Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Intervenants récents

Philippe Gouillou, Pourquoi les femmes aiment les salauds ?

Lundi 14 septembre 2009 à Paris
Unknown.jpeg
Philippe Gouillou

POURQUOI LES FEMMES AIMENT LES SALAUDS ?
Programmation génétique et compétition sexuelle



Pourquoi aimons-nous ? Qui aimons-nous ? Choisissons-nous vraiment notre partenaire ? Pourquoi la dictature de la beauté ? Pourquoi les femmes des riches sont belles ?

Selon Philippe Gouillou*, le psychologie évolutionniste révolutionne notre regard sur les relations hommes/femmes. La compétition, nécessité absolu pour chacun des sexes, n'autorise pas de laisser-aller. De surcroît, la compétition intra sexes est très certainement le fondement de notre psychologie : elle existe depuis la plus tendre enfance, se retrouve dans les cours de récréation et même la veillesse ne semble pas épargnée. Chaque sexe poursuivrait un objectif double : à la fois assurer son propre succès et interdire celui des autres !

Les stratégies de l'amour apparaissent programmées. Hommes et femmes se livreraient, et ce depuis la préhistoire, à des luttes ancestrales pour obtenir ce qu'ils souhaitent et protéger leurs intérêts. Quelle que soit la culture, chacun tenterait de sélectionner le partenaire idéal en fonction du moment et de l'évolution de sa situation, de ses projets. De la parade vestimentaire aux discours savamment adaptés, les stratégies de séduction se déclinent en fonction des personnalités, mais suivent une même ligne de conduite : servir sa cause, attirer l'autre et le garder dans les meilleures conditions.

Lundi, au café de l'amour, Philippe Gouillou* a proposé une vision psychanalytiquement incorrecte inspirée de la psychologie évolutioniste (evopsy). Il a montré que, souvent, les faveurs sexuelles des femmes s'échangent contre les ressources des hommes, que dans cette guerre des sexes, fondée sur le mensonge et les tromperies, certains sont avantagés. Il a éclairé des questions clés et certains comportements, par exemple : "Pourquoi beaucoup de femmes tombent amoureuses d'hommes déjà mariés, alors même qu'elles avouent souvent souffrir de la situation ?" ou "Comment les hommes distinguent les femmes avec lesquelles ils souhaiteront une aventure de celles avec qui ils voudraient rester?".

pourquoi-100x150.gif

Coauteur du "Guide pratique de l'enfant surdoué, Philippe Gouillou* a également traduit pour De Broek Université " Hommes, femmes. L'évolution des différences sexuelles humaines" de David Geary. Il a aussi créé plusieurs sites internet de vulgarisation scientifique en psychologie, dont Douance.org, premier site francophone sur le QI, l'intelligence et le surdouement. http://www.evopsy.com/index.php3


2009.09.08 02:21 Publié dans Intervenants récents | Lien permanent | Commentaires (35) |  Facebook | |

Commentaires

Très franchement j'ai été un peu déçu de l' intervention cette fois ci, j'avais trouvé le sujet vraiment intéressant mais j'ai eu beaucoup plus de plaisir à discuter avec mes voisines qu'a écouter Philippe Guillou. Tes prises de paroles sont toujours aussi pétillantes et le concept des cafés de l'amour me plais toujours beaucoup. J'attends donc les prochains sujets avec grand intérêt.

à très vite

Écrit par : Dimitri L | 2009.09.15

Bonjour Bénédicte,

Je suis désolée, tu n’y es pour rien, mais je n’ai pas du tout aimé l’intervenant.

Il n’a été que dans la théorie, très loin de ce que l’on attendait et très caricatural.

Lorsque la dame à côté de moi est intervenue pour manifester son mécontentement, il y a une très grande quantité de personnes qui ont failli l’applaudir, tellement ils en avaient assez de cette intervention !

Et elle n’a fait que dire, de manière certes un peu agressive, tout haut ce que tout le monde pensait tout bas.

Je me demande si le fait que la télé soit systématiquement présente n’est pas préjudiciable ; même si l’on est pas filmé on n’ose pas intervenir.

La semaine dernière par exemple étant assise à côté de deux personnes qui sont intervenues, je pense avoir été filmée, alors que je ne le souhaitais pas !

Donc on ne peut pas être naturel, en tous les cas c’est comme ça que je le vis.

Voilà, je réserve pour la semaine prochaine.

Bonne semaine à toi.

Claire

Écrit par : Claire S | 2009.09.15

Affectivement ,je suis seule j'ignore si c'est cette situation qui m'empêche de rencontrer un être avec lequel je puisse avoir un futur, mais ca doit y contribuer... ou alors c'est une excuse ! Je me sens désorientée à vrai dire... Je veux vraiment construire avec un être avec lequel je me sente bien et que lui se sente bien avec moi..


Pour la soirée ,je ne me suis pas sentie à l'aise avec l'intervenant, avec ses trucs pseudo-scienetifique. S'il commençait un un truc, il aurait dû pousser le raisonnement jusqu'au bout, et j avais l'impression que lui même ne les comprenait pas bien ou alors il disait des trucs qui n avaient pas de lien..bref la cata..

Le seul truc bien, c est que en partie le manque d'humanité qu'il e exprime reflète la triste réalité de la société dans laquelle on vit...
et donc il nous a ramène en pleine figure cette réallité dérangeante..avec ses explications pseudo scientifiques;

et enfin un détail qui ne tient qu'à moi.. mais ses chaussures étaient sales, ça m a repoussée, et je trouve que c'est un manque de respect pour soi et pour les autres surtout quand on fait ce genre d'intervention...


Désolée de ne pas avoir été très positive pour la soirée d'hier , mais c est vraiment ce que je pense...

En tous les cas je l ai pris comme une experience

Tout le meilleur

Écrit par : Laétitia L | 2009.09.15

J'ai trouvé le sujet intéressant, l'intervenant manquant un peu de subtilité et profondeur.
Bravo pour la publicité glamour que nous aurons sur Paris Première!

Mais les gens sont charmants -à commencer bien sûr par notre animatrice-organisatrice préférée!- et je reviendrai avec plaisir!

Excellente semaine,
Valérie

Écrit par : Valérie P | 2009.09.15

même si cet homme a dit quelques trucs intéressant, la majorité de son discours était parfaitement insipide, des considérations
pseudo-scientifiques, une absence d'émotion et d'implication dans son discours (les rares exemples donnés étaient peu explicites, ou éloignés de la réalité), on a l'impression que ce type fuit ses propres sentiments et pour cela il se réfugie dans la pseudo-science, la science qui rassure son côté cartésien... donc c'était très décevant,
voilà mes impressions !

Écrit par : Antoine D | 2009.09.15

Le sujet "pourquoi les femmes préfèrent les salauds" est intéressant. La théorie et l'analyse sont statistique. Par contre, les différentes générations, entre les jeunes et les âgées, elles ont aussi leurs opinions différentes. Brièvement, c'est une bonne expérience.

Bonne semaine,
Yixian

Écrit par : Yixian G | 2009.09.15

Je n'ai pas apprécié le conférencier Philippe Guilou, il est dans la théorie et il intellectualise beaucoup de choses, de plus il ne sait pas captiver son public; un bon orateur se doit d'intéresser les gens, et il ne sait pas faire.

Donc je suis déçue , du fait que j'ai le sentiment de ne rien avoir appris du tout, et que cela ne valait vraiment pas le dérangement, une soirée télé m'aurait apporté plus de détente...

Quant à l'organisation, la conférence démarre un peu trop tardivement, et le repas aussi.

À mon sens, une conférence démarrant à 20h, et un repas à 21h30 , serait bienvenu, justement pour que les gens trouvent le temps d'échanger leurs impressions avant de partir; il ne faut pas oublier que c'est en semaine, donc les horaires sont mal adaptés pour une conférence en semaine ; j'en ai parlé à d'autres personnes qui ont le même point de vue que le mien.
Bonne journée et bonne semaine.

Écrit par : Anastasia O | 2009.09.15

Pourquoi reprocher à un scientifique évolutionniste venu exposer sa théorie de ne pas parler d'amour ? Est-ce qu'on reproche à un chimiste de ne pas écrire un poème sur le vin ou à un Werner von Braun de ne pas nous emmener dans les étoiles ? Que les esprits sont confus. Enfin, on a ses progrès à faire à tout âge et il faut être indulgent avec autrui, par humanisme et au nom de la patience qu'on demande aux autres pour soi-même. Il n'est pas anormal de chercher l'objectivité sans alibi affectif, c'est même une qualité pour un chercheur.

Par contre, on pourrait demander à Philippe Guillou de travailler sa technique de communication orale. Tout le monde aurait à y gagner. Lui pour être mieux écouté et compris et son auditoire pour pouvoir mieux entendre.

Le bon Bénédictin.


Bises et courage, on n'a pas toujours le public qu'on mérite !!! :-)

Écrit par : Le bon Bénédictin | 2009.09.15

Quelle tristesse de ne voir que cet aspect hormonal à notre comportement amoureux ! Et l’aspect spirituel ? Et la loi du karma ? Et la joie de vivre ? Remplacés par une série de banalités et de poncifs… mais le public toujours intelligent ne s’y est pas laissé prendre, c’est cela qui a été le plus positif dans cette soirée, la capacité de réaction, de réflexion, et d’amour aussi, bravo pour le public… et merci au conférencier d’avoir provoqué à son insu et pas de son plein gré cette réaction… positive !
A tout bientôt.

