
C'est dommage qu'il n'y ait pas eu de jeux.
Je commence à avoir du mal à ingurgiter le plateau repas de l'Ice Baar.

Écrit par : Philippe Autin | 2009.02.17

Les extraits de la pièce étaient intéressants, par contre j'ai trouvé les commentaires de l'animatrice un peu pauvres, beaucoup de généralités sauf peut-être sur la deuxième partie ou elle s'est un peu plus positionnée dans son discours.

Je trouve dommage que son coéquipier ne soit pas intervenu, je pense qu'il avait des choses intéressantes à dire et j'ai trouvé son parallèle entre le jeu du comédien et le thème de la rencontre plutôt intéressant. A creuser.

Ceci dit j'ai envie d'aller voir la pièce...


Décidemment, le système des plateaux repas c'est pas truc....Sourire

Écrit par : Virginie Despres | 2009.02.17

Pour la première fois je n’ai pas aimé ce que j’ai entendu au café de l’amour.
Le format mi scénette mi conférence débat ne me paraissait pas opportun.
Par ailleurs le contenu des échanges était un peu convenus.
Bref je me suis ennuyé et pense ne pas avoir été le seul si j’en juge au nombre de personnes qui sont partis avant le fin et dont je fais partie.

Écrit par : Thomas Delmotte | 2009.02.17

J'ai apprécié les 2 intervenants. Nahel, chanteur, a su nous faire patienter ; acteur, il est très convaincant. Dommage, il aurait pu intervenir pour parler de la place de l'homme. D'autant que les rôles étaient (en principe) interchangeables ! Quant à Sophie Cadalen, elle semble rompue aux shows et capable de rebondir sur toutes les interventions, dans des interactions parallèles (mais les parallèles se croisent-elles ? et si oui, où? )

Ce que je regrette un peu, c'est qu'il s'agissait d'entendre le point de vue de Sophie plutôt qu'une interaction avec la salle. Mais etait-ce la place pour un débat ?

L'énergie de la salle : très vivante, spontanée. Merci Bénédicte de m'avoir trouvé un parrain qui a été présent, prévenant pour cette première soirée.

Merci aussi pour votre attention à faire passer la parole, ce qui m'a permis de m'exprimer.

Au passage, félicitation pour la qualité du buffet !

Écrit par : Coralie Delmotte | 2009.02.17

C'était pas trop mal, lent à se mettre en route et un peu convenu dans le discours.

Il s'agissait plus de constats, de mises en situation, avec assez peu de clés pour mieux gérer ses propres atermoiements. Dans les scènes jouées, qui avait tort, qui avait raison. Qu'auraient-ils du ou pu faire pour ne pas en arriver là, est-ce inévitable, l'un ou l'autre doit-il considérer que la relation est dans une impasse quand elle en est là, ... ?

Par ailleurs, je n'adhère pas trop à l'approche selon laquelle nos prédécesseurs n'étaient pas forcément été plus heureux car plus dans un "concept culturel et traditionnel" de couple, et moins libres d'être heureux.

L'émancipation actuelle, bénéfique, génère pourtant une pataugeoire consumériste du sentiment, où seuls les bons cotés sont acceptables (combien sur Meetic ou autres sont en recherche de la personne dynamique, autonome, qui les surprennent, les emmènent en voyage, ..., comme si cela pouvait être un état permanent).

L'occultation fréquente des aspects matériels, logistiques, d'acceptation des enfants issus d'autres relations, d'éloignement, ..., bref, tout le "train-train" quotidien qui mine le couple, fausse à mon sens certaines conclusions des intervenants.

En ce sens, la notion de dynamique du couple, dans un objectif de durée, mériterait d'être abordée, sans recette Vénusmartienne, et surtout sans se restreindre à l'étape de la "rencontre".

Écrit par : Emmanuel Lozada | 2009.02.18

Salut, Bénédicte.


Nahel ouvre la soirée, il chante. Je l'avais vu au théâtre du Temple en 2007 et j'avais bien aimé sa musique et le décor. Ce soir, il nous interprète trois chansons de son répertoire. Ses chansons belles et très différentes m'ont fait rêver. Dans sa première, il nous dit avoir joué à l'homme heureux. Dans la deuxième, il nous livre les cris de son cœur qui pèsent lourd depuis l'enfance et dans la troisième, Nahel rêve d'une soif de douceur, de grimaces et de larmes. Ses chansons ont fait une belle entrée en matière. Je le remercie pour son message d'amour.
Bénédicte nous fait une présentation soignée, pleine de connivences et de sous-entendus de Sophie Cadalen. Après ce moment qui est devenu un rituel que j'attends, Sophie prend le relais et, tout de suite, elle m'a mis dans le bain en jouant un premier extrait de sa pièce qu'elle joue avec Nahel. Dans cette première scène, je m'y suis retrouvé à dire : Tu as bien joui ? Et, il est arrivé que la réponse engendre rancoeurs et colère… Cette saynète m'a bien amusé.
Dans la deuxième saynète " Comment tu m'aimes ? " ,Sophie montre bien que les mots que l'on emploie n'ont pas forcément le même sens pour l'autre: ah, la vie, le pouvoir et ses saveurs !
Dans le troisième extrait de sa pièce, Sophie et Nahel se mettent, une fois encore, dans des situations que j'ai connues. J'en souris aujourd'hui, mais à l'époque, je ne riais pas même jaune… J'ai bien aimé ces trois saynètes justes, bien tintées, haut et en couleurs.
Comment j'aime être aimé dans l'intimité ? C'est une question difficile, parfois embarrassante. La réponse peut surprendre.
Après les trois saynètes qui ne manquent pas de piment, Sophie nous parle de son prochain livre qui sortira en avril. M'ayant mis l'eau à la bouche, je reste sur ma soif…
J'ai passé une soirée riche en piment. Je remercie l'étincelante Sophie de m'avoir fait toucher du doigt certaines de mes attitudes. Mes remerciements vont aussi à toi, Bénédicte pour tes mots pétillants,ton dynamisme et ton souci de bien faire: encore merci, merci !

Bien à toi

Bises Bruno.

Écrit par : Bruno Cames | 2009.02.18

J'ai beaucoup aimé le Café de l'amour et surtout Sophie Cadalen, je la trouve formidable de justesse et de spontanéité à la fois. L'atmosphère était agréable et libre, les gens ont dit ce qu'ils voulaient, moi aussi. Bien sûr, j'ai ri, mais j'ai aussi réfléchi. Pas de rencontre troublante... cette fois. Je ne sais pas quand je serai de nouveau à Paris, mais si c'est un lundi je reviendrai volontiers. Merci encore et à bientôt. Et Bonne continuation !
Anastasia

Écrit par : Anastasia Navrolova | 2009.02.24

"Une soirée où l'échange ordinaire des propos de la salle a sans doûte mis en lumière la banalité de textes non moins ordinaires et datant un peu. La formule des saynètes était intéressante et a permis de faire AVEC ! "

Écrit par : Flore Thoumieux | 2009.03.06



Les commentaires sont fermés.



Déjà plus de 900 abonnés twitter suivent le Café de l'Amour !