Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sujet du 17 juillet

"Good morning Vietnam" !
Comment faire passer nos messages en plein conflit amoureux ?

Qu'est-ce qui rend nos relations si difficile ?
D'où viennent les disputes ?

"Comment parler à l'autre pour qu'il nous écoute
et
l'écouter pour qu'il nous parle ?"

Rétablir le courant quand la "bouderie" s'est installée, est-ce possible ?

La Communication Non Violente (CNV*) nous propose de clarifier ce que nous vivons et d'innover la formulation de nos demandes ; elle favorise un climat bienveillant à l'intérieur de soi en priorité afin de “décoder” l’agressivité de l’autre et d'établir un dialogue dans lequel chacun se sent reconnu.

Lundi, au café de l'amour, avec Michelle Guez**, nous avons découvert ce qui bloque dans notre manière de communiquer ou, au contraire, facilite l'échange et désamorce les tensions. Ainsi, nous avons réalisé que l'autre participe à notre bonheur mais ne détient pas la télécommande de de notre bien-être !

Michelle Guez**, formatrice certifiée en Communication Non Violente*, a partagé l'expérience de cet art de vivre qui contribue à la confiance, à l'estime de soi et à l'estime de l'autre.
Email : michelle.guez@wanadoo.fr
Tel : 0299201346 ou 0612975594

**La CNV, processus de communication, conçu par Marshall Rosenberg, est un outil très simple et particulièrement efficace dans la vie quotidienne.
Le site de la CNV :
http://www.nvc-europe.org/france/

Bibliographie :
“Les mots sont des fenêtres ou bien ce sont des murs”
de Marshall Rosenberg - Ed. La Découverte
“Cessez d’être gentil, soyez vrai”
de Thomas d’Ansembourg - Ed. de l’Homme


Synthèse de Gilles, notre poète :Café_amour_17.7.6.doc

Sujet du 10 juillet

L'enfant que nous fûmes détermine-t-il nos choix amoureux ?

 Que se passe-t-il aujourd'hui quand nous rencontrons l'amour ? Quelles peurs se réveillent, quelles blessures anciennes s'exacerbent ? Notre construction initiale l'explique, en partie : avons-nous été enfant du désir ou enfant de l'amour ? Enfant roi ou en souffrance ? Enfant du projet ou de toutes les projections ? Au fond, sommes-nous celui ou celle que nous aurions dû être ou le prolongement par trop formaté de nos parents ?

Lundi, au Café de l'Amour, nous sommes entrés en contact avec l'enfant qui vit en nous ; nous avons tenté de décoder ses besoins, appris comment le respecter. Nous avons découvert aussi que "le véritable amour est là (...) pour nous libérer de notre histoire passée d'enfants meurtris et nous guérir".

Dans la salle, Régine Pachter*, psychothérapeute de couples, a donné son éclairage sur l'enfant, la naissance et la programmation parentale. *

Formée au rebirth, à la gestalt, à l'AT*, à la PNL*, à la sophrologie, aux techniques comportementales et cognitives mais aussi à l'écoute active et à la communication non-violente, elle anime des conférences intéractives sur le fonctionnement humain et les affects. Elle est aussi formatrice à la communication interpersonnelle en entreprise.
Les coordonnées de Régine : 01 39 90 26 34 et 06 21 60 37 76
Email: regine.pachter@free.fr


Synthèse de Gilles, notre poète : Café_amour_10.7.6.doc