Écrit par : Catherine Dc | 2009.09.15

Philippe Guillou ne m'a vraiment rien appris d'intéressant. Des banalités, des affirmations sans fondements, et une vision assez moche des relations amoureuses. Non, moi je ne pense pas que les femmes sont toutes attirées par les salauds. Et un homme qui ne s'engage pas, ne tombe pas amoureux, ou cesse une relation n'en est pas un non plus. Du moins, ce ne sont pas ces critères qui le définissent selon moi. A la limite, "idiot" parce qu'il ne sait pas ce qu'il rate. Mais bon....

J'ai trouvé que Philippe Guillou n'avait pas de répondant. Il est resté à la surface des choses et n'était visiblement pas capable d'aborder des points qui auraient pu nous éclairer de façon nouvelle. Parce que se demander pourquoi les femmes des riches sont belles (ce qui n'est pas toujours le cas) ne nous aidera pas à comprendre ce qui attire ou pas les hommes, ce qui les pousse à s'engager ou à préférer une aventure. Je pensais que le titre était une accroche humoristique, mais non, il n'en a pas plus à raconter sur le sujet. D'ailleurs ça m'a fait rigoler qu'il vienne me voir pour me demander "vous n'habitez pas à Antibes ?" Après ce qu'il avait dit sur les mecs riches qui habitent là bas, et que les femmes moches n'y ont pas leur place....Si il n'avait pas annoncé haut et fort son statut d'homme marié et fidèle, j'aurais presque pu croire qu'il me draguait...

Bon, sinon, j'ai rencontré au bar un homme charmant et gentil qui partageait mon point de vue. On va au ciné dimanche....
Grosses bises et à bientôt

Écrit par : Karine L | 2009.09.16

J’étais à la conférence hier soir pour la première fois. Je dois dire que l’ambiance y est sympa et détendue, mais nous sommes là pour être conviviaux !

N’ayant pas assisté à d’autres rdv, je ne peux apporter qu’une vision sommaire.

Votre exercice en organisant ce genre de rencontres est périlleux !
Il me semble que certaines personnes étaient là pour attendre des explications et des réponses précises
à leur questionnement.
Ce n’est pas possible
C’est comme si nous n’avions qu’un seul livre dans notre bibliothèque.
Je ne peux donner d’avis sur les interventions du conférencier, le domaine dont il parlait mettant inconnu,
Mais j’y ai glané quelques infos ou du moins matière à aller chercher plus loin si cela me tente.

Je disais exercice périlleux car vos rdv se situent entre la détente, un moment convivial et la présence d’un
Conférencier, c'est-à-dire LA personne qui a le savoir.
On peut donc regretter soit de ne pas avoir un cours magistral sur un thème, soit que le moment convivial est trop
court.

Personnellement même si c’était la première fois, je me doutais bien ce que serait cette soirée :
Ecouter une personne ayant un point de vue selon son domaine de compétences et entendre ce que
d’autres personnes ont à dire, leurs expériences, leurs doutes, leurs craintes, leur humour.

Je ne suis donc pas déçue.

Peut-être juste une petite remarque « négative »:
à certains moments vous étiez un peu trop entre vous, le conférencier et vous-même.

Et une petite remarque « positive » :
Vous savez désamorcer les moments critiques.

Je pense donc que je reviendrais.

Cordialement

Écrit par : Marie B | 2009.09.16

Il est vrai que ce n'était pas l'énergie habituelle, P. Guillou nous a fait sortir de nos gonds.
La soirée s'est voulue sur une tonalité s'appuyant sur la rigueur du raisonnement scientifique. Les idées étaient pertinantes, justes, intéressantes, mais parfois limitées quant à certains arguments évoqués.

J'ai trouvé que dans l'ensemble l'ambiance était bonne. Tu as fait preuve de beaucoup de souplesse et de finesse d'esprit en exposant et canalisant comme tu sais si bien le faire, une belle énergie pour t'adaptater à celle du conférencier et tenter de faire des liens pour ramener l'auditoire sur le thème principal du KF.

Quand au conférencier, je n'ai pas du tout apprécié les moments où il opposait voire dénigrait les femmes laides par rapport aux belles femmes. D'ailleurs tu l'as repris avec diplomatie. J'ai aussi admiré son humilité, son honnêteté et sa sincérité quand il était dans l'incapacité de défier tes interrogations. Tu as sû ouvrir le débat avec brillo pour faire avancer la réflexion et susciter l'analyse sur le sujet du jour.
Bravo!

