Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

2010.06.01

Yannick le Cam, Vivez vos valeurs en Amour

Yannick le Cam était au Café de l'Amour le mercredi 2 juin 2010 à Bruxelles,
et le lundi 7 juin 2010 à Bordeaux [détails]



VIVEZ VOS VALEURS EN AMOUR ET EN SENSUALITÉ
La relation dont vous rêvez, c'est possible !

Et si vous remplaciez les "Je dois" par "Je veux" ? Si vous réalisiez enfin vos rêves en révélant vos possibilités non utilisées ?

Illimitez-vous... Vivez ce que vous souhaitez car vous allez le décider ! Enrichissez votre cerveau  (cet outil merveilleux ) de vos rêves et sollicitez un processus en vous qui agira selon ce que vous avez déterminé.

Pour Yannick Le Cam*, chaque personne possède en elle une puissance créatrice qui lui donne le pouvoir de concrétiser ses désirs, de réaliser son plein potentiel et de vivre une existence riche et passionnante. Comment agit-elle dans la relation à l'autre ?

Mercredi, au café de l'amour, Yannick le Cam* montrera, à l'aide de mises en situation ludiques et pédagogiques, comment informer votre subconscient, mettre de l'ordre dans vos pensées et de la logique dans vos idées. Il expliquera la marche à suivre pour que vos croyances s'alignent d'elle-mêmes sur vos rêves les plus élevés. Il proposera des clefs et outils pour pousser notre cerveau à passer à l'action là ou, habituellement, il pouvait nous faire renoncer. Vous repartirez avec un outil personnalisé.

Si vous ressentez le désir de vivre une expérience de vie imminente, amoureuse, professionnelle ou personnelle, créez votre futur mercredi 2 juin !

1509071059.jpg
En savoir plus...L'obtenir...

À vous de jouer, la vie fera le reste !

*Yannick Le Cam, auteur d'un "ABC de la pensée créatrice" aux éditions Grancher, anime le programme de "Techniques de croissance et d'accomplissement personnel" orienté sur la fixation et la réalisation de projets de vie. Son dernier livre "Illimitez-vous" est sorti aux Éditions Viamédias. J'ai testé avec succès sa méthode.

767090667.jpg

2010.04.06

Le café de l'amour dans Sud Ouest

Sud Ouest

article Sud Ouest
Un article daté du 16 avril 2010 de Sud Ouest relate l'ouverture du café de l'amour de Bordeaux !

Dis, c'est quoi l'amour ?
Près de 100 personnes ont participé lundi soir au premier Café de l'amour autour d'un philosophe bouddhiste.

Bénédicte Ann et Fabrice Midal au Café de l'amour. PHOTO L THEILLET
Partager


Bordeaux   
Gironde   
67284_12797785_460x306.jpg



Des femmes, des filles, des dames entrent. Se posent discrètement sur un bout de chaise. Curieuses, émoustillées, pleine de questions. Ici on se ronge les ongles, là on papote avec sa voisine, ou encore on sort un petit bloc, genre « je suis quelqu'un de sérieux ». Ainsi Valérie. « Je suis venue parce que j'ai vu l'annonce sur le site Internet "onvasortir.com". Moi c'est le côté méditation qui m'intéresse. » Et l'amour dans tout ça ?

À l'origine de ce premier événement, une femme, psychologue de formation, parisienne et futée. Bénédicte Ann a créé son premier Café de l'amour à Paris, dans une brasserie des Champs-Élysées, il y a quelques mois. Succès. Du coup, elle monte les mêmes en province : Rennes, Bruxelles, Nantes, Strasbourg et désormais Bordeaux. Concept ? « Entre le salon littéraire, le café philo et l'atelier de développement personnel, explique la jeune femme. J'ai monté, il y a quelques années, une agence de rencontres, c'est à partir de cette expérience humaine que j'ai décidé de créer un lieu de réflexion autour de l'amour. L'amour est ma mission. De nombreux psys écrivent des bouquins sur l'amour, à partir d'histoires de vie de patients qui sont sur leur divan. Des gens d'un certain milieu socioprofessionnel, le même. Or, tous les gens qui se posent des questions n'ont pas forcément les moyens de payer 70 euros par semaine pendant 10 ans, pour trouver des réponses. Je propose des pistes de réflexion. »

Ne rien comprendre
La première soirée bordelaise s'est déroulée rue du Commandant-Arnault, dans le Centre Hâ 32 autour de Fabrice Midal, philosophe bouddhiste, écrivain et aussi professeur de méditation. Auteur de 19 ouvrages, il est venu accompagné du dernier de l'année : « Et si de l'Amour on ne savait rien ? » (Albin Michel).

