Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lundi 1er octobre avec Pascale Piquet

SE LIBÉRER DES LIANES DE LA DÉPENDANCE AFFECTIVE
Le syndrome de Tarzan

Qui aurait cru que Tarzan ait quelque chose à voir avec la dépendance ? Pourtant, beaucoup dépendent autant de l'affection des autres que Tarzan de ses lianes ; pour ne pas tomber dans le vide... affectif, ils préfèrent s'attacher à la première personne qui passe : ils se persuadent que celle-là seulement (et pas une autre) leur procurera l'Eldorado.

Manque d'estime de soi, auto-dévalorisation, identification aux injonctions négatives distillées par les personnes "éducatrices", impression de ne pas être à la hauteur, de ne pas mériter le bonheur... telles sont les particularités de ces (co)dépendants qui s'attachent à des êtres qui, précisément, les confortent dans ces croyances. Ils sont mus par un besoin de reconnaissance qui les fait agir de façon irrationnelle et leur fera dire plus tard : comment ai-je pu me perdre dans cette histoire ?

Pascale Piquet a traversé tempêtes et souffrance sous la domination de la dépendance affective. À essayer désespérément de rendre heureux des êtres qui ne peut désespérément pas l'être, elle touche le fond en février 2002, se relève et décide de guider ceux qui veulent s'en sortir. 

 

syndrome-small.jpg

Lundi, au café de l'amour, elle expliquera que la dépendance affective se joue par équipe de deux : le desesperado et le trou noir affectif. Le premier donne de l'affection sans compter et court inlassablement après celle des autres et plus particulièrement des profiteurs. Le second engloutit l'affection et la reconnaissance d'autrui, sans jamais les rendre ou très peu. Ce sont des puits sans fond ! Elle montrera comment le trou noir affectif et le desesperado se repèrent et s'associent inévitablement, leurs névroses se nourrissant si bien réciproquement.

Enfin, à travers des mises en situation et des exemples concrets, elle assurera que la dépendance affective (cette compulsion qu'elle a affectueusement nommée : "Le syndrome de Tarzan"), est une programmation qui peut être dé-pro-grammée.

 

pub-amour.jpg

 

Pascale Piquet, auteur du « Syndrome de Tarzan » (Béliveau éditeur) et de " Gagnez au jeu des  échecs amoureux " (Michel Lafon), coach de réussite, conférencière, formée à l'hypnose, à la biologie totale, au Shiatsu, formatrice en entreprise et chroniqueuse radio se confiera à son auditoire, avec humour et chaleur humaine.  Aujourd'hui spécialiste du bonheur, son authenticité et son humour vous ouvriront les yeux sur votre vie affective, sans atermoiement, ni condescendance. Vous tournez en rond dans vos relations ? Elles finissent toujours par une rupture ? Vous attirez toujours le même style de personne et ça finit mal ? Vous désespérez de rencontrer la bonne personne ? Vous ne croyez plus à l'amour ? Tout ce que vous voulez savoir sur la dépendance affective (manque de confiance et d'estime), sans jamais avoir osé le demander : Pascale répondra avec franchise et vous éclairera sur les moyens de vous en échapper !


Lundi 17 septembre avec Seymour Brussel

Seymour Brussel

seymour.jpg


À LA RENCONTRE DU PARTENAIRE SILENCIEUX
Le secret de nos vies intérieures

Comment s'abandonner, s'ouvrir, se donner soi-même à une autre puissance, à un autre contrôle que le nôtre ?

Seymour Brussel tente de nous démontrer l'existence de l'âme et de révéler à l'homme sa "nature essentielle", ce qu'il est réellement. Il lève le voile sur l'existence du partenaire silencieux et la possibilité, offerte à chacun de nous, de le rencontrer.

Pour Seymour, la spiritualité n'est pas réservée à une élite intellectuelle ou religieuse ; elle n'est pas le monopole de penseurs professionnels. Chacun d'entre nous est animé de questions existentielles, d'une vie "intérieure" riche et foisonnante dont souvent, par pudeur, nous n'osons par parler. C'est à cette face cachée que s'intéresse Seymour Brussel.

Lundi, au café de l'amour, inspiré par Jung, Steiner et bien d'autres, il montrera que l'âme, l'être et le partenaire silencieux ne font qu'un. Toute personne est en relation personnelle et individuelle avec le "divin". À travers quelques mises en situation, il nous entraînera vers la paix intérieure, le bonheur d'être soi.

Ostéopathe et thérapeute, il a un parcours atypique. Sorti de l'école normale en 1980, il se passionne pour la comédie et triomphe en 1982 au théâtre de Bouvard. Il quitte la télévision pour former le groupe "Les inconnus" avec le succès que l'on connaît jusqu'en 1989. Pendant toute cette période, il soigne ses camarades et ses proches grâce à ses aptitudes de "magnétiseur". Passionné par l'activité de soin et face à ses résultats, il ouvre son cabinet en 1990 et devient membre du GNOMA (Groupement National et Organisation des Médecines Alternatives) en 1992. Depuis lors, il soigne sans discontinuer des patients de plus en plus nombreux. Il affine ses connaissances en participant à des nombreuses formations réputées dans le domaine de la médecine énergétique au CERO (Cercle d'Études et de Recherche Ostéopathique). Son parcours et son expérience l'amènent, depuis 2002 à enseigner et à diffuser la méthode de soin bioénergétique Surrender : www.methodesurrender.fr.

Son ouvrage "Un chemin vers l'être" est sorti en 2010 aux Éditons Dervy. "Le secret de nos vies intérieures" est paru en 2012 chez le même éditeur. Sa pièce : "Ma patiente a des limites" sera jouée à partir du 1er octobre.