Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Elsa Godart, La sincérité

Mercredi 4 mars 2009

LA SINCÉRITÉ
Ce que l'on dit, ce que l'on est...


Dans une société dédiée à la communication, il s’avère de plus en plus difficile de se dire, de se raconter et d’avoir un réel lien avec l’autre. D’où une véritable inadéquation entre ce que l’on est et la manière dont on est perçu, à tel point que l’on n’ose plus être soi-même. Quelles sont les conséquences d’un tel défaut d’authenticité et d’une telle difficulté à être soi dans la rencontre amoureuse ?

Selon Elsa Godart*, il existerait des coeurs purs et des coeurs égarés, des coeurs corrompus, des coeurs impurs. Si certains ont le coeur "haut placé", d'autres, plus "bas", semblent tentés par les jouissances matérielles et immédiates. Pourtant, de son côté, l'amant(e) sincère n'hésite pas à travestir la réalité, à la métamorphoser, à se perde dans les limbes imaginaires de ses désirs... à condition que l'imaginaire ne se révèle pas synonyme d'affabulation et de mensonge !

Mercredi, au café de l'amour, Elsa Godart* nous entraînera, avec joie et subtilité, dans le sillage de ses réflexions. Elle démontrera, à travers interactions et mises en situation, que, dans l'emphase comme dans la mesure, un coeur qui aime reste un coeur sincère. Toute forme d'amour véritable deviendrait ainsi transcendance ; dans le don de soi et l'abnégation, nous laissons l'autre exister, rendons hommage à la liberté...

Docteur en philosophie de Paris-IV-Sorbonne, *Elsa Godart enseigne la philosophie aux universités de Paris III-Sorbonne et de Paris-Est, ainsi que la psychopathologie à l’université Louis-Pasteur de Strasbourg. Elle dirige par ailleurs,un diplôme universitaire d’éthique médicale et de philosophie pratique et anime un séminaire psy à la Salpêtrière. Elle achève actuellement son doctorat de psychologie. Elle exerce également en cabinet et collabore depuis 2005 à plusieurs médias (Psychologies Magazine, le Monde des religions, Nouvelles clés, Soins Psychiatrie, Europe 1…). Son dernier ouvrage, "La sincérité" est paru chez Larousse en 2008. Elle a déjà écrit : "Existe-t-il une Europe philosophique ?", éd. Presses Universitaires de Rennes, octobre 2005 (coll.), "Je veux, donc je peux" , éd. Plon, février 2007, "Au secours, j’ai peur d’aimer", éd. Plon, février 2007 (en collaboration avec M.-C. Grall), "Liquider mai 68 ?", Presses de la Renaissance, avril 2008 (coll.), "L’âme de l’Europe",  aux éd. Plon , sortira enseptembre 2009.



visuel_sincerite.gif

Stan Rougier, L'amour comme un défi

Lundi 23 février 2009

L'AMOUR COMME UN DÉFI
Accroche ta vie à une étoile


"Entrer dans l'amour comme un défi, c'est prendre le risque de se lancer dans la plus grande aventure", annonce Stan Rougier* et il ajoute :"L'amour humain est trop beau pour être  livré aux charançons et aux termites. Oui, l'amour est un défi à relever contre tout ce qui se ligue contre lui, contre tout ce qui complote pour le dénaturer. Peut-être est-ce là sa plus grande beauté ?"

Selon Stan Rougier*, nous sommes en stage d'amour sur une planète-école. Le stagiaire apprend autant par ses erreurs que par ses réussites. Tâtonner et se tromper dans notre recherche de l'amour reste inévitable. Mais il semble précieux de pouvoir se diriger, trouver des repères, dégager l'amour de ses scories et de ses poisons. Bref, pour chercher l'amour il faut suivre son étoile !

Lundi, au café de l'amour, Stan Rougier*, prêtre peu conventionnel, parfois subversif, a partageé quelques réflexion de toute une vie. Elles reposent sur une multitude de rencontres avec des jeunes, mais aussi des adultes de tous les âges. Fort de leurs confidences, de leur vécu, il montrera qu'Aimer, c’est laisser l’autre aller son chemin., à quel point il s'avère destructeur d’imposer une conduite à un être que l’on déclare aimer, et surtout, qu'’il existe bien plus de victimes de l’amour mal construit que de victimes  du terrorisme...

Stan Rougier*, c'est un peu le compagnon de route qui vous rattrape ou que vous rejoignez de temps en temps pour une étape ensemble. Puis d'autres vous emboîteront le pas, jusqu'à ce que le routard du Seigneur se retrouve à nouveau à vos côtés. Depuis "L'Avenir est à la tendresse", en 1979, et jusqu'à ce dernier ouvrage sur "Saint-François d'Assise", il nous a donné des livres qui furent toujours des rencontres tonifiantes : "Comme une flûte de roseau", "Aime et tu vivras", "Clins Dieu", "Accroche ta vie à une étoile", "Nomade de l'Eternel", "Montre-moi Ton visage", "Dieu était là et je ne le savais pas", "les rendez-vous de Dieu".... Il est par ailleurs chroniqueur de plusieurs journaux et revues - notamment le journal La Croix, prédicateur à la radio (France-Culture) et à l'émission de télévision Le Jour du Seigneur. Il donne des conférences même dans des milieux hindous, musulman
s, bouddhistes, juifs. ll anime des retraites et des rencontres dans divers pays.

livres_3.jpg

livres_7.jpg

livres_4.jpg

livres_5.gif

livre_2.jpg

livres_8.gif