Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

PRESSE, MÉDIAS

Le café de l'amour dans les DNA

logo-1.jpg
Vendredi 11 juin 2010, les DNA annonçaient l'ouverture du café de l'amour de Strasbourg
20100611_DNA045558.jpg

Article paru dans l'édition du
Vendredi 11 Juin 2010

International
Le concept se déclinera à Strasbourg mardi prochain

Une soirée au Café de l'Amour


Chaque lundi, hommes et femmes se réunissent dans un café des Champs-Elysées à Paris pour décortiquer le sentiment amoureux, tenter de comprendre le sexe opposé et trouver l'âme soeur.

Paris.- Bureau DNA
Bénédicte Ann est née le jour de la Saint-Amour, et ce symbole a guidé toute sa carrière. Cette Colmarienne d'origine a créé une agence de rencontres quand elle était étudiante en psychologie pour savoir « comment trouver un homme sans déprimer », avant d'être consultante en relooking et de créer le Café de l'Amour.  Le concept est né un soir de la Saint Valentin 2004. Après un parcours sentimental houleux (elle a deux enfants de 18 et 13 ans de deux pères différents), Bénédicte Ann souhaitait ...

Élodie Bécu

DNA.jpg

Jeudi 16 juin, synthèse de la soirée du 15

Article paru dans l'édition du
Jeudi 17 Juin 2010



Strasbourg / Premier « Café de l'amour » mardi soir

Et si on parlait de sentiment

 

Le « Café de l'amour », créé à Paris il y a six ans, a débarqué mardi soir à Strasbourg et réuni une salle comble de personnes avides de parler -et d'écouter parler- d'amour.

Ambiance surchauffée à l'étage du restaurant Au Canon ce mardi soir. A croire qu'à défaut de se vivre, l'amour se dit, l'amour s'écoute, l'amour s'observe. Et l'audience d'une centaine de personnes de ce premier Café de l'amour strasbourgeois est avide d'explications.  La question qui brûle toutes les lèvres : « Faut-il s'aimer soi-même avant de pouvoir aimer ? Et comment y arriver ? Vaste débat auquel il est bien difficile de répondre en deux heures de temps. Et ça, c'est le rôle un brin périlleux ...

Barbara Romero

(*) Editions Albin Michel. Plus de renseignements sur www.cafedelamour.com. Participation : 10 € en prévente, 13 € sur place. Possibilité de dîner sur place après la conférence.
20100617_DNA026530.jpg

2010.06.18 01:46 Publié dans PRESSE, MÉDIAS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |