Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

André Harvey, L'art de pardonner en amour

André Harvey était au Café de l'Amour à Paris le 12 mai 2008.


L'ART DE PARDONNER EN AMOUR
Facilement et pour de bon !


"Faute avouée à moitié pardonnée", "Je ne lui pardonnerai jamais..." S'il y a un mot qui a le don d'écorcher toutes les lèvres sur lesquelles il se pose, c'est bien le mot pardon. On dit de l'autre : « Je lui ai pardonné, MAIS... » Au fond, quelque chose reste, qui nous empêche d'être vraiment en paix en sa présence ou lorsque l'on pense simplement à lui.

Pour André Harvey, pardon et jugement vont de pair. Souvent, nous considérons que l'autre agit de façon nuisible, immorale ou incompatible avec nos idées.
Or, un pardon profond et entier doit passer par le cœur, l'âme ; il demande donc une autre connaissance de soi !

Lundi au café de l'amour, le truculent québecois André Harvey nous permettra d'approfondir notre relation au pardon. À l'aide d'exemples tirés de la vie quotidienne, de musique et d'exercices de son cru, il illustrera avec simplicité et humour les particularités de la personnalité, du coeur et de l'âme, pour que nous puissions mieux identifier nos fonctionnements et, ensuite, pardonner plus facilement.

Depuis plus de 20 ans, André Harvey anime des conférences, un peu partout dans la francophonie. Il a écrit de nombreux ouvrages tournés vers l’humain, ainsi que deux cd. Il y aborde des sujets qui nous interpellent tous un jour ou l’autre ; le bonheur, les relations, le bien-être, la sexualité, la mort, l’au-delà…Il compose et chante ; ses chansons, peu banales, s’écoutent comme des histoires et se glissent jusqu’au fond de l’âme…

Texte de Gilles, notre poète : Café Amour 12.5.8.doc

Marie-France Hirigoyen, Les nouvelles solitudes

Marie-France Hirigoyen tait au Café de l'Amour à Paris le 5 mai 2008.

3683e7e16f5a7c9cd394aa715a6df3bd.jpg

LES NOUVELLES SOLITUDES
Une mutation profonde des rapports hommes/femmes

Selon Marie-France Hirigoyen*, nous vivons une époque de "bricolage affectif" : les femmes ont obtenu une égalité théorique avec les hommes, mais il leur faut maintenant ajuster leur modèle affectif et émotionnel à leur nouveau rôle, trouver des schémas de partage différents avec l'autre sexe.

Pourtant, si chacun continue à chercher le grand amour, on veut du lien à condition de pouvoir se désengager au moindre doute : l'obligation d'amour et sa quête constitueraient-elle une épreuve de plus, un chemin assuré vers la solitude ?

Lundi, au Café de l'Amour, Marie-France Hirigoyen* nous a livré une réflexion sans concessions. Elle a évoqué le durcissement des relations dans le couple, reflet aussi du durcissement dans le monde du travail et décliné les multiples formes que peut prendre la défiance récente des femmes à l'égard des hommes. Elle a décrypté notre société "onaniste", dominée par le narcissisme et le culte de la performance (sexuelle). Elle a donné quelques clefs pour mieux percevoir les enjeux des relation amoureuses à venir et, surtout, proposera une vision optimiste et constructive des périodes de solitudes que nous traverserons peut-être.


f76ef134d655a2d479fe964023b109a5.gif
Marie France Hirigoyen est psychiatre, psychanalyste et victimologue. Elle a déjà publié "Le harcèlement moral" (1998), "Malaise au travail" (2001) et "Les nouvelles solitudes" (2007), aux Éditions la découverte.
Texte de Gilles, notre poète : Café Amour 5.5.8.doc