Écrit par : Marie B | 2009.09.16

Alors concernant le débat, j'ai trouvé que cela était intéressant mais un peu trop scientifique et axé sur la psychologie expérimentale et un peu décalé par rapport au sujet ; cela manquait de sens pratique : les réponses aux questions posées étaient toujours à base de "prédominances" et "d'évolution" et nous n'avons pas bien perçu ce qui était annoncé dans le descriptif de la soirée ! .

Cela dit, j'ai passé un bon moment grâce aux échanges que j'ai pu avoir avec la personne que tu es venue placer à côté de nous, x. Pas de coup de foudre, mais personne très sympa que j'apprécierai de recroiser ...
Bien cordialement,
Jade

Écrit par : Jade P | 2009.09.16

C'est fascinant de voir comme une salle peut évoluer, se transformer en fonction de la "qualité" d'un intervenant. J'ai presque eu de la peine pour M. Guillou, tant il était lui-même à la peine. Il ne se positionne pas personnellement puisqu'il se contente de rapporter ses lectures. Nous avions donc un rapporteur, pas un intervenant capable de rebondir sur nos attentes et nos questionnements. J'étais juste soufflé lorsque 'il a pratiquement annoncé la défaillance définitive de la psychanalyse en enterrant Freud. Il y avait là un formidable appel à dialogue, mais j'ai préféré me taire, le sujet n'était pas là, quoique ....
A la fin de la séance, j'ai surpris M. Guillou en train de draguer une jolie personne, surprenant. Heureusement que j'étais là pour la protéger !!!!!! du coup je l'amène au cinéma dimanche....

Écrit par : Alain H | 2009.09.16

J'ai assisté lundi 14/09 à mon premier "café de l'amour", j'accompagnais une amie x.
Je tenais à vous remercier pour l'excellente soirée que j'ai passée même si l'intervenant n'a pas répondu à mes attentes.
Je n'ai pas été convaincue par le personnage et encore moins par sa théorie...
Ceci dit, je trouve le concept et l'ambiance très sympathique et j'ai beaucoup apprécié votre accueil chaleureux et votre talent d'animatrice.
Je suis prête à renouveler l'expérience et vous laisse mon adresse e-mail afin de recevoir le programme du café de l'amour

Écrit par : Véronique V | 2009.09.16

Salut Bénédicte,



Tout d'abord, qu'est-ce qu'un salaud ?


Ah, pour que les gentils, la partie n'est pas gagnée. Les salauds n'ont pas la partie facile; d'ailleurs, rien n'est jamais acquis: c'est la vie! Gentil /salaud,nous le sommes tous à tour de rôle.

La présentation que tu as faite de Philippe Gouillou était étincelante. À ses côtés, tu as rondement mené la soirée: vous faisiez équipe.
J'ai bien aimé le premier exercice." Pourquoi les femmes aiment les salauds?" était le thème de notre groupe. Nos langues et nos zygomatiques se sont déliés. Le rire et les petites pointes d'humour m'ont ravi.

Je n'ai pas toujours bien suivi les explications rationnelles et hormonales de Philippe Gouillou. Son exposé nouveau pour moi par moments était dense: n'étais-je peut-être pas pleinement à l'écoute? Philippe s'est posé en rapporteur et je l'ai trouvé humble et sincère quand il se trouvait dans l'embarras pour répondre aux questions de l'assemblée.

En conclusion,il est sorti de cette soirée qu'il faut limiter ses ambitions et construire.

Bénédicte, je te tire mon chapeau. Cette soirée m'a plu jusqu'à la fin du dîner…

Merci encore et bises

Bien à toi


Bruno.

Écrit par : Bruno Cames | 2009.09.16

Mon avis est mitigé:
- ambiance chaleureuse à l'accueil, échanges faciles entre nous
- Conférence-atelier = méthode inadaptée pour si peu de temps et tant de personnes, contenu connu
- "Repas", là cela manque de convivialité, l'installation ne s'y prête pas
Cela ne m'empêchera pas de recommencer à l'occasion

Écrit par : Karine P | 2009.09.18

La soirée fut très sympa bien que je n'ai pas du tout accroché avec l'intervenant qui m'a paru atteindre des sommets dans la superficialité !!! : Manque de définitions des concepts (qu'est ce qu'un salaud?) référence aux mathématiques à faire hurler un mathématicien même débutant, recours à la provocation de façon éhonté, et surtout manque de « fluence » dans expression.

Mais cette provocation peut être intéressante et vous avez sauvé l'exposé à plusieurs reprises.

