Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Intervenants récents

Stan Rougier, L'amour comme un défi

Lundi 23 février 2009

L'AMOUR COMME UN DÉFI
Accroche ta vie à une étoile


"Entrer dans l'amour comme un défi, c'est prendre le risque de se lancer dans la plus grande aventure", annonce Stan Rougier* et il ajoute :"L'amour humain est trop beau pour être  livré aux charançons et aux termites. Oui, l'amour est un défi à relever contre tout ce qui se ligue contre lui, contre tout ce qui complote pour le dénaturer. Peut-être est-ce là sa plus grande beauté ?"

Selon Stan Rougier*, nous sommes en stage d'amour sur une planète-école. Le stagiaire apprend autant par ses erreurs que par ses réussites. Tâtonner et se tromper dans notre recherche de l'amour reste inévitable. Mais il semble précieux de pouvoir se diriger, trouver des repères, dégager l'amour de ses scories et de ses poisons. Bref, pour chercher l'amour il faut suivre son étoile !

Lundi, au café de l'amour, Stan Rougier*, prêtre peu conventionnel, parfois subversif, a partageé quelques réflexion de toute une vie. Elles reposent sur une multitude de rencontres avec des jeunes, mais aussi des adultes de tous les âges. Fort de leurs confidences, de leur vécu, il montrera qu'Aimer, c’est laisser l’autre aller son chemin., à quel point il s'avère destructeur d’imposer une conduite à un être que l’on déclare aimer, et surtout, qu'’il existe bien plus de victimes de l’amour mal construit que de victimes  du terrorisme...

Stan Rougier*, c'est un peu le compagnon de route qui vous rattrape ou que vous rejoignez de temps en temps pour une étape ensemble. Puis d'autres vous emboîteront le pas, jusqu'à ce que le routard du Seigneur se retrouve à nouveau à vos côtés. Depuis "L'Avenir est à la tendresse", en 1979, et jusqu'à ce dernier ouvrage sur "Saint-François d'Assise", il nous a donné des livres qui furent toujours des rencontres tonifiantes : "Comme une flûte de roseau", "Aime et tu vivras", "Clins Dieu", "Accroche ta vie à une étoile", "Nomade de l'Eternel", "Montre-moi Ton visage", "Dieu était là et je ne le savais pas", "les rendez-vous de Dieu".... Il est par ailleurs chroniqueur de plusieurs journaux et revues - notamment le journal La Croix, prédicateur à la radio (France-Culture) et à l'émission de télévision Le Jour du Seigneur. Il donne des conférences même dans des milieux hindous, musulman
s, bouddhistes, juifs. ll anime des retraites et des rencontres dans divers pays.

livres_3.jpg

livres_7.jpg

livres_4.jpg

livres_5.gif

livre_2.jpg

livres_8.gif

2009.02.23 01:52 Publié dans Intervenants récents | Lien permanent | Commentaires (23) |  Facebook | |

Commentaires

Salut !

Eric et Antony sont supers !
Intervenant plein d'amour et ateliers avec beaucoup d'émotions !

A ++

Écrit par : Stéphanie roullier | 2009.02.24

C'était une très belle soirée émouvante , d'autant que j'ai cru comprendre qu'il était malade ?

Deux remarques.

Je n'aime pas les gâteaux et les ai donnés à mon voisin. Mais j'avais faim ... On ne pourrait pas faire des plateaux " tout salé " ?

En fin de soirée , vers 11h, ce serait sympa de mettre un peu de musique pour danser, comme on le fait dans n'importe quel café en Espagne. A minuit on part se coucher.
Histoire de ne pas être que dans le mental , mais de bouger , on a si peu l'occasion.

Bien à toi.

Catherine

Écrit par : Catherine Delphech | 2009.02.24

Un des plus beaux café de l'amour. Je n'aurais jamais pensé que tu aurais invité un prêtre, tu l'as fait, bravo !

Quelle simplicité, quel humour. Ce sont des gens comme çà qui nous font aimer Dieu.

