Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le 5 mars avec Caroline Loeb

medium_loeb.jpg


http://carolineloeb.com


(Places limitées, réservation indispensable)
AMOUR ET DÉSAMOUR
Comment trouver sa voie quand on a été adulé(e) puis ignoré(e) ?


"Junkie pour la vie au moment inouï où l'on a incarné cette chose magique, que les gens ont adorée : un tube. Il y aura "l'avant", et "l'après". Le pacte avec le diable. Le tube comme un moment d'éternité. Ca vous aura juste coûté votre âme".
Caroline Loeb.

En 1987, tout le monde aime Caroline Loeb et son tube "C'est la ouate" est sur toutes les lèvres. Ce succès couronne une carrière naissante d'actrice et de chanteuse. Après cet immense afflux d'amour, d'autres créations ne rencontrent pas le public, comme si ce titre fameux cannibalisait tout autre réussite. Puis vient une traversée du désert, celles que tous les artistes connaissent mais dont peu osent ou veulent parler.

Dix ans plus tard, Caroline Loeb revient sur le devant de la scène ; grâce à l'adaptation et à la mise en scène de "Shirley", elle offre un Molière à Judith Magre. Son livre, "Has been", est sorti à l'automne chez Flammarion ; son dernier disque, "Crime parfait", dont elle a écrit les paroles, cartonne sur internet. (http://www.carolineloeb.com)

Aujourd'hui, elle met en scène et joue dans les mythiques "Monologues du Vagin".
Comment passer du brouillard ouaté à la clair-voyance ? Comment accéder à la conscience et transformer son état de "hasbeen" en succès story ? Et quel formidable enseignement chacun de nous peut-il tirer de cette histoire hors du commun ?

Lundi, au Café de l'Amour, Caroline Loeb nous a donné les recettes du retour en grâce : une pincée de paillettes, une bonne rasade de travail, une part d'ombre, une louche de remise en cause, de l'humour à volonté, deux cuillerées de Beaudelaire, sauce Léo Ferré... Elle a distillé avec son franc parler anecdotes et réflexions, nous a fait sentir notre propre responsabilité et nous a peut-être donné le goût de la sérénité.



medium_hasbeen.jpg



Il y a des succès qui vous flinguent. Caroline Loeb en a fait l'expérience.Le seul tube de sa carrière lui a valu deux ans de gloire pour dix ans de cauchemar. C'était en 1986. Propulsée à la tête du Top 50 avec « C'est la ouate », l'inconnue devient une star. Attrape la grosse tête. La frime, la coke, le fric, les fausses promesses : Caroline tombe dans tous les pièges. Démodée à 35 ans, elle est rejetée par le monde du show-biz. « Le succès fait tout voler en éclats. Un travail sur moi m'a permis de transformer ce que j'ai vécu en expérience constructive », explique Caroline Loeb. Et, pour en découdre avec ce vieux tube, elle a fait de son histoire un roman, « Has been », autobiographique et satirique. Pétante de forme, elle s'apprête à remonter sur scène fin novembre avec « Mistinguett, Madonna et moi », un hommage aux meneuses de revues dans lequel elle interprétera quelques-uns de leurs succès. Agathe Fourgnaud, Le Point, Février 2007.

Fille d'un galériste new-yorkais réputé (Albert Loeb), elle passe une partie de son enfance aux États-Unis. En 1974, elle apparaît dans La Maman et la Putain, le dernier film important de la Nouvelle vague. En 1986, elle fait fredonner la France entière avec le titre C'est la ouate, issu de son second album.
Son troisième disque ne rencontrera pas le succès espéré.
En 1995 et 1996, elle co-anime avec Laurent Petitguillaume et sous la direction de Pascale Breugnot une émission mensuelle de seconde partie de soirée sur TF1 : "Scène de Ménage".
Elle se reconvertira dans la mise en scène, notamment de spectacle musicaux : Lio chante Prévert de Lio, les spectacles de Faites entrer et de La Monstrueuse parade du Weepers Circus…
Le 24 janvier 2007, elle sort un quatrième album, Crime parfait, distibué uniquement sur l'internet, pour l'écriture duquel elle a collaboré avec Élisa Point, Chet, Jérôme Rebotier, Bertrand Belin, Alexandre George (Weepers Circus)...




Synthèse de Gilles, notre poète : Café_amour_5.3.7.doc

Le 26 février avec le Docteur Gérard Athias

 

medium_athias_gg2.jpg

NOS NOMS ET PRÉNOMS CONDITIONNENT-ILS NOS CHOIX AMOUREUX ?

http://www.athias.net



Selon Gérard Athias, rien n'arrive par hasard : au travers des prénoms qui nous sont donnés, des métiers que nous croyons choisir, des maladies que nous contractons, nous pouvons retracer l'histoire familiale, accéder à des informations, prendre conscience et sortir de la programmation ancestrale. A partir d'outils aussi variés que la Kabbale, le Ressenti, la Langue des Oiseaux* et la Bio-psycho-généalogie, il lance des ponts entre la maladie, l'art et le symbole.

La Langue des Oiseaux *, par exemple, est une clef de décryptage phonétique et alphabétique, qui permet de découvrir la puissance cachée du verbe et le pouvoir de décodage par le son. Sur la base des sons dans les mots qui nous désignent, Gérard Athias nous fera résonner corps et âme, lundi, au Café de l'Amour.


Diplômé de la faculté de Médecine de Marseille, Gérard Athias exerce la Médecine Générale et la Médecine Traditionnelle Chinoise pendant 8 ans. Des raisons de santé l'amènent à la "Biologie Totale des Etres vivants". Dès son premier contact avec cette approche révolutionnaire, il décide de s'y consacrer. Nourri des enseignements de Claude Sabbah et d'Alejandro Jodorowsky, il approfondit et enrichit la recherche en Bio-psycho-généalogie.



Il a écrit :

Questions réponses avec Gérard Athias
,
Racines familiales de la male à dit
, tomes 1 et 2,
Les 22 étincelles de vie
,
Le corps point par point
,
Le Dictionnaire Généalogique des prénoms
.


Synthèse de Gilles, notre poète :Café_amour_26.2.7.doc
medium_P1010098.JPG

medium_P1010110.JPG
medium_P1010138.JPG