Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Colette et Daniel Roumanoff, Regarder avec lucidité ce qui est, ce que nous sommes, ici et maintenant

Lundi 11 mai 2009
9782226191045-1.gif
SWAMI PRAJNANPAD, UN MAÎTRE CONTEMPORAIN
Regarder avec lucidité ce qui est, ce que nous sommes, ici et maintenant ?



Serions-nous responsable de notre bonheur, nous seul et personne d’autre ? Nous acceptons-nous nous-même ?  Et quand nous ne nous acceptons pas et que nous nous imaginons être quelqu’un d’autre, un conflit surgit-il entre ce que nous croyons être et ce que vous sommes vraiment ? Faut-il réaliser ses désirs ?

Voilà quelques thèmes abordés dans l'enseignement de Svâmi Prajnânpad. De formation scientifique et traditionnelle, cet homme exceptionnel a opéré une synthèse Orient-Occident ; il a éclairé par de nouvelles interprétations la tradition indienne la plus ancienne de l'Advaita Vedânta et a utilisé la psychanalyse, qu'il a connu dès 1922 par les livres de Freud, pour lever les obstacles dus à l'histoire personnelle et permettre au disciple d'avancer sur le chemin spirituel.  En d'autres termes, pour faciliter le passage entre la conscience étroite, prisonnière de l'ego, et la conscience élargie dont parlent les Upanisad.

La transmission de la voie qu'il proposait passait par les entretiens qu'il donnait à ses élèves ou au travers de ses lettres. En 1959, Daniel Roumanoff* le rencontre en Inde ; il devient, avec Arnaud Desjardins, l'un des neuf élèves français de ce maître contemporain (1891-1974). Daniel Roumanoff* épouse Colette en 1965 ; ils font partie aujourd'hui des plus grands spécialistes de sa pensée.

Lundi, au café de l'amour, Colette et Daniel Roumanoff* ont évoqué  cet enseignement hors du commun. Ils ont répondruaux questions et parlé des deux livres qui viennent de paraitre aux éditions Albin-Michel : "Svâmi Prajnânpad, un maître contemporain" (le tome 2 parait début juin), présente l'enseignement complet avec les commentaires de Daniel, puis "ABC d'une sagesse", un recueil de citations emblématiques de Svâmi Prajnânpad, classées par thèmes.

Né à Paris en 1936, Daniel Roumanoff* part en Inde à la fin de ses études universitaires à la recherche d'un maître. Il séjourne auprès de Mâ Ananda Mayi, de Svâmi Ramdas et finalement de Svâmi Prajñânpad. A son retour, il étudie le sanskrit à la Sorbonne et obtient un diplôme à l’École pratique des Hautes Études. Après la mort de Svâmi Prajñânpad, il présente une thèse de doctorat sur son enseignement.

Colette et Daniel Roumanoff* ont créé récemment le site : http://www.svami-prajnanpad.org

0e22_1.JPG

«En tant qu'élève de Svâmi Prajnânpad, j'attache une grande importance au long travail accompli par Daniel Roumanoff, et je ne doute pas qu'il soit pour tous une clef... Il ne suffit pas de lire les paroles de Svâmi Prajnânpad. Il faut se battre avec elles comme Jacob s'est battu avec l'Ange, assumer le défi qu'elles nous proposent, les digérer, les assimiler, les laisser nous transformer insidieusement» Arnaud Desjardins

«Svâmi Prajñânpad, un maître spirituel de première grandeur, l'un des rares, en ce temps, qu'on puisse comparer aux sages du passé, et traçant, entre Orient et Occident, comme une nouvelle voie de l'esprit. Svâmi Prajñânpad, qui n'a écrit aucun livre, qui n'a prononcé aucune conférence, est un maître, non à penser mais à vivre, non un philosophe mais un sage... Il est le maître qui convient quand l'espérance ne convient plus. Notre maître, donc.» André Comte-Sponville



ABCp.jpg


 

2009.04.28 11:48 Publié dans Intervenants récents | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook | |

Marie-France et Emmanuel Ballet de Coquereaumont, Réveiller vos ressources intérieures

Lundi 27 avril 2009
Photo recadrée.jpg

RÉVEILLER VOS RESSOURCES INTÉRIEURES
Pour aimer pleinement !

