Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Intervenants récents

Mardi 13/10 avec Aashti Toussignant

574.jpg



ET SI JE DISAIS OUI À L'AMOUR ?
Reconnaître son héritage d'amour pour accueillir une belle relation



Reconnaissez-vous l'héritage spirituel que vous avez reçu de votre lignée familiale et trans générationnelle ? Nous en avons tous un ! Le  faites-vous fleurir ?

Pour Aashti Tousignant, nous avons dû enfant apprendre rapidement à bien nous comporter. Adulte, au-delà des règles et des codes de bonne conduite, est-ce que nous vivons, exprimons qui nous sommes vraiment, tout au fond ? Est-ce que nous nous aimons? Reconnaissons-nous la nature des peurs et des croyances qui nous séparent de notre élan vital et perpétuent le cercle vicieux du contrôle, de la solitude et trop souvent...de la souffrance?
Il est temps de reconnaître et dire OUI! à son héritage d'amour afin  de le laisser grandir, vivre en soi et le partager dans la relation avec l'autre.

Mardi, au café de l'amour, avec Aashti*, nous créerons un espace, un temps ou nous pourrons risquer en toute confiance de nous dire enfin Oui !. Dire OUI, c'est accueillir ce qui est,  sans jugement, sans vouloir changer, c'est embrasser avec bienveillance chaque instant. c'est d'être responsable dans le vrai sens du terme c'est- à dire:  able to respond .  C'est ce qui permet de laisser mourir ce qui est déjà mort et renaître comme le printemps à la spontanéité, la simplicité et la joie d’être soi-même. Au-delà des techniques, Aashti* favorise une reliance Corps- Cœur- Tête, un art d’Etre au présent, pour devenir disciple et maître de soi-même.

Aashti*, québecoise, est diplômée de plusieurs approches psycho-corporelles, énergétiques et thérapeutiques : psychologie transpersonnelle, counselling et relation d’aide, rebirth, astrologie, rêves, méditation thérapeutique, masssothérapie, danse créative, Tai-Chi et art –thérapie.  Son travail s'articule autour de quatre grands volets : la psychologie transpersonnelle, le néo-chamanisme, la méditation et la créativité.  Elle a développé  des approches  originales: La Transe-Mission Familiale et l'astrologie Expérien-Ciel.  Elle a fondé l'École In-Tuition Québec-Europe.  Depuis 1990 , Sa  mission consiste à accompagner et favoriser le plein épanouissement de l’individu dans toutes ses dimensions (physique, émotionnel, mental et spirituelle),  pour que  l’être se réalise et puisses accomplir sa mission de vie.  Elle partage son temps entre le Québec et la France. 

2009.10.06 09:14 Publié dans Intervenants récents | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook | |

Commentaires

Bonjour,
Serait-il possible de participer à la séance de mardi 13 octobre.
Par avance merci
Isabelle

Écrit par : isabelle | 2009.10.11

Je me suis senti isolée ( entourée de 3 personnes en train de décrocher. La canadienne m’a interessée par son épaisseur et sa profondeur. Sa séance a trouvé une forme d’écho en moi ; même si j’ai la sensation que ce n’est pas mon actualité immédiate.

J’ai partagé mon plateau repas avec le thérapeuthe x, ce qui m’a évité de dîner seule et surtout permis d’échanger avec lui.


Je vais tester la conférence du 19 /10 qui correspond + à mes préoccupations actuelles et donc merci de m’inscrire à la conférence mais pas pour le repas


Dans le cadre du salon nouveau départ, faut-il s’inscrire pour obtenir un diagnostic amoureux ? Quel coût ?

Écrit par : Carole D | 2009.10.16

Bonsoir Bénédicte ,

je le trouve vraiment sympa ce café de l'amour, mais avec vous en plus, ça fait une sacrée différence, c'est un plaisir de vous voir en action ! C'est ça l'incarnation, le vivant, le sensible et en la matière vous êtes un chef.*
Je crois que Molière aurait été fou de vous s'il vous avait rencontrée à votre café ; il aurait adoré votre rire sur la vie et votre magistral don de mettre en communication, en relation : les choses, les êtres, et les situations.....

en ce qui concerne ma petite personne :

J'avais passé une journée de merde comme il y en a parfois dans le boulot et jusqu'au bout, à tel point que le stress m'avait fait oublier le sujet de ce soir ayant relation au chamanisme intérieur qui m'intéresse pourtant beaucoup, vaste sujet passionnant..........

On pourrait dire que c'était bien verrouillé dans toute ma petite personne, mais la Québecquoise avait plus d'un tour dans : pas son sac en tout cas,............ !!!
Comme je suis assez bon public, j'ai ressenti tout cela très fortement et à la fin de la soirée.
Mon Hiroshima de la journée n'était plus qu'une BD pour archéologue urbain........

Sympa le voyage, dur dur les souffrances sur les livres ouverts des visages, mais bravo à tous ceux qui ont essayé car ce n'était pas si évident en si peu de temps.

