Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Jacques Salomé, Apprivoiser nos autosaboteurs en amour

Mercredi 29 octobre 2008


1e0a4d4a986765815e3c21f9c8179776.jpg

APPRIVOISER NOS AUTOSABOTEURS EN AMOUR 
À qui ferai-je de la peine si j'étais moi-même ?


Pour Jacques Salomé, nous sommes d'une créativité extraordinaire, d'une habileté incroyable et d'une ténacité exemplaire pour produire et entretenir des autosaboteurs qui nous conduisent à dire ou à faire ce que nous ne souhaitons pas. Nous adoptons ainsi des comportements, prononçons des paroles, nous lançons dans des projets qui ne correspondent pas du tout à nos aspirations réelles ni à notre être profond.

En les reconnaissant, en les apprivoisant et en recherchant à quel moment de notre histoire, dans quelle relation significative et surtout avec quel enjeu caché ils sont entrés dans notre existence, nous pourrons  peut-être nous en libérer et accéder ainsi au meilleur de nous-mêmes.

Au café de l'amour, Jacques Salomé* nous a offert quelques clés pour apprendre à mieux s'aimer,  se respecter,  se responsabiliser et surtout rester fidèle à ses possibles.

Jacques Salomé*, psychosociologue de formation, a été formateur en relations humaines durant 30 ans. Auteur de quelques trente ouvrages sur la communication intra et interpersonnelle, il est considéré comme un spécialiste des relations de couple, des relations parents-enfants et des relations à soi-même., Entièrement tourné vers l'écriture, il se consacre actuellement à la production d'un roman et de plusieurs essais sur l'amour et la communication à l'École. Il reste un passionné pour tout ce qui touche à l'Écologie Relationnelle pour rendre plus vivante, plus conviviale et créatrice les relations entre les hommes et les femmes d'aujourd'hui. "À qui ferais-je de la peine si j'étais moi-même", son soixantième livre, vient de sortir aux Éditions de l'Homme.




519a1b2f06b104e40c3ff24076699c44.gif

Hélène Vecchiali, Ou sont les hommes et que veulent-ils vraiment ?

Lund 27 octobre 2008

falour.jpg

OU SONT LES HOMMES ET QUE VEULENT-ILS VRAIMENT  ?
Sans de vrais hommes, point de vrais femmes...

Le "fémininement correct" supplantera-t-il bientôt le "politiquement correct" ? Quelle serait, dans ce cas, l'origine de cette surprenante dérive ? Quelles conséquences au sein de la rencontre, de la relation, de la sexualité ? Y aurait-il d'autres solutions que cette féminisation insensée des hommes ou qu'une absurde régression vers d'anciens schémas obsolètes ?

Selon Hélène Vécchiali, les hommes, sommés d'exprimer leur "part féminine", déclencheraient une crise identitaire et sociale dans tous leurs rôles : compagnons, pères et citoyens. Les dégâts semblent considérables : perte de désir, déficit de loi, société maternante.


Lundi au café de l'amour, sous l'égide d'Hélène Vecchiali*, nous avons exploré les sources de nos comportements d'êtres sexués. De là, à travers diverses mises en situation et autres interactions, nous avons mieux capté  les enjeux inhérents aux liaisons contemporaine. Par exemple, "si la femme gère le manque sur le mode de la frustration (demande excessive donc jamais comblée), la privation (plutôt rien qu'un peu) s'avère comme le mode de réponse plutôt masculin au manque". Un décryptage et des clés pour nous aider à mieux nous comprendre entre hommes et femmes.

Hélène Vechiali*, initialement orthophoniste, est devenue psychanalyste. Actuellement fondatrice de la société dh conseils, elle est consultante en ressources humaines auprès des dirigeants et de leur comité de direction. Ses collaborateurs animent toutes les formations RH.
41PMW2089KL._SL500_AA240_.jpg

Elle a déjà écrit "Ainsi soit-ils. Sans hommes, point de vrais femmes" en 2005 chez Calmann-Levy. Son dernier livre ""Guerre et paix chez les psys. Comprendre, choisir" est paru en 2007 chez le m^met éditeur.


helene.jpg