Un petit clin d'oeil: "Qund tu t'es penchée pour prendre ton invité dans tes bras, le saint homme devait avoir le nez dans ton généreux décolleté. Il a sûrement pensé:; Seigneur pardonnez moi mais la tentation est grande, et là, j'ai entendu le Seigneur lui répondre: mon fils, je vous pardonne et je vous avoue que j'aimerais tant êtreà votre place."

Et là, je t'ai vu pleurer.

Écrit par : Philippe Laumière | 2009.02.24

Stan ou Stanny (Puisque c'est ainsi que vous vous dénomez vous même), j'étais hier au café de l amour, j ai adoré vos yeux brillants et votre créativité verbale pour dire l amour.

Vos anecdotes qui colorent votre ancrage dans la recherche de l' amour et la compréhension des autres m'a parlé profondément et m a rappelé ma mére, qui trés engagée dans sa foi était aussi admirative des plus petites choses de la vie, un regard échangé un souffle dans les arbres, une plume qui voyage et aussi des gens...

J'aii hérité d elle cela, savoir que la vie est une foret pleine de champignons ,sous les feuilles,il y en a qui sont la ou on les attends d'autres rouge a pois blancs un peu dangereux mais tellement jolis, et puis des tout tordus comme les girolles mais tellement bons,et puis il y a aussi ceux qui sont entérrés invisibles a de nombreux personnes et pourtant rares...Il faut l intuition du chercheur de truffes, l enthousiasme de celui qui sait qu il ne faut jamais abandonner..car des trésors il y en a partout,Et vous l avez tellement!

Les jeunes comme ces champignons poussent parfois en une nuit ,ils sont en effet merveilleux de force et de fragilité,émouvants dans la découverte d'eux meme et du monde, épris d'absolu mais n'osant pas le dire,et je comprend qu ils aient trouvé en vous réconfort, direction et amour de la vie , car c'est bien de ça qu'il s'agit, savoir que l'on a une place quelque part..

Le café de l amour avait un sens hier tout particulier pour moi, prévu de longue date... il est arrivé pour me donner de l'amour en branche dans une journée difficile (...)

Écrit par : Stella d'Arbois | 2009.02.24

Bonjour Bénédicte,
Mon avis, comme tous les cafés que tu organises, tu sais choisir des personnages qui ont un intérêt tout particulier.

Stan Rougier donne la bonne parole et lui donne une petite touche d'humour qui relativise en apportant de la convivialité ! Mais cela va plus loin que ça, par sa douceur et sa gentillesse naturelle, il nous amène tranquillement à lui. Ses anecdotes réussissent à émouvoir nos âmes parce qu'il brode d'exemples le concernant, il nous parle de nos valeurs essentielles que sont l'amour, nos ressentis qui nous ont fait du mal et ceux qui nous ont fait du bien, il botte en touche là ou cela remue. Il avait dans sa besace des outils de la connaissance de soi, et plus de temps aurait surement permis d'en trouver un qui nous concerne davantage et peut nous être utile.

On voit que beaucoup de personnes n'ont pas encore pris assez ce recul avec leur passé, ne l'ont pas encore accepté pour ce qu'il est, et cette soirée donne un outil, un très bon chemin à prendre.

Mes impressions, j'ai fait beaucoup de choses dans le domaine de l'analyse transactionnelle, mais je sais que j'ai seulement entamé l'analyse car elle n'est jamais finie et cette soirée m'a permis de penser que j'ai déjà travaillé là-dessus et qu'en continuant d'exprimer mes propres peurs qui remontent du passé, et aussi ce qui m'a permis d'avancer, ce ne peut être que de la progression vers une meilleure connaissance de soi. Mon impression est que c'est un parcours sans fin, et que je dérape toujours sur la première marche car je ne dois pas mettre les bonnes chaussures, mais je m'accroche à la rampe.

Mes déceptions, c'est justement l'énergie de la salle, c'est aussi que je ne vois pas dans ces cafés d'hommes qui ont fait un parcours et qui s'approcheraient de moi pour me donner un peu de leur savoir-faire, je ne vois que des hommes qui ne sont pas arrivés à l'escalier, qui sont sur la route, d'autres ont sûrement monté des marches mais je ne les vois pas venir vers moi. Lors des embrassades, j'avais l'impression de m'ouvrir en allant vers les autres, mais eux n'avaient pas le même enthousiasme, tout juste s'ils bougeaient, un monde un peu coincé ! Des gens qui ont un regard en retrait.