Mais je le répète la soirée fut sympa, de par son organisation, son rythme et de la présence de personnes qui m'ont permis de passer un moment très agréable (et peut-être de futurs instants ..)
Je vais déserter quelques semaines le Café pour cause d'échappée dans les iles, mais je reviens en octobre.
Bravo et à bientôt

Écrit par : Bertrand G | 2009.09.18

A propos de la soirée avec P. Guillou ce lundi, je dois dire tout d’abord que vous, Bénédicte, avez des talents d’animatrice indéniables. Pour moi, c’était la première fois et j’ai aimé le concept. Je n’ai pas retenu grand-chose des paroles de P. Guillou que j’ai trouvé très confus. Mais je reviendrai car on y rencontre des gens sympathiques.
A bientôt donc.
Jeanne

Écrit par : Mathilde N | 2009.09.18

Tout d’avoir J’ai demandé à ma copine x de vous adresser son mail (celui que je vous avais communiqué était erroné)
D’autre part j’ai aimé la soirée du 14/09 grâce à votre pertinence et votre professionnalisme pour canaliser l’intervenant et l’ambiance que vous savez créer.

Ph GOUILLOU ne m’a pas convaincue et sa théorie pas trop
Il n’a pas répondu à mes attentes, ni à mes questions

Chez « VOUS » en tout cas c’était bon enfant et agréable
Nous avons dîné avec Catherine et son ami, très cool

Pouvez-vous me préciser ce qu’on fait lors des psychodrames comme lundi 21/09 et me donner un exemple

Écrit par : Laurence D | 2009.09.18

Je ne vous cacherai pas que j'étais très déçue de la conférence et heureusement que vous étiez là pour recadrer cette présentation; Pour de la vulgarisation c'était pire que "Voici".

Cependant, je trouve le concept du café de l'amour plutôt sympa. Il me faudra juste bien cibler les soirées afin de rencontrer aussi des personnes qui puissent m'intéresser.

Et à propos, pouvez-vous m'en dire plus ( contenu, déroulement, horaires) sur le stage avec Pierre Yves Brissiaud (que je ne connais pas). Je pense venir pour Donald Walsh. Prévenez-moi des dates limites d'inscription.

Bien sincèrement,
C

Écrit par : Corinne B | 2009.09.18

En effet, je suis venue pour la première fois hier soir au cafédelamour.
En fait, je ne sais pas quoi penser ! Votre accueil est très sympathique, bien que nous n'ayons pas eu l'occasion de parler ensemble ; la salle est agréable et bien située à Paris ; les personnes présentes étaient détendues et décontractées pour ce que j'ai pu en voir ! En effet j'étais assisse entre un couple qui se tenait la main et un jeune homme qui appelait sa mère au téléphone !

Concernant l'intervention de P.Guillou, je suis plus sévère car je n'ai pas aimé du tout ! Pour moi, cela n'avait aucun sens ! c'est le type même du faux intellectuel !
De plus, la formulation des questions : "Pourquoi les femmes préfèrent les hommes mariés ou préfèrent les salauds" me choque car cela continue à dire que les femmes sont dérangées et/ou "maso". Je ne me reconnais pas dans ce genre de débat. Je n'ai peut être rien compris !

Pour l'instant mes impressions sont plutôt réservées et je ne sais pas si je participerai à une autre séance.
Je vous réponds en toute sincérité et sans aucun réproche et/ou critique car vous avez personnellement beaucoup d'énergie et de talent.
Bien à vous

Écrit par : Chrystelle D | 2009.09.18

Le sujet était tres interessant, l' intervenant avait des choses à dire , basées sur du factuel, ce qui a géné sans doute certaines participantes peut etre trop étroites d'esprit ou aigries pour comprendre/accepter la vie réelle...

Il aurait été passionnant de le laisser s'exprimer un peu plus... Mais il y a le livre !

D' un autre coté, il n'était peut etre pas trop habitué à s' exprimer en public et à la confrontation orale ( c est un chercheur !)....

Écrit par : Jean P | 2009.09.18

Merci d'avoir invité mr goulliou dont j'avais lu le livre qq années auparavant; Il me semble qu'il indiquait dans son livre que la beauté féminine est le reflet d'une meilleure fécondité, mais aussi de la présence de "bons gènes ", propos qui me laissent perplexe car comment expliquer la survie au fil des générations des femmes laides ? C'est méconnaître l'épigénétique qui est la modulation de l'expression des gènes sous la pression de l'environnement chez un même individu ; ainsi une femme très belle peut engendrer une progéniture tarée si par exemple elle consomme des produits toxiques à certains moments de sa grossesse ou adopte une alimentation franchement déséquilibrée. Ce qui est réconfortant d'une certaine manière car, à l'inverse, un mode de vie plus naturel peut modifier de façon bénéfique l'expression d'un patrimoine génétique initialement altéré. C'est pourquoi je me méfie de certains propos réducteurs mais qui ont au moins le mérite de lancer le débat et la reflexion .

