Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Anne van Stappen, Comment ajouter audace, émotion et fluidité dans sa vie amoureuse ?

Anne van Stappen était au café de l'amour à bruxelles le mercredi 13 mai 2009

www.annevanstappen.be

PRENDRE SOIN DE SOI, S'AFFIRMER... ET RESTER EMPATHIQUE AVEC L'AUTRE
Comment ajouter audace, émotion et fluidité dans sa vie amoureuse ?

Quelle différence entre dire à l’autre "ma" vérité et lui asséner ses quatre vérités ? Entre explosion ou implosion, existe-t-il une troisième voie, celle de "ma" vérité qui "nous" rapproche et "me" fait grandir ?  Comment prendre soin de soi, quitte à déplaire, tout en restant empathique avec autrui ?

La Communication Non Violente (CNV®) propose une façon de penser et de parler qui augmente nos chances d’être en relation de façon vivante et vivifiante, de prévenir ou de désamorcer les conflits et d’accroître l’intimité. Elle contribue à transformer "Ce que je te reproche" en "Ce à quoi j’aspire", afin que "Ce que je te reproche" devienne "Ce qui nous rapproche".

Mercredi 13 mai, sous l'égide d'Anne van Stappen*, au cours d'un atelier/café, nous nous sommes sensibilisés à la CNV. Nous avons découvert d'abord que ruminer, fulminer, critiquer, rouspéter consomment une énergie folle et font du tort à la relation. Ensuite, nous avons vu à quel point ravaler ses émotions ou vivre dans les non-dits s'avèrent toxiques pour notre énergie vitale et la qualité de nos liens. Enfin, nous  avons abordé l’importance de la présence à soi et apprendrons à repérer la beauté en l’autre, en soi, et se la dire.

Anne van Stappen*, Docteur en médecine, est formatrice certifiée en Communication « NonViolente®. Elle pratique diverses approches, dont la Programmation Neuro-Linguistique, la Constellation Familiale, l’Hypnose Ericksonienne et la Psycho-Neuro-Immunologie. Depuis 1995, elle anime des conférences et des ateliers sur la communication et la gestion des conflits et a enseigné la CNV à des centaines de personnes issues de tous contextes et milieux professionnels, notamment scolaire, judiciaire, médical, psychiatrique… Son roman, "Ne marche pas si tu peux danser" (Ed. Jouvence 2009)  raconte une histoire drôle et palpitante dans laquelle sont mis en scène des personnages capables, malgré leurs limites d’êtres humains, de comprendre avec le cœur et de s’affirmer sans agresser.

 

Création d'un café de l'amour mensuel à Charleroi, première mardi 9 juin, avec Élisa Brune

Colette et Daniel Roumanoff, Regarder avec lucidité ce qui est, ce que nous sommes, ici et maintenant

Lundi 11 mai 2009
9782226191045-1.gif
SWAMI PRAJNANPAD, UN MAÎTRE CONTEMPORAIN
Regarder avec lucidité ce qui est, ce que nous sommes, ici et maintenant ?



Serions-nous responsable de notre bonheur, nous seul et personne d’autre ? Nous acceptons-nous nous-même ?  Et quand nous ne nous acceptons pas et que nous nous imaginons être quelqu’un d’autre, un conflit surgit-il entre ce que nous croyons être et ce que vous sommes vraiment ? Faut-il réaliser ses désirs ?

Voilà quelques thèmes abordés dans l'enseignement de Svâmi Prajnânpad. De formation scientifique et traditionnelle, cet homme exceptionnel a opéré une synthèse Orient-Occident ; il a éclairé par de nouvelles interprétations la tradition indienne la plus ancienne de l'Advaita Vedânta et a utilisé la psychanalyse, qu'il a connu dès 1922 par les livres de Freud, pour lever les obstacles dus à l'histoire personnelle et permettre au disciple d'avancer sur le chemin spirituel.  En d'autres termes, pour faciliter le passage entre la conscience étroite, prisonnière de l'ego, et la conscience élargie dont parlent les Upanisad.

La transmission de la voie qu'il proposait passait par les entretiens qu'il donnait à ses élèves ou au travers de ses lettres. En 1959, Daniel Roumanoff* le rencontre en Inde ; il devient, avec Arnaud Desjardins, l'un des neuf élèves français de ce maître contemporain (1891-1974). Daniel Roumanoff* épouse Colette en 1965 ; ils font partie aujourd'hui des plus grands spécialistes de sa pensée.

Lundi, au café de l'amour, Colette et Daniel Roumanoff* ont évoqué  cet enseignement hors du commun. Ils ont répondruaux questions et parlé des deux livres qui viennent de paraitre aux éditions Albin-Michel : "Svâmi Prajnânpad, un maître contemporain" (le tome 2 parait début juin), présente l'enseignement complet avec les commentaires de Daniel, puis "ABC d'une sagesse", un recueil de citations emblématiques de Svâmi Prajnânpad, classées par thèmes.

Né à Paris en 1936, Daniel Roumanoff* part en Inde à la fin de ses études universitaires à la recherche d'un maître. Il séjourne auprès de Mâ Ananda Mayi, de Svâmi Ramdas et finalement de Svâmi Prajñânpad. A son retour, il étudie le sanskrit à la Sorbonne et obtient un diplôme à l’École pratique des Hautes Études. Après la mort de Svâmi Prajñânpad, il présente une thèse de doctorat sur son enseignement.

Colette et Daniel Roumanoff* ont créé récemment le site : http://www.svami-prajnanpad.org

0e22_1.JPG

«En tant qu'élève de Svâmi Prajnânpad, j'attache une grande importance au long travail accompli par Daniel Roumanoff, et je ne doute pas qu'il soit pour tous une clef... Il ne suffit pas de lire les paroles de Svâmi Prajnânpad. Il faut se battre avec elles comme Jacob s'est battu avec l'Ange, assumer le défi qu'elles nous proposent, les digérer, les assimiler, les laisser nous transformer insidieusement» Arnaud Desjardins

«Svâmi Prajñânpad, un maître spirituel de première grandeur, l'un des rares, en ce temps, qu'on puisse comparer aux sages du passé, et traçant, entre Orient et Occident, comme une nouvelle voie de l'esprit. Svâmi Prajñânpad, qui n'a écrit aucun livre, qui n'a prononcé aucune conférence, est un maître, non à penser mais à vivre, non un philosophe mais un sage... Il est le maître qui convient quand l'espérance ne convient plus. Notre maître, donc.» André Comte-Sponville



ABCp.jpg