J'ai ri, souri, mais manqué d'allant en retour. Envie de dire quelque chose, participer, tout le monde ne peut s'exprimer et mes ressentis n'avaient rien d'original, avec plus de temps, tout le monde aurait dit ce que j'avais à dire et c'est vrai qu'ainsi on sait que nos ressentis sont partagés et cela permet que tous soyons plus ensemble dans l'acceptation.

Rencontres troublantes, aucune à mon grand regret, pas une personne qui a attiré mon attention homme ou femme, dommage.

Un cercle de personnes s'agrandit, mais ais – je envie d'y entrer? Je suis une solitaire même si on me dit que j'ai un abord facile et je mets en confiance dès les premiers instants!

J'ai particulièrement aimé le chant de fin de vie et ai acheté le CD, je suis très attirée par les paroles outour de la mort. J'ai participé à des conférences avec le Daï Lama et ai déjà son livre de "la vie et la mort". C'est étrange, mais c'est ma façon de me préparer pour les gens qui m'entourent. Ma maman a 94ans et en maison de retraite et ce chant me ramène à elle pour accompagner sa tristesse quand je vais la voir. Mais pour moi, c'est un chant gai aussi, avec de l'entrain, un rythme qui me plait beaucoup qui apporte beaucoup de chaleur. Qu'est-ce que ç'aurait été avec la guitare en plus!!!

L'organisation, bien sûr que tu es au top!
Une chose qui m'ennuie est cette attente dans l'escalier après une journée de travail. Mais je n'ai pas d'idée et je vois bien que dans les musées et toutes les manifestations, c'est la même chose.
Une chose qui m'ennuie est le vestiaire ouvert à tout le monde dans l'entrée. J'ai toujours peur que mon manteau disparaisse, cela m'est déjà arrivé dans une soirée, il faut dire, et pourtant il s'agissait d'un club privé sérieux (EUROFIT).

Écrit par : Marie Dubosc | 2009.02.24

Je trouve que la soirée a surtout valu par la personnalité de Stan Rougier et par son charisme et l'ambiance qu'il a su insuffler dans la salle que par la vigueur de son discours, qui a lui seul nous aurait laissé sur notre faim. Sans doute est-ce dû à une certaine improvisation et par des idées majeures évoquées mais non approfondies ?

En revanche, les 2 exercices étaient intéressants sur le fonds.
Il a très bien chanté et c'était un moment agréable et "décoinçant".

J'ai beaucoup aimé son idée de respect presque absolu de la liberté de l'autre et sa façon de présenter le message chrétien comme un message de profonde ouverture et de profonde tolérance. On ne peut toutefois faire l'impasse sur la contradiction entre cette ouverture qui effectivement, me semble être la nature ultime d'une chrétienté aboutie et en phase avec l'évolution de l'humain, et la culpabilisation dont l'Eglise, comme toutes les religions, a lourdement frappé les consciences des croyants et des humains et général. Mais il n'en est pas responsable et sa personnalité a certainement contribué à faire avancer la pratique religieuse dans les paroisses où il a dû exercer.
Bonne soirée, sympa donc, avec de la nourriture morale à emporter chez soi.

Écrit par : Sébastien Desrosiers | 2009.02.24

Cette soirée ne m'a rien apportée. Le personnage est intéressant, donc pour la forme: on va dire sympa, quant au fond: je l'ai trouvé sans intêret. Si tu veux du solide, du profond, du beau quant au sujet "Dieu au coeur de la relation homme/femme" je te conseille un livre merveilleux: La femme sacerdotale de Jo croissant de la Communauté des Béatitudes, un délice de justesse. Mais attention les femmes: mettez vos égos dans votre poche avec le mouchoir par dessus avant de commencer la première ligne de ce chef-d'oeuvre! Si tu le connais ou décide de le lire j'aimerais avoir ton avis.

