Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Intervenants en Belgique

Lundi 9/10 avec Robert Neuburger à Bruxelles

À la Fattoria  

À l'étage 
1, Boulevard du Souverain

1170 Watermael Boisfort

 
Plan : ici

                                     

Unknown.jpeg

Réservation impérative de préférence par mail 

à reservations@lecafedelamour.fr ou 0612782630, (Accueil à partir de 19h00) 

 

VIVRE ET EXISTER, C'EST LA QUESTION !

Le plus intime et fragile des sentiments et ses répercussions dans la relation amoureuse


Comment se construit le sentiment d'exister ? Peut-on se faire auto-exister ?

 

Pour Robert Neuburger,  il ne faut pas confondre le sentiment d'exister avec le fait de se sentir vivant. On peut sentir notre cœur battre,  notre corps bouger,  et pourtant ne pas sentir qu’on existe. Le sentiment d’exister n’est pas inné,  être en accord avec soi même,  avec ses rêves de vie…  est une condition sine qua non… et  tout est affaire de construction !   

Le sentiment « d’exister » dépasse donc le simple fait de vivre,   c’est-à-dire se nourrir,   s’habiller,   entretenir son corps. Pour exister,   il faut trouver un plaisir à ce que l’on fait. Il faut également être en accord avec une certaine image de soi,   entretenir des rêves et projets. Il faut enfin et surtout être perçu,   pris en compte et considéré par d’autres personnes comme quelqu’un qui importe à leurs yeux. Les relations personnelles et les relations d’appartenance jouent un rôle essentiel dans le sentiment d’exister : c'est lorsque ces liens se brisent que des personnes se sentent privées d’existence propre. C’est le cas après les deuils,   les séparations ou lorsque,   dans une famille ou au travail,   on perd toute considération de la part des autres.  

Lundi,  au café de l'amour,  Robert Neuburger apportera son éclairage et proposera des clés pour (re)trouver du sens à nos existences.,Robert Neuburger est psychiatre,  psychanalyste,  thérapeute de couple et de famille. Il exerce à Paris et en Suisse. Il enseigne à l'Université Libre de Bruxelles,  forme et supervise des thérapeutes en France et à l'étranger. Il est notamment l'auteur de Exister : le plus intime et fragile des sentiments (Ed. Payot, 2012),  Le mythe familial (Ed. Esf, 2011),  L'art de culpabiliser (Ed. Payot, 2010),  On arrête,  on continue (Ed. Payot, 2004). Il est aussi directeur scientifique du CEFA (Centre d'étude de la famille association) et vice-président de la Société française de thérapie familiale.

Robert Neuburger est psychiatre,  psychanalyste,  thérapeute de couple et de famille. Il exerce à Paris et en Suisse. Il enseigne à l'Université Libre de Bruxelles,  forme et supervise des thérapeutes en France et à l'étranger. Il est notamment l'auteur de Exister : le plus intime et fragile des sentiments (Ed. Payot, 2012),  Le mythe familial (Ed. Esf, 2011),  L'art de culpabiliser (Ed. Payot, 2010),  On arrête,  on continue (Ed. Payot, 2004). Il est aussi directeur scientifique du CEFA (Centre d'étude de la famille association) et vice-président de la Société française de thérapie familiale.

 

Unknown-2.jpeg

 

images.jpeg

Commentaires

Robert ? Il est génial. Une vivacité d'esprit qui m'a toujours étonné. J'ai 75 ans et je lisais ce matin à mon Fils Arthur, qui est en terminal et qui étudie actuellement Blaise Pascal en philo, un extrait de "l'irrationnel dans le couple et la famille" dont un chapitre traite des génies désignés. Preuve que les livres de Robert sont d'actualités à tout moment.
Je te salue Robert et garde de toi un souvenir merveilleux. Te dire que j'éprouve plaisir et intérêt à te lire. Tu nous enrichis à chaque nouvelle parution

Écrit par : Chassang Pierre | 2014.10.20



Les commentaires sont fermés.



Déjà plus de 900 abonnés twitter suivent le Café de l'Amour !