Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Jacques Ferber, L'amant tantrique expliqué aux hommes aux femmes

medium_Ferber.jpg

Jacques Ferber était au Café de l'Amour à Paris le 10 mai 2010 et en 2007

L'AMANT TANTRIQUE EXPLIQUÉ AUX HOMMES AUX FEMMES
Du désir à la conscience


Pourquoi certains multiplient les rencontres sans jamais s'en satisfaire ? Qu'est-ce qui différencie l'amour de l'attraction ? Comment sortir des scénarios répétitifs, des jugements ? Est-il possible de regarder ses ombres en face ? D'ôter ses lunettes projectives pour appréhender la femme hors de l'archétype maternel, l'homme au delà du prince charmant ?

Lundi, au sein d'un atelier/Café, nous approcherons les mécanismes intimes de l'homme, impliquant conjointement son esprit, son coeur et son corps dans sa relation à la femme. Jacques Ferber s'adressera aux hommes en quête d'une sexualité épanouie, mêlée de spiritualté et offrira aux femmes une révélation des désirs, des attentes et des craintes de l'homme...

Dans le même temps, il nous permettra de  rencontrer l'autre à partir de nos centres de puissance (le sexe), de conscience et d'amour (le coeur), sans chercher à combler nos manques.

Professeur à l'université de Montpellier, chercheur en sciences cognitives et intelligence collective, Jacques Ferber pratique la méditation depuis des années. Il a, par ailleurs, été formé à l'interprétation des rêves et au tantra et plusieurs traditions sacrées. Sa quête spirituelle et scientifique, depuis plus de 30 ans, l'amène à articuler science et philosophie, expérience et connaissance, sexualité et spiritualité, pour atteindre le centre de l'Etre.


Il est l'auteur de L'Amant Tantrique aux éditions Le Souffle d'Or.

Michel Maffesoli, Le libertinage s'inscrit-il dans l'esprit du temps ?

michel_maffesoli_image.1223316390.jpg

Michel Maffesoli était au Café de l'Amour à Paris le 3 mai 2010

LE LIBERTINAGE S'INSCRIT-IL DANS L'ESPRIT DU TEMPS?
Sexualité... Sentiment... Un éclairage sociologique


Le libertinage et ses différentes expressions, loin de se marginaliser, s'accentue dans notre société. Ce type de sexualité ne semble plus réservé aux intellectuels bohèmes, amateurs de sensation, âgés de 40 à 60 ans, mais toucherait aussi de jeunes couples de 20/25 ans.

Selon Michel Maffesoli*, depuis les années 60, l'ombre de Dyonisos, figure androgynique qui caractérise une virilisation des femmes et une féminisation des hommes, plane sur notre civilisation. Elle prend son ampleur actuellement. Le corps, définitivement célébré, règne. L'esprit du temps serait festif, ludique, hédoniste.

Pour autant, des orgies grecques et romaines à l'oeuvre de Sade, toutes les formes de sexualité, de l'échangisme au sadomasochisme, ont existé et reviennent périodiquement. La seul différence de notre époque, c'est le médium, l'outil technologique. Internet permet d'entrer en contact facilement avec un partenaire qui correspond à nos propres goûts

couv_lombrededyionsos.jpg


Lundi, au café de l'amour, Michel Maffesoli* proposera un éclairage inattendu des nouvelles façons d'aimer. Il montrera comment la figure de l'affect se développe, permettant aux coups de foudres de reprendre leur fonction. Selon lui, le sentiment prendrait le pas sur l'amour, le sexe ne serait plus privé, mais remis dans le circuit de la collectivité, la femme ne serait plus la propriété du patriarche jaloux, mais reprendrait sa liberté. Le désir ne serait plus capitalisé en fantasme mais deviendrait réalité.

Théoricien de la postmodernité, phénoménologue des tribus, décrypteur du présent, *Michel Maffesoli est affilié entre autre, aux œuvres d’Émile Durkheim, d’Edgar Morin et de Jean Baudrillard. Il apparaît par ailleurs comme l'un des principaux théoriciens du libertinage. Vice-président de l'Institut international de Sociologie, il est aussi membre de l'Institut universitaire de France. Plus généralement, Michel Maffesoli a fait l'objet de controverses à la fois scientifiques et professionnelles. La plus célèbre d'entre elles concerne la thèse qu'il dirigea et fit soutenir à l'astrologue Élizabeth Teissier. Il dépeint dans ses livres phares (La Logique de la domination, La Violence totalitaire, L’Ombre de Dionysos, Au Creux des apparences, ou Le Temps des tribus) un cosmos pluriel et mouvant, dans lequel tribus, groupuscules et réseaux se font, se défont continuellement. L'ombre de Dyonisos vient d'être réédité. Son dernier livre "Qui êtes vous Michel Maffésoli" est paru en février chez Bourin Editeur.