Écrit par : Sidonie Ramblau | 2009.02.24

j'ai été ravi de découvrir ce "fameux" café de l'amour.
Merci pour les mises en relations personnalisées, c'est direct et naturel, sans chichi.
Petit retour rapide sur cette soirée :
j'ai bcp aimé chez Stan Rougier la simplicité, la grande humanité, et la richesse du discours (agrémenté d'exemples et d'humour).
J'ai bien aimé la convivialité de la soirée, c'est important pour détendre l'atmosphère et se sentir accueilli. Les ateliers sont appréciables pour partager avec d'autres, être soi-même plus participant. J'ai en revanche gardé personnellement plus de distance lors du moment "je dis à mon voisin que je l'aime" (un peu trop cash et risque de ne pas être vraiment sincère ?).
A bientôt,
F

Écrit par : Frédéric Rosenthal | 2009.02.24

C'était vraiment une très belle soirée, émouvante, pleine d'amour, portée par cet intervenant que je découvrais et qui avec des mots simples, une voix superbement claire et posée et un visage plein de lumière et de malice, a su dire tout ce que l'on peut ressentir au plus profond de soi-même. J'aurais voulu l'enregistrer !

J'ai dormi comme un bébé dans un bain d'amour et de tendresse.
J'ai envie de terminer en pensant au moment où il t'a dit que tu avais un beau prénom, par ce "Benedictus qui venit in nomine domini, hosannah in excelsis déo" du Requiem de Duruflé, que je chante depuis ce matin (et puis en choeur au mois d'avril dans un concert à l'Alpe d'Huez)...

Voilà Belle journée à toi et merci pour ton choix d'une si belle personne.

Écrit par : Hélène Brillon | 2009.02.24

Belle présence à la fois étonnante et "détonnante" en ce lieu du café de l'amour que celle de Stan Rougier.

L'homme d'église est séduisant par son charisme, son humour et ses messages qui "sonnent juste" : celui qui nous invite, dans l'Amour, à respecter la liberté de l'autre ou celui qui nous fait prendre conscience que "la grandeur d'un être, c'est aussi sa capacité à demander pardon". Il nous renvoie là, à nos limites, nos maladresses, nos irrespects aussi et nous pouvons le prendre de plein fouet mais c'est surtout une belle leçon d'humilité sur notre condition humaine de "pauvre pecheur" !

Bref, je suis vraiment ravie que Bénédicte ait osé une soirée plus atypique que d'habitude, le tandem qu'elle formait avec Stan Rougier, était lui aussi "étonnant et détonnant" avec une petite touche d'émotion, à la fin, qui elle encore "sonnait juste" et c'est ça aussi que j'ai aimé !
Quatre étoiles pour cette soirée.

Écrit par : Angélique Caulaincourt | 2009.02.24

Quelle belle ouverture pour le café de l'amour hier soir. L'adhésion de la salle aux exercices et aux propos de Stan ont transformé étonnament cette conférence en un temps fort de fraternité.

Telle Marie-Madeleine au pied de la croix tes larmes nous ont tous touchés, nous pauvres pécheurs, et ont bien confirmé que cette rencontre pouvait être pleine de surprises étonnantes. Merci pour ces moments de sincérité et d'authenticité.

Écrit par : Lara Dorléac | 2009.02.24

J’ai trouvé que le café avait bien évolué et parcouru bien du chemin depuis celui de la Place Saint-Sulpice.

J’ai beaucoup apprécié l’intervention de Stan Rougier, sa personnalité charismatique et la dimension supérieure et mystique qu’il a donnée au sujet de « l’Amour ». J’ai bien aimé les travaux pratiques qui permettent d’entrer en contact facilement avec les autres participants ; j’avais déjà vécu une expérience positive de ce genre aux Etats-Unis.

La diversification des intervenants est une bonne chose, qui permet d’intéresser un public large. Le choix de Stan Rougier a dû, j’en suis sûre, faire l’unanimité. Les participants avec lesquels j’ai parlé, étaient aussi bouleversés et aussi enthousiasmés que moi par cette soirée.

