Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sujet du 14 novembre


« Comme tu traites l’argent, tu traites ta vie ». « L’argent est une puissante forme d’énergie, le parfait point focal permettant de travailler d’importantes leçons de la vie. Que nous le haïssions ou que nous l’aimions, l’argent fait partie de tout ce qui touche notre vie ».

Maria Nemeth, auteur de : Libérer l’énergie de l’argent

En va-t-il de même avec la relation amoureuse ? Ouvrons-nous notre bourse comme notre cœur ou pour acheter l’amour ? Agissons-nous dans ces deux dimensions avec la même générosité, avec la même avarice, les mêmes hésitations, les mêmes peurs ? Comment « investissons-nous » le partenaire potentiel ou actuel ?

Ce sont les ressorts et les sources de nos comportements affectifs que nous avons explorés. Avec l’éclairage de différents auteurs, nous avons découvert de surprenants parallèles, « riches » d’enseignements… Les comprendre pourrait sceller notre bonne fortune financière et pourquoi pas amoureuse !




Dans la pièce jointe, la synthèse de Gilles :
gilles14.11.5.doc
Synthèse de la réunion :
fauchés.2.doc

Sujet du 24 octobre

Bonjour à toutes et à tous,

Comment exprimons-nous notre désir ? Comment dévoilons-nous nos envies ? Comment faire comprendre nos sentiments ? Bref, comment entrons-nous en contact avec votre intimité et avec celle de l'autre ?

C'est ce que nous avons tenté de découvrir et d'améliorer ensemble à travers la grille de lecture originale proposée par Alberto, diplômé de l’école canadienne de Psychoénergie : LE LANGAGE DE L'AMOUR EMOTIONNEL ET ENERGETIQUE.

Ce langage permet à travers un tableau d'exprimer son ressenti sans émettre de jugement. L’expression de l’émotion se fait instantanément et dans l’anonymat, ce qui permet une plus grande authenticité. Pour un même mot chacun y met son propre vécu donc sa propre intensité émotionnelle, ce qui provoque parfois les incompréhension et discordances.

La plupart des idées ont comme fondement un ressenti. Grâce à ce nouveau langage, l'essentiel sera plus à votre porté (si tel est votre choix). Une expression profonde de l’Etre s’en suit quand on va à l’essentiel.

Sujet du 10 octobre

Suite aux nombreuses réflexions suscitées par l'intervention du docteur Anne Sachsé et au désir exprimé par certains d'entre vous, le sujet "Dis-moi comment tu souhaites être aimé(e) ?... " a été débattu, approfondi et enrichi.

Synthèse : certains débordent l'elu(e) de présence, de sentiments et de cadeaux. Seulement, plus ils se consacrent à la relation, plus salée est la facture qu'ils présentent : leur attente est proportionnelle à leur don. D'autres, à l'inverse, ne croient pas qu'ils puissent être aimés. Ils font semblant, se montrent attentistes et guette le partenaire potentiel du coin de l'oeil. Ils attendent la faille qui prouvera l'insincérité, l'éphémère, bref ce qui leur épargnera de se "laisser aller". D'autres, enfin, craignent "d'être oubliés sur le bord de la route". Méfiance, appréhension, projection, attitude arc-boutée sur des croyances, auto-censure , les êtres ont bien du mal à trouver le chemin de l'amour.

Et une une voix d'homme s'est élévée : "J'ai envie d'être aimé pour ce que je suis, dans la tolérance (ce qui ne signifie pas permissivité), dans la légéreté(qui n'est pas le contraire de la profondeur) et, surtout, d'être physiquement désiré, touché, caressé, chatouillé, que chaque centimètre carré de ma peau soit exploré...