Avant lui, le Café de l'amour a reçu des gens tels que Pascal Bruckner, Christophe André, Maryse Vaillant ou Jacques Salomé. Tandis que Bénédicte Ann propose des « diagnostics amoureux » aux personnes présentes et qui le souhaitent : pourquoi ça ne marche pas, que faire pour que ça marche, etc. Fabrice Midal respire tranquillement.

« J'ai souffert longtemps de ne rien comprendre à l'amour, dit-il. La poésie, la méditation, la philo sont venus à mon secours pour m'aider à trouver des réponses. Je tente de dénouer ce qui fait barrage aux gens pour accéder à l'amour. Cette question est suffocante. C'est la grande question du siècle, la plus brûlante qui soit. Les gens sont malheureux, ils voudraient une réponse miracle et c'est le meilleur moyen de ne pas en trouver. De se perdre. La méditation c'est apprendre à être en rapport avec soi-même, ça aide à se sentir moins terrorisé face aux questions du monde. » Dans son blazer en velours pourpre, avec ses lunettes rondes posées sur le nez, Fabrice Midal sourit. Il contrôle la sagesse, maîtrise son vocabulaire et son rythme respiratoire. Les filles armées d'un petit carnet griffonnent des pages et des pages dans un souffle « tachycardique ».

L'amour résiste à toute logique
« L'amour est une question dangereuse, commence le philosophe, pour beaucoup, elle est ringarde. Justement, il est temps de se la poser. Sachez que l'amour résiste à toute logique, il échappe au cahier des charges… »

La conférence sera suivie d'un débat, puis d'ateliers de réflexion. Personne ne repartira sans quelques points d'interrogations supplémentaires dans son sac à main. Parfois des ébauches de réponse.


2010.03.30

Fabrice Midal, Et si de l'amour on ne savait rien ?

Fabrice Midal était au Café de l'Amour
à Paris le lundi 15 février 2010,
à Bruxelles le 31 mars 2010,
à Bordeaux le lundi 12 avril 2010,
et à Strasbourg le mardi 15 juin 2010.

Il sera au salon Zen et Bio de Nantes le 9 octobre 2010.
 
Jeudi 21 octobre 2010 à Rennes
 
ET SI DE L'AMOUR ON NE SAVAIT RIEN ?
Retrouver le souffle de l'amour par la philosophie et la méditation bouddhique
 
 
Nous savons tous qu’une vie sans amour est une vie désolée, une vie à laquelle il manque l’essentiel. Mais savons-nous ce qu’est l’amour en vérité ? Savons-nous pourquoi nous nous égarons si souvent et le restreignons, pourquoi il nous arrive si rarement d’aimer vraiment et d’être aimé ?

Pour Fabrice Midal*, l’amour s’est absenté de nos réflexions et de nos sociétés ; il sert très souvent à des manipulations psychologiques mesquines, voire perverses. De surcroît, nous confondrions amour et attachement, tendresse et jalousie, des rêve de midinette avec le véritable amour, qui n’est pas une consolation mais un risque : celui de la liberté !

L’amour, devenu un mot tabou, symbolise une expérience qui fait peur. Il s'agit de lui redonner toute sa place, que ce mot ne soit plus un «gros mot », un terme pornographique.
 

 

Lundi, au café de l'amour, l'étonnant Fabrice Midal* nous entraînera à la découverte des différentes facettes de l’amour et en explorera les vertiges. Il pulvérisera nombre d'idées reçues. À partir de la tradition philosophique occidentale et des sagesses orientales, il nous invitera à comprendre d’abord l’amour tel qu’il est, avant de chercher à le vivre dans le couple, à reconnaître le point tendre du cœur, accepter nos imperfections et en faire autant de chances pour nous ouvrir réellement.

Et alors, ô merveille, le vivre pleinement à deux devient enfin possible ! Enfin, dans la fidélité la plus rigoureuse à la méditation telle que le Bouddha l’a transmise, chacun pourra peut-être, voir s’ouvrir un chemin qui soit le sien et qui lui corresponde.
 
 
 


*Fabrice Midal, docteur en philosophie, enseigne la méditation bouddhiste depuis plus de quinze ans. Il a fondé l’association Prajña & Philia pour établir un bouddhisme occidental en dialogue avec la philosophie et la poésie d’Occident. Auteur de nombreux ouvrages, il dessine à partir de la philosophie, du bouddhisme et de l'art moderne, un chemin rigoureux et inspirant.

A vingt ans, il rencontre l’enseignement de Chögyam Trungpa et s’engage dans la pratique de la méditation telle que ce maître historial l’a présentée pour l’Occident. Il a été également formé par François Fédier qui est son maître en philosophie et qui est venu plusieurs fois enseigner dans Prajña & Philia. Il est par ailleurs éditeur et dirige la collection L'esprit d'Ouverture chez Belfond et producteur à France-Culture. Son dernier livre "Et si de l'amour on ne savait rien " vient de paraître aux Éditions Albin Michel.