Écrit par : Nina Delmas | 2009.02.24

Je connaissais Stan Rougier avant de venir - je l'avais vu en novembre à une conférence devant 3000 personnes et l'avait beaucoup apprécié - je ne savais ce qu'il donnerait en plus petit comité. En fait, il est le même, simple, généreux, plein d'image et d'anecdotes à partager, plein de contradiction, très humain en fait
.
Donc, j'ai beaucoup apprécié la soirée, les partages (toujours très touchants et authentiques) et les rencontres plutôt sur le mode amical et convivial.
Bravo pour cette belle soirée réussie.
A très bientôt
Sabine

Écrit par : Sabine LAugier | 2009.02.24

Grâce à cette soirée, j'ai redécouvert "Accroche ta vie à une étoile" de Stan que j'avais dans ma bibliothèque depuis plusieurs années ... sans l'avoir lu !

Soirée étonnante et détonnante dans ce lieu, permettant grâce à l'authenticité de Stan, l'émergence d'une parole simple et profonde sur l'amour, la rencontre avec le divin dans le silence, la beauté d'un coucher de soleil, une rencontre ...
Un cocktail réussi de profondeur et de légèreté.
Belle soirée, merci Bénédicte.

Écrit par : Véronique de Neuville | 2009.02.25

Bien meilleure l'ambiance du 23/2. Bravo pour avoir convaincu les femmes de venir avec un homme de leur "cru". L'ambiance était beaucoup plus dynamique et de qualité. Je l'ai sentie dès l'entrée. L'intervenant était chaleureux, communicatif : cela venait de ses tripes et les "tripes" ne trichent pas; il sait de quoi il parle. J'aime cette authenticité. Vous avez donné le ton tous les deux : vous étiez en symbiose. Cela faisait plaisir à entendre et à voir.

J'ai fait la rencontre d'un homme charmant, même si ce n'est pas l'homme de ma vie; nous avons des choses à partager en échangeant nos savoir faire dans le sens "développement personnel" et coïncidence nous arrivons dans la vie de l'un et de l'autre au moment où nous en avons besoin. Merci au café de l'amour.

Écrit par : Emilie Billedoux | 2009.02.25

Super soirée avec Stanny que je commence à connaître, et qui est à chaque fois et le même et différent.

Belle idée de nous savoir dans un stage d'amour sur la planète Terre en atendant l'amour inconditionnel.

Tu m'as semblé " joliment et follement transportée" au point d'offrir ton décolleté avec tant de générosité, quel cadeau !

merci pour vette rencontre lumineuse, bénédicta ! Amen !

Écrit par : Delphine Desrosiers | 2009.02.25

lors hier c'était vraiment super, emballant, émouvant, vous n'étiez pas la dernière émue d'ailleurs??

Les exercices d'échanges ont été enrichissants, mes interlocuteurs charmants (2 hommes pleinde finesse et de sensibilité) et nous avons échangé nos cartes avec une femme très intéressante

Ce qui me plait c'est que tout le monde est d'un abord facile et plein de respect, en somme BIENVEILLANT, ce qui manque souvent dans les relations humaines, et moi me plait : la bienveillance

Merci pour cette belle soirée Bénédicte, avec une belle parité, et la prochaine fois j'essaie d'amener un homme, promis

Écrit par : Myrtille Durand | 2009.02.25

Je suis arrivée avec pleine d'espoir : l'Amour, un défi ! Quel challenge....:!
J'étais pleine d'espoir et très à l'écoute de l'assemblée et de Stan bien sûr !
J'ai tout d'abord admiré votre énergie, votre vitalité ...
J'ai adoré des images et des points de vue de Stan dans un premier temps: nous sommes des stagiaires de l'amour...notamment...
J'ai moins adhéré au discours qui m'a semblé hors jeu parfois, un discours un peu trop proche de la religion...vers la fin.
Ce n'est que mon point de vue..
Merci infiniment pour ce joli moment fort et intense pour moi.

Écrit par : Olympe de Pannafieu | 2009.02.25

J'ai d'abord apprécié que la conférence ne commence qu'à 20h30 car cette horaire me permettrait de venir plus souvent !..Mais, je pense que je peux me permettre de venir même en retard ? J'ai une obligation professionnelle jusqu'à presque 20 h à St Michel !!