Belle nuit belle soirée
j'aurai grand plaisir à venir encore et encore à votre café
Bien à vous
Bérénice

Écrit par : Bérénice F | 2009.10.19

La soirée d'hier soir était passionnante; j'ai vécu un moment très fort; j'ai pleuré en pensant à ma maman que j'ai perdue en Avril dernier, mais j'ai réalisé une nouvelle fois tous les trésors qu'elle m'a laissés, et tout l'Amour qu'elle m'a donné.

Je suis sortie de cette soirée très heureuse d'avoir reçu tout cela ayant très envie d'en profiter et de le fructifier; merci beaucoup Bénédicte de me faire vivre des moments si forts!

Excellent semaine à toi.

Écrit par : Séverine B | 2009.10.19

Bonsoir Bénédicte,
Je tenais à te dire que j'ai bien apprécié cette soirée avec Aashti (contrairement à certains voisins grincheux, mais ce doit être dans leur caractère de toujours râler).
C'est pourquoi je prends le temps de t'écrire ce petit mot d'encouragement, pour compenser les éternelles critiques des éternels râleurs.
Je ne m'attendais pas du tout à ça, mais ce fut une bonne surprise. J'ai vraiment pu ressentir tout l'Amour que je porte en moi, et j'en suis ravi.
Je suis d'accord avec tout ce qu'elle a dit, notamment sur la recherche et la quête de l'amour à l'intérieur de soi, avant de prétendre le trouver à l'extérieur, d'où l'intérêt des démarches d'intériorisation et de méditation.
Donc merci.
Une fois de plus, comme toujours, je ne regrette pas d'être venu.
Tes intervenants sont tous épatants.
A bientôt,
Etienne

Écrit par : Etienne V | 2009.10.19

Je n'ai pas accroché. Trop lent, trop de répétitions, trop de "maman". Sûrement que certains ont été en résonance et donc en avaient besoin. J'ai dépassé ce stade. 3 nouvelles venues sont parties et d'autres sont restées assises comme moi. Désolée.
Marie

Écrit par : Marie G | 2009.10.19

J'ai bien joué le jeu.
Dans mon jeune temps, avant de me lancer dans la psychanalyse, j'ai fait beaucoup de "développement personnel", et avec votre intervenante je me suis sentie renvoyée là. Avec un certain plaisir.

Je m'inscrirai probablement à d'autres réunions ultérieures et tâcherai de le faire en temps et en heure !

Écrit par : Emmanuelle L | 2009.10.19

Désolé, j’ai fait partie des rares personnes (je pense) qui n’ont pas « collé » au jeu ou « joué le jeu »! (tout le monde n’est pas honnête, c’est acquis ?…)

Pourquoi n’étais-je pas ce soir-là « dedans »?

- parce que, né en 1954 d’une famille naturellement très respectueuse de la nature et m’élevant dans ce respect absolu (et, somme toute, totalement basique), et bien avant que le mot « écologie » soit à la mode, je n’ai jamais oublié (malgré les vicissitudes de la vie) que la terre (le sol) était l’alpha et l’oméga de tout être vivant ; je n’ai donc pas eu besoin, ainsi que l’a exprimé avec émotion l’intervenante « so-parisienne », de devoir suivre vos cours pour apprendre la base, l’essentiel qui me semblent (pour moi) tellement évidents…J’ai pris conscience, en cette période de folie violente et chaotique, que je suis (tristement) privilégié et si riche de mon éducation ! …
- de la même façon, il ne pas paru utile de « jouer » à l’(amér)Indien (que je ne suis culturellement pas, désolé) pour « sentir » la terre (le sol), l’âme de la Terre.
Rigide (en fonction de mon éducation, mon corps n’existe pas ou si peu), les yeux fermés au milieu du désert djiboutien (d’où je viens et vécu trois ans), ou dans mon petit appart’ peri-parisien actuel, je « vis », je « sens » « ma » terre (celle de YAB, de N. Hulot)…L’introspection (je suis analyste de métier) est naturelle depuis mon adolescence. J’observe, chaque matin, dès que mes yeux sont ouverts jusqu’à ce que l’endormissement me prenne…Donc, ce soir-là…
- preuve que l’exercice était artificiel : la séquence des « yeux dans les yeux » : les femmes ne regardaient… que leurs congénères. Eloquent , non, du point de vue sociologique, non, Aashti ?

En conclusion : terriblement « parisien », cet exercice n’était vraiment pas pour moi !

Pourtant, j’ai, avec la force de ma (très modeste) personnalité, positivé : avant la séance, profitant du retard, puis en partant du kf, j’ai merveilleusement lié connaissance avec deux dames.
« So-delicious » !…
Sans doute une bonne raison de revenir…

En espérant ne pas vous avoir (trop) choqué !
Mias si sincère !...
Bertrand

PS : je suis prêt à m’entretenir téléphoniquement[1] (ou par mail) avec Aashti, si elle a des questions précises…
Cordialement,
Re- Bertrand

Écrit par : Bertrand B | 2009.10.20



Les commentaires sont fermés.



Déjà plus de 900 abonnés twitter suivent le Café de l'Amour !