Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Daniel-Philippe de Sudres, Découvrir la neuroconnectivité de l'amour

Daniel-Philippe de Sudres était au Café de l'Amour à Paris le 15 juillet 2008.

4d3c156002e2aa2b479757c1701d353a.jpg

DÉCOUVRIR LA NEUROCONNECTIVITÉ DE L'AMOUR
Comment rencontrer des êtres différents de nos habituels partenaires ?

Pourquoi attirons-nous et repoussons-nous toujours les mêmes personnes ? Comment nous libérer de cette "mécanicité" répétitive ?

Selon Daniel-Philippe de Sudres*, spécialiste en neuroconnectique*,  la neuroscience de l'éveil, nos glandes endocrines nous façonnent psychologiquement et physiologiquement. Reconnaître notre "psychoendocrinotype" et celui d'autrui permet rapidement de savoir qui je suis et qui est l'autre.
f6583fa8f6a89827af37bbd91b88464c.jpg

Ainsi, des stades de veille, latents en nous, nous permettraient d'atteindre une connaissance de l'Autre sincère, profonde, susceptible de produire une relation profonde et durable avec lui ou elle.

Mardi, au café de l'amour, après quelques "mises en situations" simples, nous avons tenté de décrypter le psychoendocrinotype de nos proches... Puis, certains sont parvenus, peut-être, grâce à l'auto-observation, à nommer leurs psychoendocrinotypes parfois simples, parfois complexes.

Enfin, d'autres sont entrés en relation avec leurs voisins pour définir, au regard de leurs "psychoendocrinotypes", quelle type de relation (amicale, amoureuse) serait possible et sur quels critères fonctionnerait-elle ?

f0b46f3c0a249f7eb50778b30bdf57a1.jpg

*Daniel-Philippe de Sudres, docteur en sciences cognitives, est chercheur indépendant. Créateur de la neuroconnectique transmodale self-programmative, il a écrit six livres, dont "Vivre jeune longtemps" aux éditions A.Venir et "La neuroconnectique, neuroscience de l'éveil" aux Éditions Charles Antoni - L'Originel, Paris, 2008. http://neuroconnectique.free.fr
Neuroconnectique* : discipline qui vise à mettre en connexion des neurones, et plus encore des réseaux neuronaux qui ne sont pas interconnectés habituellement.

Catherine Aimelet Périssol, Comment apprivoiser son crocodile ?

Lundi 7 juillet 2008 à Paris


COMMENT APPRIVOISER SON CROCODILE ?
Du bon usage de l'émotion dans la relation amoureuse

A quoi sert l'émotion ? Que se passe-t-il quand l’émotion de l’un ou de l’autre vient perturber l'idylle ?

Selon Catherine Aimelet-Périsol*, par nos projections, le partenaire devient origine de notre trouble et/ou réparateur du trouble, alors que l’émotion symbolise une demande du corps psyché* à se centrer sur soi.

On échappe pas à son "crocodile", notre cerveau reptilien qui, depuis la nuit des temps, dicte notre conduite dès que nous nous sentons menacés, et nous permet ainsi de satisfaire nos besoins fondamentaux. Mais le crocodile, bien que bavard, parle dans un langage très différent de celui dans lequel nous raisonnons : le langage des émotions. Et lorsqu'il tente de communiquer, le plus souvent, nous ne comprenons pas ce qu'il dit.

Lundi, au café de l'amour, Catherine Aimelet-périssol*, nous a aidé à décoder les messages du crocodile, ce qu'il exprime de nos manques et de nos besoins. Elle nous a donnera des clefs pour l'apprivoiser, mieux le/nous connaître et devenir, enfin, les acteurs auteurs de notre vie emmotionnelle.
f3510aef68d123e1d36679f365fb4cd1.jpg


Catherine Aimelet-Périssol*, médecin, homéopathe, exerce la psychothérapie dans son cabinet et anime des ateliers de développement personnel. Elle a déjà écrit "Aimer guérir oul a logique du corps" chez Buchet-Chastel. "Comment apprivoiser son crocodile" (2002) et "Quand les crocodiles s’emmêlent" (2005) sont parus aux éditions Robert Laffont. Son prochain livre sort le 20 octobre chez le même éditeur : "Le corps le sait". Le corps sait des choses que nous résistons à entendre et qui changeraient notre vie si nous osions les prendre en compte. Le corps nous parle d'amour et nous ne le savons pas.

Corps psyché* : espace temps dans lequel vit le corps physique, celui qui a la possibilité de "faire quelque chose" des informations sensorielles qui circulent dans le corps physique.

03f35e40438ec6c35a32ec350f1dc67d.jpg



Irène Frain, Au royaume des femmes...

Irène Frain était au Café de l'Amour à Paris le 28 juin 2008.
9fc2075e86764e4b915d7af56c5fd376.jpg
www.irenefrain.com
AU ROYAUME DES FEMMES...
Les Hommes, etc.
Entre Chine et Tibet aurait vécu une étrange tribu matriarcale,  composée des ultimes descendantes des amazones... Irène Frain* a retrouvé la trace de ce "Royaume des femmes" et l'a relatée. Sa formation d'historienne, son lien privilégié avec l'Asie, l'ont amenée à une réflexion "horizontale" et "verticale" qui éclaire "la guerre des sexes" actuelle.

Lundi, au café de l'amour, entre spiritualité, et comportements amoureux, Irène Frain* a fait office de guide. Avec elle, nous avons voyagé du tibet à l'Inde, exploré les rivages de la libido et nous nous sommes offert une escale sur les rives masculines du désir.

Amoureuse de l'Asie de puis sa prime enfance, Irène Frain*, romancière et historienne, a déjà entraîné en Inde des centaines de milliers de lecteurs. Grande voyageuse, on note dans son oeuvre deux courants profonds : une passion pour les enjeux inhérents à la condition féminine, et une prédilection accusée pour l’Orient — les deux se recoupant souvent.
c72afde855f90609ecd3579f78ce2f85.jpg

Ambassadrice en faveur de l'enfant tibétaine, journaliste, passionnée de chocolat, de la Bretagne, sa terre d'origine, Irène Frain a écrit une vingtaine d'ouvrages. Nous parlerons de "Au royaume des femmes", sorti en 2007 chez Fayard et de "Les Hommes, etc.", désormais au livre de poche. http://www.irenefrain.com
e76cb8ac5d617562bf2e4e0f552a5856.jpg