Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Intervenants récents

Lundi 12/09 avec Anne Vandezande



TROUVER LA PAIX EN SOI ET DANS LA RELATION A L’AUTRE :

Accepter (enfin) le présent et lâcher prise

Anne_Vandezande_therapeute_developpement_personnel.png


Après quoi courrons-nous ? Avez-vous déjà pris le temps de vous poser cette question, même si elle paraît bateau ?

A travers tous ses choix et ses actions, chaque être ne recherche-t-il pas indéfiniment le bonheur, l’apaisement ou le bien-être ?

Nous accédons chacun à des moments de grâce, d’une durée relative, durant lesquels nous nous sentons alignés avec la vie et capables de la savourer…mais ce sentiment de bonheur n’est pas permanent. Quand ils arrivent, nous essayons de nous y cramponner, prenons ces moments comme référence du bonheur et rentrons dans la spirale infernale de l’insatisfaction et d’un sentiment de tension intérieure que nous interprétons comme un signal :  la réalité du présent  n’est pas acceptable. Ou bien nous rentrons dans la dépendance car nous avons déduit que notre bonheur était lié à une circonstance extérieure, ou à notre lien avec une personne en particulier.

Alors, selon notre situation, nous nous mettons en quête de changer les conditions extérieures pour retrouver l’apaisement intérieur : changer de compagnon ou en rencontrer un,  changer de travail, de lieu de vie… gagner plus d’argent, mincir, lancer un projet, réussir un objectif, acheter une maison, une voiture ou un chien… Et nous y mettons tout notre cœur, ce qui peut apaiser un moment notre sensation de vide intérieur… Tout notre être est dirigé vers un futur que nous espérons meilleur et réconciliateur.

Nous connaissons tous ces pensées qui nous amènent à croire que… ça ira bien ou mieux quand…

Or, le bonheur  n’est pas un sentiment permanent…c’est une attitude intérieure qui n’est pas lié à la réalisation de circonstances extérieures. Cette attitude se conjugue au présent : C’est maintenant ou jamais… et c’est sans conditions !

Pour trouver les clés de l’apaisement, nous devons apprendre à mieux comprendre comment fonctionne notre égo pour  ensuite arriver à le rassurer, le canaliser et redonner de l’espace à notre ETRE ! L’ego est cette partie de nous qui, pour nous permettre de survivre et de nous adapter, a construit un « JE » unique  et digne d’amour qu’il recherche désespérément à l’extérieur. Il vit dans la peur et s’identifie à toutes nos expériences  pour se donner une contenance. Il tente de tout contrôler, de tout prévoir et fuit le présent sur lequel il n’ pas de prise : il préfère ressasser le passé ou fantasmer sur l’avenir.

La cause principale de souffrance chez chacun de nous réside dans l’attitude défensive de notre égo qui résiste à ce qui est alors que notre salut se situe dans notre capacité à accepter le présent et  lâcher prise.

Lundi, au café de l'amour, lors d'une conférence interactive, Anne nous donnera des clés pour accéder à une meilleure acceptation de soi et des expériences que la vie propose et nous libérer des mécanismes de l’égo qui entretiennent la souffrance.
Pour vivre une relation apaisée avec vous-même et les autres.
Elle proposera aussi quelques exercices pour apprendre à se réaligner, à s’apaiser  et à calmer le mental.

Anne est psychothérapeute, coach, conférencière et animatrice de stages de développement personnel : elle accompagne depuis plus de 27 ans  les personnes qui cherchent à se déployer dans leur vie , à se libérer de la souffrance et à devenir conscientes et libres pour cheminer joyeusement et offrir au monde ce qu’elles sont !
Engagée depuis de nombreuses années sur un chemin spirituel , elle propose un travail qui vise à clarifier, épurer  et réunifier toutes les parties de l’Etre ( physique - mental – psychique- émotionnel et spirituel)

Plus d’infos : www.universdupossible.fr

 



Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.



Déjà plus de 900 abonnés twitter suivent le Café de l'Amour !