Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pierre-Yves Brissiaud, La face cachée de la résilience

Pierre-Yves Brissiaud était au Café de l'Amour à Bruxelles le 14 octobre 2009.
auteur_481.jpg

LA FACE CACHÉE DE LA RÉSILIENCE
Guérir vraiment ses blessures intérieures ?


La résilience, notion relativement connue désormais, pourrait se définir par notre capacité à surmonter des traumatismes et des blessures profondes. Nous posséderions des ressources cachées susceptibles d'émerger si nous les sollicitons.

Mais, selon Pierre-Yves Brissiaud*, la résilience a un prix à payer ! Les personnes résilientes ne parlent jamais de leurs blessures, elles ont appris à vivre avec. Puis un événement inattendu surgit plus tard dans leur vie, souvent lors d'une rupture sentimentale, qui échappe à leur contrôle et met leur équilibre en péril ; alors, elles cherchent de l’aide.

ddc3099.jpg


Mercredi 14, au café de l'amour, Pierre-Yves Brissiaud* a partagé son expérience clinique. Il  a expliqu" comment la souffrance influence la formation de la résilience, comment le résilient influencé par la souffrance influence les autres, comment les autres influencent le résilient et surtout, comment le résilient influencé par les autres et sa souffrance peut évoluer différemment qu'en restant résilient. Avec beaucoup d’humanité et de nombreux exemples, issus de la salle, il nous a aidé à comprendre ce processus et proposera à chacun une manière de prendre soin de son passé douloureux pour s’en délivrer définitivement.

51ANw9L8SEL._SL500_AA240_.jpg


*Pierre-Yves Brissiaud est psychothérapeute, formateur titulaire du certificat Européen de psychothérapie. Après une longue expérience auprès de malades en fin de vie et auprès de détenus, il s’installe en libéral. Il accompagne des personnes en crise existentielle ainsi que des couples. Il anime des groupes soutenu par sa pratique en gestalt-thérapie, en sexothérapie, en conseil conjugal. Il intervient en tant que formateur en institution sociale et médicale ainsi qu’à l’I.F.C.C. de Strasbourg formant de futurs psychothérapeutes en Gestalt et intégration posturale. Il propose des stages de marche et de méditation dans le désert.

Anne van Stappen, Comment ajouter audace, émotion et fluidité dans sa vie amoureuse ?

Anne van Stappen était au café de l'amour à bruxelles le mercredi 13 mai 2009

www.annevanstappen.be

PRENDRE SOIN DE SOI, S'AFFIRMER... ET RESTER EMPATHIQUE AVEC L'AUTRE
Comment ajouter audace, émotion et fluidité dans sa vie amoureuse ?

Quelle différence entre dire à l’autre "ma" vérité et lui asséner ses quatre vérités ? Entre explosion ou implosion, existe-t-il une troisième voie, celle de "ma" vérité qui "nous" rapproche et "me" fait grandir ?  Comment prendre soin de soi, quitte à déplaire, tout en restant empathique avec autrui ?

La Communication Non Violente (CNV®) propose une façon de penser et de parler qui augmente nos chances d’être en relation de façon vivante et vivifiante, de prévenir ou de désamorcer les conflits et d’accroître l’intimité. Elle contribue à transformer "Ce que je te reproche" en "Ce à quoi j’aspire", afin que "Ce que je te reproche" devienne "Ce qui nous rapproche".

Mercredi 13 mai, sous l'égide d'Anne van Stappen*, au cours d'un atelier/café, nous nous sommes sensibilisés à la CNV. Nous avons découvert d'abord que ruminer, fulminer, critiquer, rouspéter consomment une énergie folle et font du tort à la relation. Ensuite, nous avons vu à quel point ravaler ses émotions ou vivre dans les non-dits s'avèrent toxiques pour notre énergie vitale et la qualité de nos liens. Enfin, nous  avons abordé l’importance de la présence à soi et apprendrons à repérer la beauté en l’autre, en soi, et se la dire.

Anne van Stappen*, Docteur en médecine, est formatrice certifiée en Communication « NonViolente®. Elle pratique diverses approches, dont la Programmation Neuro-Linguistique, la Constellation Familiale, l’Hypnose Ericksonienne et la Psycho-Neuro-Immunologie. Depuis 1995, elle anime des conférences et des ateliers sur la communication et la gestion des conflits et a enseigné la CNV à des centaines de personnes issues de tous contextes et milieux professionnels, notamment scolaire, judiciaire, médical, psychiatrique… Son roman, "Ne marche pas si tu peux danser" (Ed. Jouvence 2009)  raconte une histoire drôle et palpitante dans laquelle sont mis en scène des personnages capables, malgré leurs limites d’êtres humains, de comprendre avec le cœur et de s’affirmer sans agresser.

 

Création d'un café de l'amour mensuel à Charleroi, première mardi 9 juin, avec Élisa Brune