Écrit par : Pierre B | 2009.09.18

Personnage sympathique et intéressant, j'ai l'impression qu'il n'avait pas trop de matière sur le sujet en tout cas il a répété plusieurs fois les éléments. J'aurais aimé personnellement avoir plus d'info sur comment éviter les salauds, là il a simplement dit que si on était titillé par quelqu'un : PRUDENCE..

C'est un peu mince pour moi... Mais l'idée est de ne plus tomber sur des salauds n'est ce pas ? ;-))))

Concernant l'organsiation, j'ai entendu autour de moi que tout le monde avait faim, peut être qu'il faudrait (enfin c'est une suggestion avancer le commencement à 19 h 30 autour un apéro dinatoire et ensemble conférence, ainsi les gens penseraient moins à leur estomac.

En tout cas vous avez toujours la pêche et le sens de la répartie;-)))

Écrit par : Valérie P | 2009.09.18

Pour être honnête, j'étais venue sans à priori, désireuse d'entendre, partager, "benchmarker",...

J'ai été déçue par la qualité des interventions de Philippe.
Je ne porte aucun jugement mais je l'ai trouvé dispersé, n'ayant pas réellement structuré ses interventions, confus.
Il s'est même mis en dehors de la soirée en disant "moi de toutes façons, je suis marié, casé, fidèle,..", comme s'il n'était pas avec nous mais juste "spectateur".

Vous avez su le ramener vers ce qui m'intéressait : comment traduire tout ça dans la vraie vie!

Mes voisins ainsi que 2 personnes avec lesquelles nous avons discuté en bas partageaient le sentiment suivant : le concept est intéressant mais très lié à la qualité des orateurs.
Pourquoi ne pas prévoir 2 intervenants et vous pour mener une sorte de table ronde, avec des questions de la salle ?

Pour ce qui est des exercices, je pense qu'ils sont intéressants pour préparer le reste de la soirée (le dîner) mais l'agencement de la salle ne s'y prêtent pas vraiment : difficile de discuter à 5 assis côte à côte sur une banquette.

Je souhaite ces remarques constructives, et espère trouver le temps de revenir à un prochain Kfé .

Bonne continuation et ne baissez pas les bras! Nous avons besoin d'espace et de temps comme ceux que vous organisez...

Écrit par : Soraya K | 2009.09.18

J'ai bien apprécié cette soirée car j'ai trouvé l'intervenant plus subversif que les intervenants d'une soirée précédente à laquelle j'avais participé le 24 août dernier (il s'agissait d'un couple dont les noms m'échappent... c'était une première participation des Cafés de l'amour pour moi et j'avais été globalement déçue... trop d'exercices dans la salle et peu de participation des intervenants)
Beaucoup de choses ont été dites hier soir et ce qui serait super sympa de votre part (si vous avez le temps !), c'est que vous m'envoyer un bref résumé du "pourquoi les femmes aiment les salauds et quelles sont les solutions pour les éviter" (Je souhaiterais faire part de cette soirée à mon entourage et parrainer éventuellement quelques collègues au Café de l'amour...).

Bien à vous,

Écrit par : Sophie B | 2009.09.18

J'ai trouvé la soirée plus molassonne que la dernière séance, non pas que le sujet n'était pas intéressant, mais qu'il n' a pas été clairement défini avec un fil conducteur. Je pense que cet intervenant a voulu tout balayer et du coup cela semblait plutôt confus même pour lui.

Encore une fois, tu as du le tirer à nous pour qu'il y ait une petite effervescence dans les échanges.

Un ton de gravité, de doute de sa part. Son bouquin est sûrement bien, mais à déguster en se posant tranquillement.

Une fois de plus nous sommes très nombreux (tant mieux pour la vie de ce KF, pour les rencontres?), mais comment gérer les choses pour qu'un dynamisme puisse se créer ?Certaines personnes ne voulant pas être filmés se mettent un peu en retrait, alors faut il filmer systématiquement ?Il est vrai que je ne viens que depuis 2 lundis.

Mais je continuerais à venir.

