Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lundi 29/04, tantra avec Dominique Vincent et Marie-Anne Gailledrat

 

12655656101327182.JPG

TANTRA, L'AVENTURE DU MASCULIN ET DU FÉMININ
Oser la rencontre, tisser des liens

Comment traverser vos réticences, sortir de chez vous et tenter l'aventure de rencontrer l'autre en toute vulnérabilité ?

Pour Marie-Anne Gailledrat et Dominique Vincent, il est possible de nouer des liens profonds et durables en guérissant les blessures et en dépassant les automatismes qui perturbent vos relations amoureuses.

Lundi 29, au café de l'amour, au coeur d'un atelier/café, Marie-Anne Gailledrat et Dominique Vincent nous inviteront à la vie, au rire, à la joie et à l'amour.

Dominique Vincent détient une licence de philosophie et un diplôme d’état d’éducateur spécialisé préparé à l’Institut Catholique de Paris. Il est aussi Psycho-éducateur formé au Canada à l’université de Sherbrooke.Dès les années 70, il s’est engagé dans une démarche écologique responsable en prenant en charge une ferme en agriculture biologique pendant 10 ans.

Parallèlement, il s’est formé à diverses approches de thérapies psychocorporelles : massages, travail avec la posture, médecine chinoise, travail avec les sons et la voix, le Rebirth, l’animation de groupes de thérapie et de développement personnel. Une des richesses de Dominique lui vient de ses séjours prolongés en Orient, plus de 20, où il a découvert des visions différentes du monde et de l’humain. Deux ans au Liban, encore plus en Inde où il a découvert le Védanta et le Tantra.

Il pratique différents types de méditations dont le Zen et le Soufisme. Il a écrit de nombreux articles sur la question et un livre qui tente de faire une synthèse entre les thérapies de couples et le Tantra indien, Le Couple sur la Voie Tantrique, Editions A.L.T.E.S.S. écrit avec Christine Lorand. Son dernier livre "Le jeu du Roi", vient de sortir, en lien avec le site : http://www.jeuduroi.fr/site/


Marie-Anne Gailledrat est animatrice tantra et accompagnatrice ; elle aime guider ses clients :

- Pour renaître à eux-mêmes.
- À la rencontre de leur enfant intérieur.
- À l’enracinement dans leur vécu corporel. 
- À la réconciliation féminin-masculin.
- À trouver leur autonomie….

Marie-Anne a toujours été passionnée par une quête, une recherche de « quelque chose d’autre ». La vie l’a amenée à se former à de nombreuses et diverses approches : chamaniques, corporelles, émotionnelles et spirituelles.
Sa sensibilité, sa connaissance profonde de la nature humaine, ses expériences de vie, l’ont amenée à réaliser que l’Amour est le plus puissant moteur de transformations intérieures à tous les niveaux : physiques, sexuels, émotionnels et spirituels. C’est là toute l’originalité de la voie tantrique.
Ce qui inspire sa démarche : l’Amour, la tendresse, la présence, la recherche de l’intimité avec soi, avec l’autre, l’acceptation entière de son vécu corporel, émotionnel pour renaître à soi-même à chaque instant, et enfin « Etre ».
 

 

 

Lundi 15 avril avec Danièle Flaumenbaum

 

 

Danièle Flaumenbaum

FEMME DÉSIRÉE, FEMME DÉSIRANTE

Les transmissions de la sexualité féminine et l'héritage transgénérationel

Pourquoi la sexualité a-t-elle toujours autant de mal à se vivre ?

Selon Danièle Flaumenbaum*, malgré l'optimisme affiché dans les magasines féminins, beaucoup de femmes rêvent de s'engager dans le voyage de l'intime, mais restent paralysées par une éducation sexuelle chargée d'ignorance et de censure. Elles attendent de leur partenaire qu'il prenne (toutes) les initiatives, les initie, les révèle à elles-mêmes, et les conduise miraculeusement au plaisir sans oser véritablement vivre leur désir.

Le drame de ne pas avoir été pensées sexuées dans la petite enfance, les laisse blessées et amputées, incapables de faire vivre le « génie de leur sexe ». Non seulement, elles sont dans l'ignorance des bienfaits d'une sexualité de partage, mais elles sont aussi malades d'une transmission fausse. Les femmes du 21ème siècle pensent, vivent, agissent d’une façon différente de leurs mères, leurs grand-mères et arrières grand-mères, mais elles contiennent toujours les modèles de leurs familles, ignorant le rôle festif de la sexualité. Leur désir est inhibé. Il ne leurs a pas été donné une image fonctionnelle de leur sexe, ni de celui de l’homme, ni ce qu'ils pourraient faire ensemble !

Dans la sexualité taoïste, l'utérus est le "chaudron alchimique", la caisse de résonance dans laquelle se rencontrent et s'unissent les forces masculines et féminines. Il faut pour cela que le corps de la femme accepte véritablement de s'ouvrir. En contrepoint, l'homme pourra toujours se ressourcer dans le corps de la femme (ses énergies peuvent aussi envahir le corps de l'homme). Lundi, au café de l'amour, Danièle Flaumenbaum donnera des clés pour jouir d'être en même temps avec soi et avec l'autre, pour irriguer son jardin originel, celui que l'on dit secret, vibrer à l'unisson et dans les mêmes fréquences. 

Au croisement de la médecine chinoise, de la psychanalyse et de l'approche transgénérationnelle, le docteur *Danièle Flaumenbaum, gynécologue et acuponctrice, s'appuie sur plus de trente cinq ans d'expérience. Elle  explique comment les femmes d'aujourd'hui construisent leur sexualité, la place toute particulière qu'y tient la mère, pourquoi le plaisir ou même le désir sont si peu souvent au rendez-vous, et comment faire pour y remédier... Son livre, "Femme désirée, femme désirante" aux éditions Payot, continue à réveiller les consciences...

Femme désirée, femme désirante Voir la quatrième de couverture