Pourquoi nos relations amoureuses sont-elles parfois si éloignées de nos aspirations profondes alors que nous portons tous ce profond désir d’aimer et d’être aimé ?

Ce désir cacherait des blessures secrètes, des attentes inconscientes qui nous éloigneraient de notre accomplissement par l’amour, affirment Marie-France et Emmanuel Ballet de Coquereaumont*. Selon eux, nous posséderions des richesses intérieures inaltérables qui seraient autant de ressources pour vivre l’amour authentique, véritable moteur de l’épanouissement et du bonheur.

Mais de contes en légendes, de Juliette en tristan, notre inconscient, imprégné de récits inspirés de passion et de colère, de violence et de tendresse, de détresse et de lumière, nous rappelle la difficulté d’aimer…

Lundi, au cours d’un atelier/café, Marie-France et Emmanuel Ballet de Coquereaumont* ont montré qu’il pourrait en être autrement si nous acceptions de traverser l’illusion de la séparation d’avec notre essence. Ils ont proposé des clés pour nous réconcilier avec notre enfant intérieur, le gardien de toutes nos forces inventives, créatives, audacieuses et poétiques. En accueillant l’enfant en soi, certains ont réalisé qu’aimer pleinement, c’est aimer d’un amour plein d’âme, en étant plein de Soi. Enfin, ils ont enseigneé comment réveiller nos ressources intérieures pour façonner notre vie amoureuse à notre image, une image de vous-même réhabilitée, plus vraie, plus créatrice et plus aimante.

Couverture de Réveillez vos ressources intérieures.jpg

Marie-France et Emmanuel Ballet de Coquereaumont : psychothérapeutes d’inspiration jungienne, spécialistes reconnus de l’enfant intérieur, formateurs, créateurs de la Méthode et des groupes d’épanouissement personnel Cœur d’enfant® depuis 1990, formés à de nombreuses approches psychothérapeutiques, ils utilisent leurs propres outils de guérison et de libération pour réconcilier l’adulte et l’enfant en soi. Conférenciers, ils ont co-écrit  « S’ouvrir à son cœur d’enfant – pour naître à soi » (Seuil, 2005) et « Réveillez vos ressources intérieures – pour faire face aux aléas de la vie » (Albin Michel, 2009).

7346e103a04e9cab2ffcb27edb9c5827.jpg


2009.04.21 01:14 Publié dans Intervenants récents | Lien permanent | Commentaires (14) |  Facebook | |

Céline et Pierre Lasalle, Comment reconnaître l'élu(e) de son coeur ?

Lundi 20 avril 2009


pastedGraphic.jpg

COMMENT RECONNAÎTRE L'ÉLU(E) DE SON COEUR ?
Et si vous l'avez rencontré(e), cultivez l'amour "vertueux" !

 
Lassé(e) de tourner en rond ? D'aller de déceptions en trahisons, de mensonges en tromperies ? Vous sentez-vous parfois prisonniers d'une toile d'araignée,  avec la forte sensation de vous gâcher ? Enfin, vous arrive-t-il de vous confronter à la jalousie, l'infidélité, au désir de plaire, de vous donner, en vain, même si vous partagez avec un "vrai" partenaire  ?

Pourtant,  selon Céline et Pierre Lassalle*, L'amour est là ; il n'attend que notre bon vouloir ! C'est à nous de faire l'effort d'aller le chercher, pour l'expérimenter en nous, puis le partager avec qui bon nous semble.

L'amour nous tend la main, saisissons- la et devenons les "héros" de notre vie amoureuse.

La vraie "reconnaissance", toujours inattendue, se produit lors de la première rencontre, ou la suivante ; elle oeuvre alors comme une "confirmation". Cet  authentique moment de retrouvailles intime et intense, hors du commun, nous élève au sein d'une lumineuse plénitude de grace, ou "communion d'amour". Nous savons au fond de nous que nous "connaissons" cet être, et pourtant nous ne l'avions encore jamais rencontré ! Nos repères s'inclinent, une brèche intérieure se créé, avec un cadeau essentiel : une relation à créer et dévoiler à la suite de ce puissant "appel d'amour".

