Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Choisir le café près de chez vous

Michel Schittecatte, Dépasser nos blocages, sortir de nos figements...

Mercredi 8 février au Café de l'amour de Bruxelles

Accueil 18h30, début 19h30, souper 21h30

À la Fattoria, 1 boulevard du Souverain

Bruxelles

 

Pour s'y rendre : ici



POURQUOI CE QUE NOUS DÉSIRONS LE PLUS NOUS FAIT-IL LE PLUS PEUR ?
Dépasser nos blocages, sortir de nos figements...


Michel Schittecatte

www.guerirletrauma.com

 

Pour nous ouvrir vraiment à l'amour, il s'agit d'abord de dépasser les peurs et les blocages qui y sont liés, et qui sont dus à nos traumatismes. Proposer à des hommes, des femmes, "d'ouvrir" leur coeur sans leur avoir d'abord appris à le "protéger" reste objectivement (très) dangereux, selon Peter Levine*, un psychologue/éthologue américain révolutionnaire.

Paradoxalement l'amour (le lien affectif) constitue avec le mouvement, le principal antidote du traumatisme. Or, le traumatisme, qui fait partie de la vie, ne relève pas de la condamnation définitive. Il peut même nous transformer et devenir une extraordinaire source d’évolution.

Lundi, au café de l'amour, Michel Schittecatte*, psychiatre formé par Peter Levine* expliquera de façon théorique, mais aussi pratique, concrète, à l'aide de volontaires, que pour guérir les traumatismes nous n’avons besoin ni de thérapies sophistiquées ni de médications chroniques, mais d’une compréhension, à partir de l’observation animale, de sa nature physiologique. Il montrera le processus qui permet aux symptômes de diminuer, aux déclencheurs de la peur, de la panique et de la colère de « s’éteindre». 

*Michel Schittecatte, psychiatre agrégé, expert judiciaire, hospitalier pendant 30 ans, a mené une recherche appliquée dans le domaine de la neurobiologie, la dépression et le sommeil. Des expériences personnelles l'ont mis en contact avec les thérapies dites "alternatives" en particulier de type "psycho-corporelles" (Massage Camilli, Tantra, Méditation, Biodanza..) puis à rencontrer le Dr Peter Levine* et à éditer et traduire en français son livre "Réveiller le Tigre, Guérir le Traumatisme". Formé en Hollande à sa méthode thérapeutique dite de "Somatic Experiencing®", il a exercé comme praticien et superviseur, ce qu'il nomme "l’expérience professionnelle la plus enrichissante de sa vie". Il diffuse les concepts, à son sens révolutionnaires, du Dr Levin afin que toute personne traumatisée puisse en bénéficier.

*Peter Levine, psychologue/éthologue américain,  auteur de "Réveiller le Tigre. Guérir le traumatisme", a développé et enseigne à travers le monde.une méthode thérapeutique dite de "Somatic Experiencin®". Elle repose sur les découvertes récentes en neurosciences qui permettent de comprendre la manière dont le système nerveux central et le corps gèrent les évènements à forte connotation émotionnelle.



Commentaires

J'ai apprécié cette soirée. J'ai trouvé ca très intéressant surtout la dernière partie (la petite séance privée).
Sinon pour ce qui est de l'endroit, j'ai trouvé la salle agréable. Pour les déceptions, à part que je n'ai pas pu suivre le tableau de mon côté tout était bien.

A bientôt

Amandine

Écrit par : Amandine B | 2010.01.26

Tout d'abord je tiens à te remercier pour ton accueil.
Je suis désolé de notre manque de sociabilité, on est tous les deux très timides et c'est difficile d'aller spontanément parler à quelqu'un que nous ne connaissons pas, du coup à part x on ne peut pas vraiment dire que nous ayons rencontré quelqu'un, ça viendra ...

La soirée futt très intéressante et m'a personnellement interpelé sur de nombreux points, j'ai trouvé cette approche très constructive et non-dévalorisante/non-traumatisante pour le patient.

Aucune déception, j'ai trouvé le contexte et le contenu conforme a mes attentes et à mes valeurs
A bientôt
Thibault

Écrit par : Thibault C | 2010.01.26

Je profite de l'occaz pour une petite remarque... À chaque fois, dans la file qui "n'avance pas" on se demande pourquoi cela prend autant de temps d'enregistrer les entrées ? Et pourtant ils sont 2 !
Et une seconde... le choix de boisson pourraient être un peu "moins pauvre"... Avec le succès des Cafés, Hagen Daz rentabilise bien sa location !!! Enfin, l'important se situe au niveau des intervenants et je reconnais qu'au fil des mois j'apprends bcp... Bref, je cite et salue régulièrement ton initiative et ai entraîné à plusieurs reprises différents amis... Bravo !

Écrit par : Sophie B | 2010.01.26

J'ai accompagné x, qui a beaucoup appris et en est revenu contente. Pour moi c'est le plus important.

J'ai aussi appris des choses difficiles à mettre en oeuvre dans le travail ou en amour mais toujours intéressant à garder en mémoire.

A défaut de m'aider vraiment, j'ai compris certain de mes mécanismes de décomposition du problème, de fuite et de spasme post traumatiques.
Et ce comprendre c'est toujours agréable.

Si je dois donner un défaut pour l'amélioration potentiel, l'excès de reprise du créateur de la méthode, il est cité trop de fois, comme admiré. J'aurai trouvé moins frustrant qu'il soit présenté au début puis plus cité tout les paragraphes lors de l'exposition de la méthode. Mais en même temps ça se fait et ça peut être légitime pour lui.

Bonne journée et surement à une prochaine conférence.

Écrit par : James H | 2010.01.26

Bonsoir, Bénédicte.


Le silence est tombé dans la salle aux premières paroles de Michel Schittecatte. D'une voix douce, il nous a expliqué qu'un traumatisme n'était pas forcément triste et qu'il fallait le résoudre pour qu'il ne se reproduise pas. Il nous dit encore que le traumatisme fait partie de la condition humaine.
Toujours dans le silence, Michel nous a expliqué notre fonctionnement en prenant pour exemple celui des animaux. Il nous dit encore que la souris attaque le chat quand il n'est plus là pour libérer son énergie: nous agissons de la même façon. Fuite ou combat?
Et le figement? On n'y entre pas, on utilise son contenu pour accéder au para sympathique ventral. Ces termes,qui au départ, me paraissaient mystérieux,ont trouvé une signification au coirs de la conférence.
J'ai bien aimé les deux exercices que l'on a fait " en couple". Ils sont inhabituels et amusants. Ma voisine C avait de l'éclat.
Toujours en silence,d'abord curieux puis capté, j'ai assisté au travail du psychiatre. Grand moment touchant dans l'intime et le confidentiel. Je tiens à remercier B car dans son ressenti, je m'y suis retrouvé.
Un double et grand merci à toi Bénédicte pour cette soirée qui m'a fait toucher du doigt la règle d'or " On doit être en lien dans tout ce que l'on fait."

Bien à toi

Bises


Bruno.

Écrit par : Bruno Cames | 2010.01.28



Les commentaires sont fermés.



Déjà plus de 900 abonnés twitter suivent le Café de l'Amour !