Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Thomas d'Ansembourg, Qui fuis-tu, ou cours-tu en amour ?

Lundi 17 novembre 2008
11afc14fb49c80f2ffd69171a8fb74c8.jpg
QUI FUIS-TU, OU COURS-TU EN AMOUR ?
Vers l'intériorité...


Qui fuyons-nous, où courons-nous et à quoi servons-nous ? Nous courons d'une chose à l'autre, d'une histoire à l'autre, oubliant d'être. Pourtant, une partie de nous sait que nous vivons en réaction et non en création. Nous sommes plus portés à compenser qu'à nous ouvrir à l'exploration et au déploiement généreux de notre être.

Dans le doute, la difficulté ou l'épreuve, nous ne manquons pas de ressources mais plutôt d'accès à celles-ci. Thomas d'Ansembourg* nous propose d'accéder à l'intériorité transformante, cette capacité que nous pouvons développer pour aligner notre vie sur notre élan vital propre.


70312d3de52ebf65c6f874380dc61fa8.jpg

Lundi, au café de l'amour, Thomas d'Ansembourg* nous a apporté quelques clés pour mieux connaître les processus de réconciliation intérieure et les pièges de l'ego, développer la confiance en soi, en l'autre et en la vie. Au-delà, il nous pa ermeis peut-être, de comprendre que l'intériorité ne relève plus de la seule sphère privée ; elle acquiert plus que jamais une dimension citoyenne.
c713d2a24b993ca2b2d3ca62d1d32f52.gif

Après avoir été avocat à Bruxelles, conseiller juridique en entreprise et animateur d'une association pour jeunes en difficulté, *Thomas d'Ansembourg est devenu psychothérapeute et formateur en relations humaines. Depuis 1994, il enseigne la CNV (Communication Non Violente) selon le processus de Marshall Rosenberg. Il anime des conférences illustrées de jeux de rôles et des sessions de formation très appréciées en Europe, au Québec et au Maroc. Auteur de Cessez d'être gentil, soyez vrai, il a également écrit le best-seller : "Être heureux, ce n'est pas nécessairement confortable", aux Éditions de l'Homme.
413b230924860f1a786f22e2d703dd0e.gif

Jacques Salomé, Apprivoiser nos autosaboteurs en amour

Mercredi 29 octobre 2008


1e0a4d4a986765815e3c21f9c8179776.jpg

APPRIVOISER NOS AUTOSABOTEURS EN AMOUR 
À qui ferai-je de la peine si j'étais moi-même ?


Pour Jacques Salomé, nous sommes d'une créativité extraordinaire, d'une habileté incroyable et d'une ténacité exemplaire pour produire et entretenir des autosaboteurs qui nous conduisent à dire ou à faire ce que nous ne souhaitons pas. Nous adoptons ainsi des comportements, prononçons des paroles, nous lançons dans des projets qui ne correspondent pas du tout à nos aspirations réelles ni à notre être profond.

En les reconnaissant, en les apprivoisant et en recherchant à quel moment de notre histoire, dans quelle relation significative et surtout avec quel enjeu caché ils sont entrés dans notre existence, nous pourrons  peut-être nous en libérer et accéder ainsi au meilleur de nous-mêmes.

Au café de l'amour, Jacques Salomé* nous a offert quelques clés pour apprendre à mieux s'aimer,  se respecter,  se responsabiliser et surtout rester fidèle à ses possibles.

Jacques Salomé*, psychosociologue de formation, a été formateur en relations humaines durant 30 ans. Auteur de quelques trente ouvrages sur la communication intra et interpersonnelle, il est considéré comme un spécialiste des relations de couple, des relations parents-enfants et des relations à soi-même., Entièrement tourné vers l'écriture, il se consacre actuellement à la production d'un roman et de plusieurs essais sur l'amour et la communication à l'École. Il reste un passionné pour tout ce qui touche à l'Écologie Relationnelle pour rendre plus vivante, plus conviviale et créatrice les relations entre les hommes et les femmes d'aujourd'hui. "À qui ferais-je de la peine si j'étais moi-même", son soixantième livre, vient de sortir aux Éditions de l'Homme.




519a1b2f06b104e40c3ff24076699c44.gif