Écrit par : Guillaume V | 2009.09.18

Je n'étais pas présente à la soirée: Néanmoins, je connais P. Gouillou depuis plusieurs années (+/- 15 ans....).
Je suis une de ses amies 'intime' comme on dit. A savoir que je connais sa famille et qu'il sait qu'il peut compter sur moi et mon foyer en cas de pépins... mais je le connais aussi suffisament pour connaitre ses forces, ses faiblesses, ses qualités et ses défauts...
Je me permets d'intervenir concernant tous les commentaires que je viens de lire attentivement...
A vous lire, il n'en est qu'un piètre orateur... Je dois avouer que ce reproche ne me choque guère... Tout le monde n'a pas le 'truc' de parler en public.... et ne le connaissant pas vraiment 'expansif'....
Sa 'supposée' superficialité : alors là, non, 10000 fois non : avant d'avancer une idée, il aura regardé sa validité scientifique, vérifié les protocoles d'études etc etc...
En une soirée, il ne peut exprimer l'entendu de ses connaissances sur un sujet... donc il avait le choix de se canaliser sur un domaine à fond ou faire une synthèse (qui laisse donc sur sa faim car on n'a pas la profondeur du sujet abordé).
A présent, j'en viens sur ma vie personnelle et les réaction de P. Gouillou lors de mes confidences....
Oui, à maintes reprises, il m'a choquée car je ne 'voyais' ses propros qu'au 1er degré. En les transposant en 'paraboles' et cela aura un tous autre sens.
Et je dois avouer que j'arrive à présent à prévenir et me premunir de situation embarrassante grace à ses arguments... et à conseiller efficacement mes amies et amis dans leurs déroulements de vie amoureuse...
Certains intervenants de ce fil semblaient déplorer le manque de sentiment, sauf que P Gouillou ne s'est pas positonner sur ce registre, mais sur une analyse beaucoup plus scientifique donc plus 'froide'.
Le fait qu'il vous ait fait autant réagir (meme négativement) prouve qu'il n'a pas été aussi insipide que cela... mais qu'il a surement manqué un temps de débat et de discussion....
(excusez les manquements d'accents circonflexes qui n'existent pas sur le clavier italien... ou autres fautes car je suis précisemment en Italie).

Écrit par : Christine B | 2009.09.19

j'apprécie la convivialité de votre café, votre animation "liante" et pragmatique, le lieu est bien situé , mais c'est un peu froid, les gens se sentent à l'aise, et s'expriment, se parlent , c'est bien !
l'orateur n'était pas bon cette fois ci, mais il avait qq idées intéressantes, certains dans la salle avaient des choses intéressantes à dire, on aurait aimé les entendre
le plateau repas fait fuir .....

A bientôt , continuez !

Écrit par : Bérénice C | 2009.09.22

Pourquoi les femmes les plus belles, féminines, fragiles,
sexy...préférent les salauds, macho, violents etc...?
Question posée en petit groupe à des jeunes de 12 ans : Réponse : simple parce qu elles veulent étre protégées. Le plus violent de la classe le caid fera l affaire tant qu il tiendra le haut du pavé. S'il se fait corrigze dans une bagarre , il perdra sans doute la fille, la face..tout... dur d étre un dur.
Etant un homme je ne m'était jamais posé la question mais je vois une certaine logique dans la réponse.. du vécu.
Les femmes bélles sont séduite par les salauds..parce qu'elle se sentent rassurées..

Écrit par : Yann D | 2009.09.30

Je me doute bien que les conférences ne se ressemblent pas
Cependant le thème proposé méritait plus
Je ne vous cache pas que j ai été déçu par l'intervenant.
Je ne mets pas ici en cause ses compétences de psy mais permettez-moi de vous dire qu'il n a aucun talent d orateur
Il donnait l impression de ne pas maîtriser l'ordre du jour, perdait régulièrement le fil, était confus .
Heureusement que vous étiez là pour le recentrer.
J espérais en apprendre plus sur la nature humaine, les relations au combien complexes entre hommes et femmes
Entendre des généralités ou des stéréotypes n avaient rien d enrichissant.
En vous quittant hier j'ai discuté avec une jeune femme qui venait pour la 2e fois et qui me faisait part d'une nouvelle déception qu'elle attribue à la qualité des intervenants.
Ils sont sans doute bons experts, écrivains mais mauvais conférenciers.
Mauvaise journée, fatigué... Sont peut etre des explications
Attendons le prochain kfé pour nous faire une opinion

Écrit par : Jimmy C | 2009.09.30

Pour la conférence, pas terrible, mais je pense que c'est juste un pb de maîtrise de la parole en public.

Pour le x ; je ne sais pas...Il a l'air d'être très en demande et je suis un peu échaudée par 13 ans de vie commune avec un jaloux maladif.....il me faut de l'air...Je creuse quand même, mais sans trop y croire.

Écrit par : Sabrina D | 2009.09.30

Mais, sinon, j'ai trouvé le public moins enthousiasme vis-à-vis du contenu du sujet que la semaine dernière (il faut reconnaître que lorsqu'on parle de sexe, le public est plus excité). Alors, peut-être que pour les habitués de cette réunion, les propos ont été banals et pas assez approfondis. Mais en 1 heure 30, comment approfondir ce sujet ?