J'ai aimé et j'aime Stan Rougier qui est un homme relié à l'essentiel et nous aimerions aussi vivre d'amour comme lui, à son âge !

A mon avis, il est nécessaire de continuer à proposer les exercices dans le cadre de ces interventions car cela nous permet de nous rencontrer en partageant, il va de soi que ce qui est énoncé devrait être gardé dans l'anonymat ! Pour ma part, j'ai osé dire dans le groupe des quatre ce que j'avais repéré en moi et j'ai eu deux retours "intéressants"...

Je pense qu'il serait positif de dire aux anciens d'aller naturellement vers les nouveaux et vice versa !

Je vous taquine avec ces encouragements car ce que vous avez mis en place fonctionne et ce que vous rayonnez est dans l'axe de l'amour, alors encore merci et je peux témoigner déjà que ce café donne des opportunités de partage ! Et oui, ce matin même, j'ai reçu un appel...

Je vous embrasse et prenez soin de vous,

Écrit par : Emilienne Demongeot | 2009.02.25

Etonnant .Déroutant d'étre reçu avec tant d'amitié.Beaucoup ont vibré à l'unisson,communié dans une même énergie mieux qu'à beaucoup de messes. On ne peut pas déplaire à tout le monde!!!!!!!!!!!.Dis à tes amis qu'ils peuvent m'inviter sur bien d'autres sujets 'voir site: stanrougier.com ' Rassure -toi tu ne m'as pas "induit en tentation". J'ai fermé les yeux et pensé "son âme est encore plus belle" Stan rougier

Écrit par : stan rougier | 2009.02.25

Eh bien, des trois séances auxquelles j'ai assisté pour le moment, je crois que c'est celle qui m'a plu le plus.
Je ne fais pas partie du genre de public qui serait censé aller écouter un homme de religion : je ne suis pas du tout pratiquante et par ma famille, j'ai reçu une éducation plutôt "laïque".
Pourtant, l'invitation que vous m'avez envoyée pour la soirée du 23 janvier m'a donné envie de découvrir cet homme atypique.

Stan Rougier a su mettre l'accent sur des points très essentiels pour des relations humaines réussies.
Cela passe par l'intégrité et le respect, et l'amour bien sûr.
Il a établi un très bon contact avec nous.
A voir l'animation qui a perduré dans la salle après sa conférence
et le nombre de personnes qui sont restées auprès de lui pendant le repas, je crois que je n'ai pas été la seule à apprécier ! J'ai passé une soirée agréable et sympathique.

A bientôt !

Écrit par : Mélanie Prieur | 2009.02.27

Je t'avais promis quelques notes prises lors d'une conférence de Stan Rougier le 6 décembre 08 dans le cadre de petits déjeuners femmes. Voici quelques lignes retenues qui peut-être t'aideront :

Attention à l'amour illusoire.
Je t'aime : attention qui est JE
L'amour doit apprendre à se libérer de ce qui n'est pas de l'amour .
Pas d'amour sans peine.
Laisser de l'espace dans l'amour.
Respect de la distance.
Amour vrai : reconnaitre dans l'autre l'étincelle divine et l'aider à grandir = yeux d'amour, yeux qui permettent de voir la part divine de l'autre.
L'amour c'est suspendre le jugement.
Les contre -façons de l'amour font mal alors que le bien ne fait pas mal.
Ne pas se dérober devant votre semblable, délier les chaines injustes.
Si l'autre c'est nous alors MOI ne peut pas faire mal à MOI.
Tous les tyrans ont été des mal aimés (Hitler, Staline...)
Jésus est mort d'aimer.

Écrit par : Flore Thoumieux | 2009.03.06

A quand une nouvelle rencontre avec Stan Rougier ?
J'étais en province lors de son passage au café à Paris ...
Bravo de ce que vous faites
*Alex

Écrit par : Alex | 2010.04.11



Les commentaires sont fermés.



Déjà plus de 900 abonnés twitter suivent le Café de l'Amour !