Lundi, au sein d'un atelier/café psychologiquement incorrect, avec Céline et Pierre Lassalle*, nous avons démystifié d'abord quelques croyances bien solide : il faut s'aimer soi-même avant de pouvoir aimer autrui, comme le prône les aficionados du développement personnel. Ensuite, nous avons vu que beaucoup d'entre nous confondent amour, sexualité, sentiment... Illusion d'amour pour l'une, de puissance pour l'autre (l'homme confond désir sexuel, convoitise ou désir de s'approprier une femme avec l'amour). Enfin, Céline et Pierre* nous ont guidé le long d'un mini-parcours pour nous montrer le chemin vers la bonne personne. Il s'est agi, entre autre, de penser pour ne pas chuter, tomber... et, au-delà, d'accéder à la conscience.

 

 

Céline Divoor-Lassalle* accompagne Pierre dans toutes ses aventures. Elle donne avec lui des conférences et collabore à l'écriture du livre. Elle souhaite présenter aux femmes des moyens pour dévoiler librement leur beauté intérieure et leur force d'aimer.
Pierre Lassalle*, écrivain et conférencier international, a produit à ce jour 25 ouvrages traitant d'ésotérisme et de spiritualité. Son enseignement, résultat de trente années de recherches et de pratiques spirituelles assidues, est transmis en France, en Suisse et au Québec. Le thème de l'héroïsme occupe une partie centrale de son travail, offrant ainsi une nouvelle vision de l'évolution spirituelle occidentale. Son dernier livre, écrit avec sa compagne, "L'Héroïsme de l'amour", vient de paraître aux Éditions de Mortagne.
 


2009.04.07 12:30 Publié dans Intervenants récents | Lien permanent | Commentaires (36) |  Facebook | |

Carmen Enguita et Michel Riu, Tantra, Apprendre à aimer et à vivre avec ses "cicatrices"


gfx_accueil.jpg

APPRENDRE À AIMER ET À VIVRE AVEC SES "CICATRICES"
(Re)trouver l'unité dans sa chair

Carmen Garcia Enguita* et Michel Riu* parlent davantage de sexualité consciente, alchimique, reconnue sacrée que de tantra. Pour eux, il s'agit de se connecter aux différentes parties du corps et de s’ouvrir à notre aspect organique. Notre corps retrouverait ainsi sa nature joyeuse, libre et vivante. Réveiller sa vitalité, son propre désir, sa respiration, accepter son image corporelle, re-connaître ses sensations, rester présent dans l’instant, cœur ouvert, le mental apaisé, voici quelques apports que distille ce couple extra-ordinaire pour partager la relation intime avec soi et avec l'autre

Ils encouragent les unes à renforcer la femme vitale, jouissante, cyclique, donneuse de vie, consciente de sa créativité, de sa propre voix, intuitive et visionnaire et proposent aux hommes un espace de liberté pour explorer, croître dans la présence, pour s'ouvrir à la sensibilité, au feu, à la liberté, mais aussi pour se soutenir, partager et célébrer dans l’intimité...

Lundi, dans un atelier/café de l'amour, guidés par Carmen* et Michel*, nous avons senti notre corps vibrant, habité. Nous l'avons étiré en dansant et en respirant. Nous avons regardé "à l'intérieur", valorisé notre instinct, notre vitalité, notre particularité. Certains ont perçu tous leurs sens, savouré le silence, exploré le mouvement infini d'être femme et d'être homme. Enfin, nous avons échangé, honoré...

*Carmen Garcia Enguita, psychothérapeute, spécialiste du travail sur la féminité et sur le couple et *Michel Riu, professeur de Kundalini Yoga, consultant en psychosynthèse sont très appréciés en Espagne et au Portugal. Ils proposent différents stages, le prochain à Paris aura lieu les 30 et 31 mai 2009.

 

2009.04.02 20:12 Publié dans Intervenants récents | Lien permanent | Commentaires (21) |  Facebook | |

Actualités, Médias








logo_v2-1.png

Un article dans le post sur le café :

http://www.lepost.fr/article/2009/03/30/1476523_de-l-amour-rien-que-dans-un-cafe.html

 

Et deux pièces à voir : Oncle Vania de Tchekov aux Bouffes du Nord

 

titre.gif

et l'anniversaire de Pinter à la Comédie des Champs Élysées :

 

affiche-8.jpg

 

All the posts