J'ai trouvé que le sujet, pourquoi les femmes aiment les salauds ? a été correctement expliqué. Car, en chacun de nous, il y a toujours une partie "animale" qui ressort. Donc, selon notre conscience, notre désir, on fait le "salaud" ou la "salope". Et c'est une forme de jeu que de se montrer plus fort, plus malin afin d'attirer l'autre.

Moi, je suis tombée sur un "salaud" qui m'a piégée pendant presque 5 ans. Et c'est par un coup dur (vol dans mon portefeuille) que j'ai pris conscience qu'il est allé trop loin. Et grâce à une thérapie, j'ai pris du recul et réfléchi à ma situation de "victime".

Maintenant, je sais pourquoi ce genre de personnes m'a attiré.

Aujourd'hui, je suis avec Laurent. Et je sais qu'il n'est pas un salaud. Ca se ressent. Je suis vraiment heureuse.

Je vous souhaite bon courage pour la suite !

Écrit par : Marie G | 2009.09.30

1/ Ravi d'être venu, même si le fait d'être loin m'a imposé de partir sans avoir la joie de "concrétiser" certaines rencontres, de partager avec les convives et vous mêmes lors du repas.
Mon expérience me permet de vous dire, hélas, que je ne viendrai pas souvent le lundi!

2/Je suis ravi également de milieu que fréquente votre club: tous les âges, toutes les milieux, mais cool et plutôt BCBG. Ce que j'aime!...

3/ Ben, disons-le tout cru, coquin et homme célibataire "oblige"(on ne se refait pas!!), j'ai "craqué" pour 3 dames de genres pourtant très différents. Mais n'ai pu, pour les raisons ci-dessus évoquées, aller plus loin.
A ce propos, Annie, STP, si tu sais encore qui était la dame avec qui tu m'as initialement placé (côté TV), aux cheveux courts, blonde, qui était avec Françoise, toutes deux également nouvellement inscrites ? Bon, je pense que non, il y avait tant de personnes... Tant pis pour moi...
Et puis il y avait la dame très "classe" juste en face de moi (elle était juste à côté du monsieur qui a 2 reprises a été le porte-parole de son groupe).
Bon, je ne rêve pas, comme dit dans la soirée!!

4/J'ai aimé Philippe Guillou. Mais, malgré ses mises en gardes au début de sa conférence, c'est un scientifique et tout était présenté selon une procédure strictement statistique, "modélisée". Je crains fort que ses explications n'aient été ni comprises par tous, ni convaincantes pour certains.
IL MANQUAIT L'IRRATIONNEL, (le non-scientifique), L'AMOUR, le REVE. Comme Philippe l'a pourtant maladroitement dit, l'irrationnel humain n'est pas incompatible avec le rationnel scientifique. Encore faut-il avoir la capacité de le communiquer à l'assemblée, ce qui n'a pas été le cas!!

En résumé:
1/ adaptez-vous à votre auditoire, qui n'est pas exclusivement "intellectuel" (je n'ai pas dit "idiot", c'était évident hier, j'ai bien observé l'assemblée, en bon "analyste" que je suis!); mais les gens cherchent du rêve, offrez-lui ce qu’ils cherchent; s'ils sont là, c'est qu'ils sont "en souffrance";

2/ Soyez concrets. Des exemples, afin de trouver l'amour, puisque c'est ce que TOUS cherchent! DU CONCRET: QUOI FAIRE POUR ENFIN TROUVER LE BONHEUR???!!!!

3/ SVP, Bénédicte, ne soyez pas le faire-valoir intellectuel de votre conférencier. Il est assez grand pour démontrer sa théorie, c'est son "job", il sait de quoi il parle, il a l’habitude des « parterres ».
Vous êtes convaincue, vous êtes sur la même longueur d'onde que votre intervenant. La chose est évidente.
Mais votre rôle, à mon avis et au regard de ce que j'ai vu hier soir, est de vous faire l’intermédiaire entre l'auditoire et l'intervenant. Ce qui évitera l'intervention, peu affable il est vrai, mais JUSTE, de la dame qui n'en pouvait plus d'entendre depuis 1 heure "atome" et "procréation" (ou équivalents) quand elle voulait entendre "amour" et « sentiments »!!!

En bref, mes bien chères organisatrices, c'était super pour moi, mais, si vous voulez le succès lors vos soirées, dans la bonne humeur partagée et avec le moins de critique possible de la part d’un public, par définition, toujours prêt à l’ « ingratitude » et à la critique facile, soyez plus attentive à votre public ! C’est une forme de respect, sinon « intellectuelle », au moins « commerciale » !
Et vous n’en serez que plus « gagnantes » et récompensées, je pense !

Écrit par : Christophe G | 2009.09.30



Les commentaires sont fermés.



Déjà plus de 900 abonnés twitter suivent le Café de l'Amour !