Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lundi 26/01 avec Gislaine Duboc

 

th.jpg

 

http://www.ecoledeneochamanisme.com

CULPABILITÉ ET CHAMANISME

S'alléger de la culpabilité une bonne fois pour toutes !

 

Vous sentez-vous parfois coupable sans savoir pourquoi ? Vous savez que vous n'êtes pas responsable, pourtant vous vous sentez coupable ?

Selon Gislaine Duboc*, la culpabilité est une fidèle complice qui nous tient et nous retient tout au long de notre vie. Partenaire tyrannique, elle impose sa loi d'une façon consciente ou inconsciente. Elle agit au delà de toute logique et il est donc difficile de s'en séparer. Elle est présente partout dans les rapports avec la famille, les amis, les relations amoureuses, professionnelles, au creux du lit, dans nos rêves, et même dans nos dialogues intimes.

Lundi, au sein d'un atelier/café de l'amour, Gislaine Duboc* nous donnera des clés pour alléger, voir éliminer la tyrannique présence d'une culpabilité envahissante. Grâce à la médecine Néo chamane, elle proposera d'accéder à la vision horizontale du monde, celle qui construit la réalité de certaines tribus amérindiennes comme les Guaranis. Sous son égide, nous poserons un pied dans une roue de médecine (qui est un outil principal du monde horizontal) et nous goûterons au fait d'alléger un peu de notre culpabilité….

Dans son travail Gislaine propose aujourd'hui une originale association des techniques analytiques et émotionnelles, aux rituels amérindiens. Le néo chamanisme qu'elle enseigne ouvre la voix du coeur celle de la "médecine de l'âme." C'est savoir se connecter au monde malade pour accompagner la mutation que nous traversons. C'est  sortir de l'illusion pour voir ce qui est et oser agir. C'est la voix du Chaman celui qui marche en conscience, inspiré par l'ensemble du monde vivant. Pour Gislaine Duboc "Voir n'est pas un cadeau, ce n'est pas un don, c'est une responsabilité. C'est l'apprentissage de l'humilité, de l'acceptation à ce qui nous dépasse la danse de la vie".

*Gislaine Duboc est initiée aux rituels Amérindiens et à la «psychologie sacrée». Elle fait des études de psychologie et passe ses diplômes de sexologue clinicienne : Psycho somato analyste, Maitre praticien en PNL, Hypno thérapeute Ericksonnien. Elle exerce en cabinet à Paris et en entreprise des 1993 et pendant 5 ans elle est directrice de l'enseignement dans l'école de psychosomato analyse et sexologie. Elle écrit en 2002 un livre visionnaire « Internet dur le divan » qui anticipe l'évolution technique et psychologique de notre société. Ses voyages, ses expériences auprès de nombreux maitres et enseignants ne cessent de ponctuer son gout d'apprendre et d'évoluer. En 2005 elle ouvre  le centre de philosophie appliquée et de développement personnel « Le coeur du hérisson « ou elle y organise des ateliers thérapeutiques, chamaniques, ainsi que des chemins initiatiques comme "Apprivoiser la Mort".

Après plus de 20 ans de pratique thérapeutique, elle crée une école pour transmettre sa médecine si particulière. Plus d'infos sur : http://www.ecoledeneochamanisme.com

 

 

Lundi 12/01/2015, psychanalyse corporelle avec Catherine Berte



LA PSYCHANALYSE CORPORELLE® : UN REGARD SUR LA RELATION À L'AUTRE

Comment nos blessures d'enfance influencent nos choix de vie et comment les dépasser ?
 

 


Et si le couple était un laboratoire pour expérimenter une réalisation de soi ? Et si, fort de cette expérience, il nous donnait l’élan de concrétiser nos rêves et de devenir vraiment acteurs de notre propre vie ? »
Selon Catherine Berte*, dans tous nos couples – qu’ils soient amoureux, professionnels ou même avec notre interlocuteurs sociaux – après une période idyllique où nous sommes transportés par l’élan de découverte ou de passion, un jour, tout nous pointe en permanence dans un « T’as vu comme t’es nul ? ». Alors oui cet instant dans le couple est insupportable ! Alors oui, c’est peut-être un magnifique rendez-vous pour transformer un poing serré dans la révolte et en faire une main de caresse !

Pour cela, Catherine Berte* passe par la psychanalyse corporelle. Cette approche corporelle de la psychanalyse peut pour le moins surprendre ! Elle est née il y a 30 ans dans les mains de Bernard Montaud, kinésithérapeute ostéopathe. De la même manière que la psychanalyse traditionnelle utilise les lapsus verbaux, cette nouvelle psychanalyse sollicite des lapsus physiques, des mouvements qui nous échappent et donne accès au revécu corporel de quatre traumatismes fondateurs de la personnalité. Notre passé revécu corporellement permet de recomprendre notre présent. Assister à l’installation de nos traumatismes, c’est avoir accès aux coulisses de notre personnalité, à la manière dont se sont construits nos goûts et nos dégoûts. Etre en paix avec son passé, c’est être libre dans son présent.

Le traumatisme est une douleur existentielle résumant toute une période de l'existence. Il est le résultat d'un immense conflit intérieur où pour sauver notre équilibre, nous avons dû nous amputer de la moitié de la perception du monde.
 Il détermine un scénario comportemental qui nous programme dans une personnalité unique.
La psychanalyse corporelle en donnant accès à l’instant traumatique de départ donne accès aux raisons qui nous ont “fait” si étriqué, si écrasant ou maladroit… elle nous donne accès à une liberté par rapport aux schémas du passé et permet ainsi de vivre l’instant sans le poids du passé. Alors le couple devient un véritable havre d’épanouissement permanent pour chacun… Comme enfin une concrétisation des premiers élans du coup de foudre… Grandir par l'autre pourrait bien être le nouveau rendez-vous du couple ! De quoi lui donner une place centrale pour aller de l’avant et être acteur de nos propres vies !

Lundi, au Café de l'Amour, Catherine Berte* nous permettre de découvrir, à travers des explications, des situations concrètes et une démonstration sur une personne volontaire, les bienfaits de cet outil révolutionnaire.

*Catherine Berte est docteur en sciences et professeur de génétique. Membre de l'IFPC -Institut Français de Psychanalyse Corporelle ® -. Elle rencontre Bernard Montaud en 1994. Elle fait aujourd'hui partie de ses proches collaborateurs dans la poursuite des recherches sur le revécu des quatre traumatismes fondateurs de la personnalité. Catherine Berte, forgée à l'investigation scientifique, propose d'accompagner ceux qui le souhaitent dans ce travail sur leur passé. En outre, par des outils concrets permettant de profiter de l'histoire personnelle revécue, c'est un véritable accompagnement du vivant qu'elle envisage. Elle est co-auteur du livre "Ni bourreau ni victime, les apports de la psychanalyse corporelle" ( Edit'As 2009).